Les aventures de Vinz et Vince en midstack 1/2

  • SNG
  • SNG
  • $33 - $55
  • Full Ring
(4 Voix) 2759

INSCRIVEZ-VOUS POUR VOIR TOUTE LA VIDEO

Inscription gratuite

S'inscrire
 

Description

Il s'agit d'une vidéo à deux coachs : vincent joue et son homonyme lui permet un dialogue sur le déroulement du jeu.

Mots-clés

PokerStars Revue de session

Commentaires (4)

plus récent en premier
  • Fouy

    #1

    Nice vid !
    Je ne suis pas un joueur de SNG mais j'ai beaucoup aimé la confrontation des points de vue entre les deux coach
  • stephlepreux

    #2

    les vidéos à 2 sont de loin les plus enrichissantes....
  • Pichard

    #3

    Vidéo très intéressante, comme d'hab. qq comments quand même :

    99 : je donk-bet pas. C'est vraiment trop exploitable pour l'adversaire qui peut re-raise et on n'a pas la moindre idée s'il bluff ou s'il a une overpair.
    Ici vu le nombre d'adversaires qui doivent parler après le relanceur initial, jamais il re-raise en bluff. Et si on ne donk-bet pas, je pense qu'il ne CBet quasi jamais contre 3 adversaires sans une overpair. En gros, on obtient la même info en checkant qu'en donk-bettant.


    AQ au BU : l'adversaire check la river, je pars du principe que je suis devant et je thin-value bet sur KQ ou AJ (bet 30-35 % du pot).
    J'aurais choisi la même ligne que toi dans le feu de l'action, mais faire le thin-value bet sur le turn présente qq avantages quand même :
    - si la flush tombe river, jamais l'adversaire paye le value bet river. On fera aucune value. Du coup autant la prendre sur le turn.
    - on protège contre des mains qui ont qq outs contre nous (genre AJ, KQ, JJ). KQ et JJ payera peut-être un petit bet turn à cause du gutshot, mais ne paiera jamais river vu le board.
    - on fait légèrement gonflé le pot pour le cas où on toucherait notre flush river ce qui permettrait de destacker l'adversaire plus facilement.
    - ça peut nous permettre de prendre l'abattage gratuit river si une carte trop horrible tombe (genre une Q ou un K) et que l'adversaire check
    - si l'adversaire a AK ou TT (je pense pas qu'il a AA ou KK, il aurait raiser plus fort préflop), il sera paralysé par la flush qui est rentrée et ne check-raisera jamais.

    En fait après avoir écrit toute cette sauce, je commence à aimer de plus en plus le bet à 200-240 sur le turn. Jamais l'adversaire n'isolera 2 joueurs préflop avec 99 et moins. Il a donc tout le temps des broadway ici (ou TT mais paralysé par la flush).


    Resteal avec JJ à la 20ème minute : vu la taille de ton stack et de celui de l'adversaire, je trouve le push vraiment pas top. Jamais l'adversaire paie sans une main qui à au minimum 50% d'equity contre la tienne. Risquer 3300 pour récupérer 450, je trouve vraiment que le risque/reward est pas assez bon. L'adversaire ne commettra jamais d'erreur sur l'éventail de call.

    Après, quelles sont les autres possibilités, j'aime pas trop le resteal a 900 car y'a pas mal de chance qu'il paie (fish + relativement deep) et jouer un gros pot OOP c'est jamais très facile (surtout si y'a des overcards sur le flop).
    Je pense que la "moins mauvaise" solution sera un flat call pour jouer un petit pot en dissimulant la force de notre main et bien entendu essayer de le destacker si on touche un brelan.



    KK minute 25, je trouve le push surjoué. Déjà je CBet moins fort, 300 est suffisant, de toute façon on est commit contre le shortstack et si l'autre a un brelan ou full, on économise qq jetons. Le flat call montre une force énorme, c'est un fold sans trop d'hésitation.
  • erkyl

    #4

    Yop Pichard, merci de tes comm, on fait une réponse à 2 avec vicenzo, je retranscrit le résultat de notre discussion!

    2:47 le 99, en effet tu peux abandonner ta main après avoir miss ton flop, mais le dk bet n'est pas un bet pour se situer, mais un bet de protection/value contre les overcards/draw (il y a assez peu de TT+ dans leur range et comme tu dis le relanceur ne peux reraise à poil). Par contre aucune hésitation après un raise c'est insta fold.

    9:25 AQ au BU: Au turn on est contre un reg, on peut donc supposer que AK paye une relance en contrôlant la taille du pot (car il y a bcp de draw ds ma range de call flop et bcp sont rentrés), mais AJ et KQ ne sont à notre avis payés que par des fish, pas par ce type de joueur. Le seul intérêt serait alors de faire fold AK, mais on y crois assez peu.
    River, le thin value bet, peut être qu'on fait payer AJ, mais très marginalement contre ce type d'adversaire.

    A 20:10 le JJ. En, effet, j'ai push trop cher. La relance à 900 ou le call étaient bien, on était trop occupés par la main d'à coté!

    A 25:40 KK. L'action préflop me fait mettre très peu de AA dans sa range, c'est qd même une main pour laquelle on va préférer être en HU et il sait avoir peu de FE sur moi vu que je relance d'UTG. Au flop, Le short peut très bien avoir un 9 comme c'est le cas, ou TT+ (je le met donc sur: QQ-99, AhKh, AhQh, AhJh, AhTh, A9s, K9s, QhJh, QhTh, JhTh, A9o). Le BS a beaucoup de draws dans sa range (je le met sur: AA,99, AhQh, AhJh, AhTh, QhJh, QhTh, JhTh avec seuelemnt la moitié des AA), et vu la cote (29% d'equity necessaire pour un call ev(jetons)+)je ne peux plus fold mon over paire(j'ai à peu près 33% d'equity si je leur met la range du dessus).

    Par contre, n'hésite pas à utiliser les balises temporelle, c'est plus facile pour retrouver les spots! (écris juste minutes:secondes)