Devenir joueur pro: la fiscalité

  • Vidéos stratégiques
(7 Voix) 4352

INSCRIVEZ-VOUS POUR VOIR TOUTE LA VIDEO

Inscription gratuite

S'inscrire
 

Description

Voici la première vidéo de Maxipouce d'une série sur le sujet qui est fortement d'actualité pour pas mal de pokerstratèges: "Devenir joueur de poker professionnel ou semi professionnel" Cette première vidéo a comme sujet la fiscalité.

Mots-clés

fiscalité pro professionnel Vidéo théorique

Commentaires (30)

plus récent en premier
  • Maxippouce

    #1

    Enjoy, n'hésitez pas à laisser un commentaire ou une question.
  • SauceCurryBis

    #2

    merci pour la video.
    Si on est joueur pro on est censé cotiser au différentes caisses ( URSSAF, ect..) ? ou on doit juste rentrer notre résultat dans la case BNC lorsque l'on fait notre déclaration d'impôt?
  • Kana54

    #3

    Si on est considéré comme etudiant, est ce que ca change quelque chose ?
    Si je gagne assez pour être imposer, mais que je suis etudiant, je deviens non imposable ? Comment ca se passe ?
  • SauceCurryBis

    #4

    on va tous aller s'inscrire a la fac ^^
  • adrimam67

    #5

    Très intéressant même si ça me concerne pas vraiment pour l'instant, j'ai hate de voir la suite.
    Ca serait cool si tu pouvais faire une vidéo de dialogue avec des joueurs pro que tu connais qui viendraient partager leur expérience.
  • Kana54

    #6

    @4 Ca pourrait être un super plan !
  • PokerIsBadBeat

    #7

    Bonne vidéo! Plus d'info sur le statut des étudiants serait simpa.
  • brechet

    #8

    Dans quelques mois, les joueurs "pros" vont devoir pointer à l'ANPE, vu que le poker se meurt de jour en jour ...

    Merci l'ARJEL !
  • Kana54

    #9

    J'essaie de faire mes recherches sur internet, mais en gros j'ai pas l'impression que ca change grand chose.

    C'est assez dur de trouver des réponses, y à pas masses de jeunes etudiants qui gagnent pas mal.
  • Kana54

    #10

    @8 l'ARJEL n'a strictement rien à voir avec tout ca.
  • brechet

    #11

    Oue enfin l'arjel ne sert a rien c ce que je veux dire .... tout comme le gouvernement actuel .....
  • ilares

    #12

    bonne video, j'attends la suite

    la je vais a Malte: je declare rien ou je declare à Malte?
  • Maxippouce

    #13

    - je parlerai un peu plus de BNC, micro-BNC et déduction dans une des vidéos de la série quand on parlera concrètement de chiffres

    - Pour les étudiants, il n'y a apparement aucune jurisprudence et il semble que ça ne soit pas (encore) défini.

    @12: pour toi Ilares: http://www.mfe.org/index.php/Portails-Pays/Malte/Fiscalite/Convention-fiscale
  • Laphreizh

    #14

    @Maxi : Bon, c'est vraiment du survolage de sujet mais c'est cohérent et il y'a pas d'erreur flagrante. (Sauf le coup de la thaïlande : le poker y étant interdit, je me demande comment tu comptes le déclarer). J'attends de voir la suite.

    @Ilares : A ta place je déclarai, y'a des manips fiscales possibles pour payer 5% sur tes gains (+frais) et être en règle + être tranquille une fois revenu en France. Il y'a aussi la solution de déclarer beaucoup moins à Malte ... si tu fais ça "sérieusement", personne ira vérifier.
  • AdjikaTou

    #15

    Merci Maxi très bonne vidéo, bien éxpliquée, j'attend la prochaine.

    4:35 merci pour la dédicace lol =)
  • Jiibi

    #16

    Super vidéo merci Maxi
  • coincoin43

    #17

    Se battre pour faire considérer le poker comme un jeu autre que de pur hasard à été l'acte le plus stupide de l'histoire du poker en France. Merci les gars !!
  • AdjikaTou

    #18

    @17 C'est pas faux
  • sgosgo

    #19

    @Maxipouce : la video parle de "procès" au pluriel. Or à ma connaissance, il n'y a eu aucun "procès", mais juste une décision du Tribunal Administratif en 1ère instance (Emile Petit) pour laquelle il n'y a pas eu d'appel (mais vraisemblablement une négociation avec le fisc et le joueurs -ses parents plus exactement- pour réduire le montant à payer et éviter l'appel -car créer cette jurisprudence était important et positif pour le fisc), une ou deux réponses ministérielles, et une position prise par le fisc (qui n'a pour l'instant jamais fait l'objet d'aucune décision au niveau du T.A., sauf pour E.Petit, et encore moins en appel ou + haut) qui a ainsi demander des paiements à certains joueurs (et à ma connaissance, il y en a qui "résistent, et d'autres qui essaient de négocier, mais pas de jugement au T.A. à ce jour).

    Par ailleurs,il faudrait aussi être clair et indiquer qu'une "joueur professionnel" est supposé non seulement payer des impôts sur ses BNC, mais aussi ses cotisations URSAFF, CSG, retraite, etc. (comme toute personne exerçant une profession libérale) et bien entendu tenir une comptabilité dans les règles de l'art.
  • sgosgo

    #20

    @Maxipouce : Il serait aussi intéressant d'évoquer la manière dont le fisc (entre autres) pourrait considérer les impacts du staking (pour le stakeur comme le staké)....
  • Maxippouce

    #21

    @19: oui quand je parle de procès, c'est effectivement au tribunal administratif (1ère instance) qui a "malheureusement" donné cette jurisprudence.

    Emile Petit a effectivement déclaré qu'il avait accepté la décision du tribunal et qu'il ne faisait pas appel parce qu'un accord avec l'administration fiscale avait été trouvé.

    Les autres redressements ont soit été directement "négociés" ou acceptés et il y a une partie des joueurs qui essaient sans doute de se battre contre, mais avec la jurisprudence après Emile Petit, ça semble plutot difficile.

    Très bonne idée de parler des stakings (fiscalement et pratiquement pour un joueur pro et pour le staker)
  • douilleton

    #22

    super série! ça va éclaircir le tableau,
    techniquement qu'est ce le fisc considère être un gain? les cash out ou les gains réguliers qui s'incrémentent chaque mois et chaque année dans le cashier des rooms??
  • Maxippouce

    #23

    @22: pour l'instant pour les joueurs online c'est toujours très flou, mais on peut penser que tous les gains "nets" par année (même si tu laisses ça dans ton cashier de la room, en tout cas pour le .fr étant donné qu'ils peuvent avoir accès à ça relativement facilement (Arjel).
    C'est pour ça que par prudence c'est bien plus facile de garder la trace de toute transaction et frais que le joueur pro pourrait déduire.
  • Snaky81

    #24

    Dans les joueurs online redressé, il y a eu Artplay. A ma connaissance cependant, pas de joueurs onlne non sponso ne se sont fait taper dessus

    @12 : renseigne toi, mais il me semble que si tu te barre mais que tu ne declare pas dans ton nouveau pays, tu reste résident fiscal francais, donc possibles problèmes quand tu retourne en france. Ca pose du coup des questons pour les expat en thalande la ou le poker est illégal

    @4 : Pour la question des étudiants ca reste a voir car pas de jurisprudence connue, mais admettons que le critère des gains saute pour determiner quelle activité est la principale, il reste la question temporelle. A mon avis s'inscrire a la fac juste pour eviter d'etre considéré pro est casse gueule surtout si on ne peux pas prouvé qu'on a consacré un temps important aux études. Par contre pour un vrai étudiant ... bah on verra la premiere fois qu'un se fait redresser :D

    @19 : en plus coté des centres URSSAF ils savent pas trop quoi faire entre ceux qui disent que pas de facturation => pas taxable, ceux qui pour des gains de 30K utilisent le statut AE (plafonné à 32K de CA) et autre

    @20 : actuellement tout ce qui est stacking / deal / swap est ignoré par le fisc car pas de cadre légal, cf remy biechel (ex pro barriere) qui se retrouve a cause de cela et des pénalités classique (80% actvitée occulte, 25% non souscription à une AGA) a etre redressé a hauteur de 500% de ses gains réels

    @22 : c'est ca le vrai problème pour un smicard du poker : les différents statuts se base sur un plafond de CA, hors c'est difficile de définir le CA d'un joueur de poker (somme de tous les pots gagnés pour un jouer de CG en théorie ???). Selon comment on compte, cela change tout a la rentabilité.

    Autre question : comment considerer le RB ? même dans le cadre d'un semi pro c'est pas cair car non soumis au hasard
  • Maxippouce

    #25

    @Snaky: merci pour ces precisions.
    Pour le rakeback c'est encore différent des bonus apparement, mais de nouveau rien n'est vraiment clair pour l'instant, comme pour le staking.
  • douilleton

    #26

    De même que le temps en ligne, par l'intermédiaire de l'arjel doit être connu du fisc
  • b1boute

    #27

    Super vidéo ;) c'est bien que cet aspect soit développé par nos coachs et pas seulement par le fisc ou autres avocats fiscalistes

    Une petite question néanmoins:le fait d'être professionnel provient des critères cités dans la vidéo mais sait on aujourd’hui si il faut que tout ces critères soient respectées ou bien un seul pourrait nous exonérer d’être professionnel et donc taxé? je m'explique : admettons un joueur qui gagne 5k/mois en jouant 25 h/semaines au poker et gagne 2.5k à l'entreprise en bossant 35h par semaine
    Pro ou non?
  • Snaky81

    #28

    @27 : en gros cela reste très flou et largement soumis a la liberté d'interprétation de ton contrôleur fiscal. Il n'y a pas de critère écrits noir sur blanc

    Après dan ton exemple, gagner 2 fois son salaire en jouant quand même très régulièrement, je pense que c'est considéré comme pro
  • antoine26RNMD

    #29

    bonjour à tous,
    Permettez moi de vous expliquer ma situation.

    Mi 2009 je me fait virer de mon école, je me retrouve a 23 ans avec le BAC. En dépit de trouver mieux, je passe les concours de l'armée.
    En parallèle, je ou au poker pour tuer le temps en attendant que mon dossier avance...
    Mi 2010, j'apprend que j'ai échoué au test psychologique.
    Je m'inscris donc à pole emploi, cherchant sommairement un emploi, peu motivé par me faire esclavager pour un smic, alors que j'ai déja atteint 10k de profit au poker en partant de 50€ 2 ans plus tôt.

    Le .fr arrive à ce moment, et grâce
    aux overlay ,au niveau ridicule de cette période, aux temps que ma condition de chômeur me laisse à disposition, à la motivation engendré par être sans ressource je gagne quelques sous.
    environs 50k online en 2011, mais j'en dépense 10 dans des lives.

    En 2012,démotivé par " l'odeur nauséabonde des contrôle fiscaux planant sur le poker" (celle de l'injustice)
    je joue moins et fini l'année à presque 10k de profit.


    Aujourdhui le fisc me controle sur la période 2010/2011/2012.

    j'ai reçu une lettre indiquant "un avais d'examen contradictoire de la situation personnelle"


    2 questions :

    Que faire pour me défendre au mieux ?

    Que faire pour 2013 , ou j'ai gagné environs 14K online et dépenser 7K en frais pokeristique diverse ?



    merci de m'avoir lu.
    désolé pour la longueur du texte.
  • Maxippouce

    #30

    Salut Antoine, pourrais tu mettre ça dans un thread pour qu'on puisse en discuter