Le succès à long terme avec des stratégies gagnantes  - inscription gratuite !

Les meilleures stratégies Avec des stratégies adaptées, le poker devient très facile. Nos experts vous montrent comment y parvenir pas-à-pas. 

Des experts de talent Progressez avec des joueurs professionnels accomplis grâce à nos coachings live et sur

notre forum.

Argent réel gratuit
PokerStrategy.com est totalement gratuit. Et nous vous offrons en plus de l'argent réel gratuit.

Vous êtes déjà membre de PokerStrategy.com ? Connexion

Stratégie Specials

Don't fold, just ask - NL : Jeu préflop, 4-bet (2ème partie)

» Don't fold, just ask

 

Il y existe toujours un moment dans la vie d'un joueur de poker où un conseil d'un professionnel averti peut être vraiment très intéressant. En suivant l'adage "deux avis valent mieux qu'un", vous pouvez profitez de l'avantage d'avoir à disposition une équipe de professionnels. Vous pouvez donc bénéficier des services de Onkel Hotte (FL), Sammy (NL & SNG) et Wishmaster (FL & Poker IRL). Si vous avez un doute à propos d'une main, ou une quelconque question, demandez !

Cette fois-ci, nous continuons avec la deuxième partie de la réponse de Sammy à la question de Ghostmaster et joosP. Vous pouvez retrouver la première partie ici : Réponse de Sammy - 1ère partie

 

Question de Ghostmaster / joosP

No-Limit

Deux simples questions:
1. Dans quelles circonstances feriez-vous un 4bet light en réponse à un 3bet light.
2. Quand et contre quel type d'adversaires feriez-vous un 4bet en bluff ?

Réponse (2ème partie) de sammy

Etant donné que nous avons déjà abordé le point des paramètres fondamentaux à prendre en compte dans la première partie, ainsi que ce à quoi nous devons faire attention lorsque nous voulons faire un 4bet en bluff, nous allons à présent parler de la taille de nos 4bet.

La particularité la plus intéressante du Hold'em No limit, c'est que les joueurs peuvent choisir la taille de leurs mises. C'est un avantage car en ajustant bien la taille de nos mises, nous pouvons manipuler la taille du pot et mener notre adversaire à faire des erreurs.

En lisant cette introduction, certains d'entre vous peuvent être amené à penser que je peux vous fournir une sorte de chartes du 4bet qui vous permettra de l'ajuster parfaitement. Malheureusement, je vais vous décevoir. Il n'y aura aucune charte.

sammy
Jan Samuelsen aka sammy supervise la section No-limit de PokerStrategy. Il est lui-même un joueur très talentueux et a atteint le statu de Back Member. Il enseigne à présent à la nouvelle génération l'art de ce qu'il appelle le "big balls poker".
Je vais vous montrer comment plusieurs sortes de mises différentes affectent le déroulement de la main. Cependant, je ne peux pas vous donner des chartes toutes faites car la taille de votre mise sera bien souvent jugée en fonction de votre style, de votre avantages sur les adversaires et de la situation dans laquelle vous vous trouvez. Je pense que vous pourrez améliorer vos 4bet en prenant note des calcules que je fournirais ici et en y travaillant un peu vous-même.

Si nous faisons un 4bet préflop, nous devons distinguer deux sortes de situations différentes, que nous analyserons séparément.

Cas 1 :

Pour faire notre 4bet, nous poussons simplement notre tapis. Que nous couvrions ou pas notre adversaire n'a pas d'importance. L'important c'est qu'il n'y a pas la possibilité de 5bet (ni de notre part, ni de la part de notre adversaire). Il peut uniquement payer notre 4bet, ou passer.


Cas 2 :
Notre 4bet ne nous pousse pas all-in. C'est le cas le plus classique puisque, par défaut, nous évitons de pousser notre tapis en 4bet avec une grosse main. Généralement, on veut protéger notre main mais aussi garder l'adversaire dans la main préflop. Un tapis immédiat fera trop souvent fuir nos adversaires.

Voyons un peu de plus près l'option de mettre notre adversaire ou de nous même pousser tout nos jetons. De telles mises doivent être analysées séparément car tout dépend alors de la taille relative des tapis. Nous sommes de temps en temps forcés de mettre notre tapis au milieu.

4-Push sans Fold Equity
J'aimerais d'abord répondre à cette question: Quand devons-nous partir all-in en 4bet préflop ?

Lorsqu'on parle d'être "forcé", cela veut dire que notre push a une EV neutre. Le fait est que en faisant le calcul d'EV, cela ne ferait aucune différence de push ou de fold. Ca ne serait donc pas une erreur de push. Nous estimons qu'un call a une EV total plus négative qu'un fold.

Vous devez prendre les paramètres suivant en compte:
  • Notre Open Raising range
  • L'argent mort sur la table
  • Les stacks effectif de départ
  • Notre equity face à la range adverse

Si nous sommes capables de déterminer exactement chacun de ces paramètres, nous aurons alors une décision très facile.

Calculons l'EV et prenons en compte toutes les variables pour voir ce que nous pouvons en tirer.

Equation basique:
EV = 0 = ( taille du pot + le call de l'adversaire) * equity + (1-equity) * (- notre mise)

This is a standard calculation of the expected value. We look at how much we would win and how much we would loose if the opponent calls our push.
C'est la formule standard de l'EV. Nous regardons combien nous gagnerions et combien nous perdrions si notre adversaire paye notre push.

Définition des paramètres:

Taille du pot = notre open raise + la relance de l'adversaire + argent mort
le call de l'adversaire = la taille du tapis effectif préflop - la relance de l'adversaire
notre mise = la taille du tapis effectif préflop - notre open raise

Je vais désigner ces paramètres par des lettres. Le choix est totalement aléatoire, vous pouvez bien entendu les désigner par vos propres lettres ...

notre open raise: α
argent mort : d
la relance de l'adversaire : r
la taille du tapis effectif préflop : S
Equity : E


EV = 0 = (α + r + d + (S – r)) * E + (1 – E) * (-(S – α))

J'ai simplifié l'équation le plus possible pour nous éviter de devoir trop calculer, et aussi pour que vous remarquiez la relation qu'elles ont entre elles.

0 = (α + d + S) * E + (1 – E) * (α – S)
0 = E * (d + 2S) + α – S

Que remarque-t-on ? La taille du 3bet de notre adversaire n'importe pas ! Peu importe qu'il minraise ou qu'il relance 3 fois notre relance, cela n'affecte pas notre décision. Nous ne serons jamais capables de le faire passer. C'est pourquoi il est inutile de prendre en compte la taille du pot que nous prendrions s'il passe. Cela n'arrivera de toute façon jamais si nous n'avons pas de fold equity.

Nous pouvons donc maintenant appliquer des chiffres concret sur notre équation de départ, répondant ainsi à des questions telles que : Quelle equity me pousse à de toute façon envoyer mon tapis préflop ?

Hero(400$)
BU(100$)

Preflop: Hero is CO with K , Q
UTG folds, MP3 folds, Hero raises to 14$, BU raises to 30$, 2 folds, Hero ???

Tout ce que nous avons a faire est de remplacer les lettres par les chiffres que nous avons ici. Si vous effectuez l'opération, vous obtiendrez ceci:

E = 0.41747

Nous avons donc besoin d'un equity d'environ 42% contre la range de 3bet du BU pour que notre push soit profitable dans cette situation. Regardons ce que doit être cette range grâce à equilator:

77+, A8s+, K9s+, QTs+, JTs, ATo+, KJo+ (S'il nous 3bet avec son top 13%, un 4bet serait profitable)

Avec un peu de connaissance en mathématique et une petite dose de travail, vous pouvez analysez chacune de vos situation et vous situez par rapport à une range spécifique, aux tailles des tapis et aux mains.

Ce que nous apprenons surtout de ce calcul, c'est :
Si la théorie nous suggère que nous sommes obligé de faire un 4bet all-in, un open raise all-in aurait une plus grande EV car nous créerions même un peu de fold equity.

Cette situation peut très bien arriver en cash game. Si nous avons un shortstack à notre gauche, nous sommes au CO et les blindes sont deep (comme nous), notre open raise ne doit pas être égal à la taille du tapis du short car alors les blindes pourraient facilement nous exploiter.

Le shortstack rend la situation plus compliquée, mais nous savons maintenant comment réagir à un 3bet du short, si nous pouvons réduire au maximum sa range. Ce modèle mathématique ne montre pas seulement quand nous devons faire un 4bet, mais également quand nous devrions payer un 3bet all-in d'un short stack.

4-Push avec fold equity
Nous voici à l'étape suivante: Comment la situation change-t-elle si notre adversaire a la possibilité de passer ?

Nous sommes à peu près dans la même situation, sauf que la range du 3bet et la range du 4bet call est différentes. Théoriquement, nous avons la possibilité de gagner le pot sans showdown, ce qui tourne notre main en semi-bluff.

Voici la formule que nous allons utiliser:

EV = 0 = fold equity * taille du pot + (1 – fold equity) * (E * (d + 2S) + α – S)

folde quity : f
taille du pot = α + r + d
equity = notre equity contre sa range de call face à un 4bet

0 = (α + r + d) * f + (1-f) * (E * (d + 2S) + α – S)

En réajustant l'équation, voici ce qu'on obtient:

0 = f * (r +d – E * (d + 2S) + S) + E * (d +2S) + α – S

Cela semble très théorique. Je vais donc vous montrez comment on peut l'utiliser en temps réel.


Hero(400$)
BU(400$)

Preflop: Hero is CO with A , 7
UTG folds, MP3 folds, Hero raises to 14$, BU raises to 48$, 2 folds, Hero ???

Devrions-nous pusher all-in même si nous avons 100BB ? Est-ce que ce serait bon ?
Analysons cela de plus près. Avec quelle range un joueur très tight nous payerait ?

QQ+, AKs, AKo

Quel est notre equity face à cette range ? Elle est de 28.35 !! Maintenant calculons la fold equity nécessaire en utilisant la formule. En réajustant la formule pour trouver f, nous avons:

f = -(E * (d +2S) + α – S) / (r + d – E * (d+2S) + S)

Une fois que nous avons remplacé toutes les valeurs, nous avons 0.69844. Il devrait donc passer 69.84% de sa range de 3bet pour que notre move soit EV+.

Comment pouvons nous désigner sa range de 3bet ? Il y a deux manières de faire:

Option 1: Utiliser equilator pour avoir une range en pourcentage

1. Nous regardons quelle est sa range pour un call dans equilator. Ici elle est de 2.6%

2. En utilisant la règle de 3, nous pouvons déterminer sa range de 3bet.

x = 2,6 / (100 – 69,84) * 100
x = 8.62

3. x est donc égal à sa range de 3bet (en pourcent). Nous entrons ce chiffre dans equilator, en choisissant toujours la valeur la plus large.

8.62% revient à une 3bet range de 88+, ATs+, KTs+, QJs, AJo+, KQo. Pour simplifier, je choisi toujours la range la plus haute de equilator. Cela ne marche pas toujours car certains joueurs polarisent leurs range de 3bet.


Option 2: Calculer les combinaisons possibles main par main

1. Nous calculons les combinaisons possible de mains de sa range de call. Dans ce cas-ci il y a 27 possibilités (12x AK, 6x QQ, 6x KK, 3x AA). Inutile de vous dire que l'As que nous avons en main ne compte pas, c'est une dead card.

2. En utilisant encore une fois la règle de 3, nous pouvons déterminer combien de combinaison de main il peut avoir dans sa range de 3bet.

x = 27 / (100 – 69,84) * 100
x = 89,5 (nous arrondissons toujours vers le haut pour être sur d'être EV+)
x = 90

3. Nous créons alors une range de 3bet en partant des 90 combinaisons de main et déterminons si elle est trop tight ou trop loose pour ce joueur dans cette situation.

Par exemple: (12x AK, 12x AQ, 16x KQ, 6x 88, 6x 99, 6x TT, 6x JJ, 6x QQ, 6x KK, 3x AA, 4x QJs, 4x JTs, 4x T9s)

Nous pouvons créer une range de 3bet avec chacune des deux méthode, en tenant compte de l'adversaire (si nous pensons qu'il est plus ou moins loose), et déterminer si un push serait EV+ ou pas.

Normalement vous utiliserez equilator pour ce genre de calculs. Cependant, si vous n'avez pas d'ordinateur disponible mais que vous voulez tout de même analyser une situation vous pouvez utiliser la méthode que je viens de citer et compter le nombre de mains possible main par main.

Revenons maintenant à l'analyse de notre main. J'aimerais vous donner quelques conseils ...
Grâce aux formules nous pouvons à présent déterminer la range de 3bet d'un adversaire, savoir si elle est plus large ou plus restreinte que cette que nous avons besoin pour que notre 4bet push à 100BB soit EV+. Nous pouvons d'ailleurs voir qu'un push avec un As suité est totalement EV+.

Si vous suivez cette stratégie et pushez beaucoup préflop, vous devez savoir que vous allez être de temps en temps payé par KK ou QQ. C'est ce qui arrive lorsque vous projetez une image de maniaque à la table. Cependant, cela peut nous être bénéfique dans certaines situations.

Si vous rencontrez un jour un adversaire qui vous envoie un gros 4bet en push, que vous payez et qu'il retourne un As suité, vous ne devriez pas penser que ce gars ne sait pas ce qu'il fait car il vient peut-être de faire un move carrément EV+ contre vous.

En utilisant les formules que j'ai donné précédemment, vous pouvez vous-même analyser vos propres 3bet pour savoir si vous êtes exploitable. Cela ne doit pas vous alarmer si vous découvrez que vous êtes effectivement exploitable. Mais vous devez être capable de le remarquer lorsque vous jouez, pour pouvoir ainsi vous ajuster de sorte que ce soit vous qui exploitiez votre adversaire plutôt que l'inverse.

En fait, tout n'est qu'une question de style de jeu. Savoir si vous voulez vraiment jouer de cette manière préflop et si vous êtes capable de jouer en ayant une image si horrible à la table.

Vous devez aussi savoir que la taille effective des tapis a un rôle très important dans le calcul. Par exemple, si vous jouez avec un tapis de 66$, vous devez créer 78.21% de fold equity pour que votre push soit EV+.

Si vous voulez mettre à profit cette stratégie, vous devez toujours prendre en compte tout les paramètres, et non pas envoyer le tapis avec n'importe quel as suité préflop. Sinon vous pourriez faire un move complètement EV- et accuser la variance que cette stratégie apporte forcement.

Voyons maintenant la partie que la plupart d'entre vous attendent.

4-bet de taille normale
Quelle taille serait optimale lorsque nous voulons faire un 4bet sans forcement partir directement à tapis ? Pour cette situation, nous considérons que si notre adversaire nous relance encore, il partirait directement à tapis.

Nous ne couvrirons pas les situations où les tapis sont si larges que notre adversaire pourrait nous faire un 5bet sans être à tapis.

Notre but est le suivant: nous ne voulons pas être commited avec notre 4bet. Nous voulons nous laisser l'option de passer sur un 5bet sans faire pour autant un move EV-.

Penchons-nous d'abord là-dessus, histoire de trouver une formule mathématique qui pourra calculer combien nous pouvons miser au maximum.

Pour trouvez cette formule, nous utilisons les cotes et les cotes du pot que nous aurions besoin pour payer. Pour simplifier les choses, je vais vous montrer une inéquation qui nous dira la taille de mise qui ne nous mettrait pas commited.

(1 – E) / E > (S + d + ß) / (S – ß)
ß < -E * (2S – d) + S

Explication des variables:

Equity vs. la range de push 5bet: E
Effective preflop stack: S
Argent mort: d
Notre taille de 4-bet: ß

Voici un exemple concret:

Hero(400$)
BU(400$)

Preflop: Hero is CO with T , 8
UTG folds, MP3 folds, Hero raises to 14$, BU raises to 48$, 2 folds, Hero ???

Le bouton ne nous ferait un 5bet all-in qu'avec QQ+, AQs+, AKo. Nous avons environ 30% d'equity.

Quel 4bet pourrions-nous faire sans nous commiter ?

ß < -0,3 * (2 * 400$ – 6$) + 400$
ß < -241,8$ + 400$
ß < 158,2$


Si nous relançons de plus que 158.2$ nous serions commited contre la range de push de notre adversaire. Nous devrions alors payer s'il push puisque l'equity du call est plus grande que l'equity du fold.

Nous pouvons dès lors ajuster notre 4bet. Il peut être entre 82$ (un min-4bet) et 158$ (un 4bet qui ne nous commit pas).

Tout ceci nous informe sur la taille de 4bet que nous devrions faire sans pour autant nous commiter, mais nous ne savons par contre pas quelle taille est la meilleure.

Ce que nous n'avons pas encore regardé c'est si notre 4bet préflop est EV+ ou pas, ou s'il le devient. L'approche est la même que pour nos 4bet all-in.

Nous devons créer beaucoup de fold equity avec notre 4bet de sorte que l'adversaire passer souvent la meilleure main de sa range de 3bet, nous laissant donc gentiment le pot. A l'inverse du 4bet push qui était un semi bluff (nous pouvons toujours gagner la main si l'adversaire paye), le 4bet ici serait un pure bluff (si l'adversaire ne passe pas et qu'il nous 5bet, nous devons passer et n'avons donc aucune chance de gagner).

Il convient aussi de noter une autre différence entre ces deux stratégies. Si nous envoyons le tapis, nous ne devons pas prendre en compte la calling range de notre adversaire.

Si nous faisons un 4bet normal, la range de 5bet de notre adversaire ne nous intéresse pas non plus. Ces deux ranges seront différentes la plupart du temps. Surtout si vous pushez souvent, la range de call de vos adversaire pourraient être plus large que celle de leurs 5bet push, puisqu'ils vous auront vu envoyer le tapis avec A4s et donc vous payeront avec ATs. Ils ne feraient pas un 5bet push avec ATs si vous aviez une image "normale".

Chacune des deux stratégies dépendra fortement de votre image à la table. C'est pourquoi aucune des deux ne surpasse l'autre, chacune doit s'adapter à votre jeu. Bien sure vous pourriez être plus tenté d'intégrer le 4bet "normal" à votre jeu car vous garderiez alors votre image solide.

L'équation qui nous permet de calculer la fold equity nécessaire pour un 4bet se calcule comme un bluff à la river. Nous devons déterminer les cotes que nous avons pour un bluff de sorte à savoir combien de mains notre adversaire doit passer pour que notre bluff soit EV+.

Comme d'habitude, je vais utiliser les mêmes variables pour notre open raise, l'argent mort etc.


Taille du pot = α + r + d

Cout du 4bet = ß – α

Pour la fold equity nécessaire, voici l'equation (qui met la taille du pot et le prix en relation):

f = [(ß – α) / (α + r +d)] / [1 + (ß – α)/( α + r +d)]

Pour ceux d'entre vous qui n'aiment pas simplifier par eux-mêmes les équations, voici la plus simple que j'ai pu faire :

f = (ß – α) / (ß + r +d)

Lorsque nous remplaçons les différents paramètres, nous obtenons un résultat en pourcent. Cette valeur numérique nous montre quel pourcentage de la range de notre adversaire nous l'obligeons à passer.

Un minraise devrait donc,

f(82) = (82 – 14) / (82 + 48 + 6) = 0.5

forcer l'adversaire à passer 50% de sa range.

En faisant une relance maximale sans nous commiter, nous devrions

f(158) = (158 – 14) / (158 + 48 + 6) = 0.6792

faire passer 67.92% de la range de l'adversaire.

Remarquez qu'en augmentant notre relance de 76$ la fold equity augmente de 17.92%. Est-ce vraiment autant ? Sommes-nous vraiment capable d'augmenter notre fold equity ?

Bien souvent, l'adversaire ne prêtera pas attention à la taille de notre 4bet car il pense généralement qu'il se trouve en situation de push or fold. Ce qui veut dire que l'equity que l'on crée est en fait bien souvent la même, que nous fassions une mise à 105$ ou à 140$. Nous devons alors prêter attention à un aspect que j'avais volontairement mis de coté au début.

Nous voulons que notre adversaire push ou passe contre notre 4bet. Nous ne voulons pas être payés car nous n'aimons pas jouer post-flop avec une si petite marge de manœuvre, puisque n'importe quelle mise nous commiterait presque automatiquement.

Vous devez alors éviter de minraise car cela provoque immanquablement trop de call.

Je miserais plutôt entre 102$ et 115$, en relation avec l'historique que j'ai avec l'adversaire.

Au plus vous relancerez un adversaire, au plus il sera tenté de jouer contre vous. En sachant comment (call ou push), ça vous donnera un avantage pour la prise de décision lors du 4bet.

Vous remarquez donc que je ne peux pas fournir une charte qui vous dirait quelle est la taille idéale de votre mise par rapport aux tailles des mises précédentes, aux stacks et aux mains, même après avoir essayé de résoudre la problématique du 4bet mathématiquement.

L'équation que je vous ai donné vous donne l'option de voir si vous pouvez exploiter la stratégie de votre adversaire, dépendant du fait que vous sachiez le mettre sur une range valable car il :

a) il passe trop de 3bet sur un push
b) il passe trop de 3bet sur un 4bet normal

J'espère que, même sans avoir pu vous donner de chartes, cette article vous aura appris deux trois trucs à propos de la tailles de 4bet pour que vous puissiez trouvez votre propre ligne de jeu.

Bonne chance sur les tables,
Sammy
 

Ce n'est qu'une partie de l'article...

Avec une inscription gratuite à PokerStrategy.com, vous recevez de l'argent de poker gratuit pour jouer au poker et vous accédez à des centaines d'articles de stratégie comme ceux là - ainsi qu'à des vidéos de poker, des sessions de coaching en live et des forums de stratégie. Inscrivez-vous dès maintenant gratuitement et commencez à jouer pour bénéficier de toutes nos offres !

S'inscrire