Le succès à long terme avec des stratégies gagnantes  - inscription gratuite !

Les meilleures stratégies Avec des stratégies adaptées, le poker devient très facile. Nos experts vous montrent comment y parvenir pas-à-pas. 

Des experts de talent Progressez avec des joueurs professionnels accomplis grâce à nos coachings live et sur

notre forum.

Argent réel gratuit
PokerStrategy.com est totalement gratuit. Et nous vous offrons en plus de l'argent réel gratuit.

Vous êtes déjà membre de PokerStrategy.com ? Connexion

Stratégie Specials

Don't fold, just ask - NL : 2nd barrel après un squeeze play

» Don't fold, just ask

 

 

Question de emophiliac

Cher sammy,

Aujourd'hui j'ai joué une main relativement intéressante en NL25 SH. Je suis au big blind avec K T, le Buton openraise, SB call, et je reraise, étant donné que j'ai une main qui n'est pas forcément très bonne mais que j'ai remarqué plus tôt dans le jeu que BU se distingue par un jeu assez agressif préflop, mais plutôt prudent et tight à partir du flop – il semble être capable de reconnaître une bonne main adverse et de se coucher, il semble réagir de façon assez passive aux agressions sans trop savoir quoi faire, cela fait une vingtaine de mains que nous jouons à la table. J'ai moi-même déjà montré deux semi-bluffs dans des pots non relancés, j'ai déjà relancé 3 fois préflop, j'ai joué peu de mains mais de façon agressive, à savoir en jouant bet, raise, ou bien en me couchant directement.

 

Le BU call, je le mets sur un éventail de call (AK, AQ, AJ, KQ, QJ, JT, T9s, 87s, 22-QQ), SB se couche, tapis effectifs 100BB. Le flop est Q 8 3. Je mise 2/3 du pot, le BU hésite, puis finit par payer. Vu le type de joueur, je me dis qu'il a une main faite du type AQ, KQ, QJ. JJ, TT, 99. Je pense qu'un tirage couleur est à exclure, je pense qu'il aurait moins tardé à payer. Un slowplay avec un set me semble peu vraisemblable, il aurait sans doute déjà relancé.
La turn est le J , qui me donne tirage quinte bilatéral, mais pourrait bien avoir réalisé le tirage couleur. Je n'ai pas de coeur et je mise de nouveau 2/3 du pot.

J'aimerais savoir dans quelle mesure tu serais toi-même prêt à miser sur le turn au regard du déroulement du coup, de la limite de jeu et du type d'adversaire ? Qu'en serait-il si le turn avait été A , Q , A , 6 ou 6 ? Peut-être auras-tu le temps de revenir sur des concepts un peu plus généraux : quels types de textures du tableau en relation avec ma main peuvent justifier ce type de 2nd barrel contre un adversaire standard, si l'adversaire paye mon contibet après un squeezeplay ?

Merci d'avance pour ta réponse
emophiliac


Réponse de sammy

Cher emophiliac,
il s'agit d'une situation très intéressante. Afin de rendre la situation un peu plus claire pour l'ensemble de nos lecteurs, je vais commencer par revenir sur le déroulement du coup ainsi que sur tes reads.

No-Limit Hold'em, $0.10/$0.25$
BU - 25$
SB - 25$
BB(Hero) - 25$

Preflop: Hero is BB with K , T
BU raises to $0.75, SB calls $0.65, Hero raises to $3.00, BU calls $2.25, SB folds.

Flop: ($6.75) Q , 8 , 3 (2 players)
Hero bets $4.50, BU calls $4.50.

Turn: ($15.75) J (2 players)
Hero ???


Tapis restant : $17.50

L'éventail que tu donnes à BU pour un call préflop :
22-QQ, AJ+, KQ, QJ, JT, T9s, 87s

L'éventail que tu donnes à BU une fois au turn :
99-JJ, AQ, KQ, QJ

Reads et image à la table :

  • Nous avons nous-même joué jusqu'ici très tight-agressif, et nous nous sommes déjà fait remarqués à travers des semi-bluffs.

  • Le Bouton semble être un TAG standard, au jeu sans détours, qui répond de façon assez passive à l'agression adverse comme c'est souvent justifié à cette limite de jeu.

Avant d'analyser ta main en détail, quelques mots sur le squeezeplay à cette limite :

De façon générale, il n'est absolument pas nécessaire d'intégrer le squeeze dans son jeu pour battre la NL25, car beaucoup d'adversaires suivent avec trop de mains et il sera difficile de les amener à faire des tough folds (une décision limite). S'ajoute à cela que la plupart des joueurs ne font pas attention à à l'image des adversaires et ne raisonnent pas en terme d'éventails de mains, ce qui annule bon nombre des facteurs essentiels à la réussite du squeezeplay. Ils ne regardent que leurs mains et ont tendance à les sur-jouer en suivant trop souvent. Au final le jeu tight-agressif standard et sans détour sera suffisant pour battre ces limites.


Venons-en maintenant à la main :


Préflop

En général nous avons ici un fold standard préflop après l'openraise de BU et la cold call de SB. Mais en y regardant de plus près, on voit que sous certaines conditions on a ici une bonne occasion pour un squeezeplay. (Plus d'informations sur le sujet dans notre article Platine).

Flop
Après le call de BU dans cette situation de squeezeplay, nous faisons systématiquement un continuation bet, étant donné que l'adversaire n'aura touché le tableau que dans 30% des cas et qu'ils devra très souvent se coucher. La mise devrait être comprise entre 1/2 et 2/3 du pot afin d'obtenir une fold equity suffisante, et de protéger/extraire de la value avec les bonnes mains.

Turn
Une fois que BU a suivi notre contibet, nous pouvons sans doute la mettre sur une main faite du fait des reads que nous avons. Nous nous retrouvons maintenant dans une situation assez inconfortable, car d'une part nous ne pouvons pas systématiquement jouer check/fold ici après un squeeze, et d'autre part nous n'avons généralement pas la cote pour un check/call.

Dans quelle mesure pouvons-nous tenter un 2nd barrel de façon profitable ici ? Étant donné que notre 2nd barrel avec notre tirage quinte correspondrait à un semi-bluff, nous pouvons regarder quelle est notre equity face à l'éventail adverse au turn. Il est important de noter ici que nous n'avons pas forcément besoin de distinguer entre l'eventail adverse à ce stade du coup et l'éventail adverse pour un call suite à notre 2nd barrel. Dans les deux cas nous sommes sur un tirage et notre equity ne s'en trouve donc que peu modifiée. Nous allons donc pouvoir nous intéresser directement à la fold equity dont nous avons besoin. A quoi peut bien ressembler l'éventail de BU ?

Le tell lié au timing ne doit selon moi pas être surévalué, étant donné que l'adversaire peut tout à fait avoir réfléchi à une éventuelle relance avec un tirage couleur, même si cela ne semble pas correspondre à son jeu habituel. C'est pourquoi je mettrais également A T dans son éventail qui ressemblerait donc à ça :

99-JJ, AQ, A T, KQ, QJ

Contre cet éventail nous aurions une equity de 18.5% au turn, ce qui nous montre clairement que nous sommes un gros outsider contre ses mains faites. Mais la question de la 2nd barrel se pose quand-même sur ce scary board, que nous pourrions parfaitement utiliser afin d'amener l'adversaire à coucher bon nombre de ses mains.

Pas besoin de trop se poser de questions concernant la taille de la mise, étant donné que seul un push est ici envisageable. Toute autre mise de taille acceptable nous rendrait 'pot commited'. Et étant donné que pour nous cela ne change rien de miser 2/3 du pot avant de payer un all-in adverse ou bien de se mettre directement all-in, nos devrions ici pusher directement afin de maximiser notre fold equity.

Si nous ne misions que 1/2 du pot (7.8$), alors nous aurions en cas de push adverse une cote de 9.7:41.05, soit environ 1:4,3. Nous pourrions suivre de façon profitable à partir d'une equity de 19.1%. Ce serait donc un call, même limite.

Bet/fold turn avec une mise <1/2 du pot et check/fold river sans amélioration ne me semble pas une bonne option, car l'adversaire va souvent nous suivre avec des mains avec lesquelles il se serait couché en cas de push. C'est pourquoi : push ou bien check/fold turn !!

Maintenant il faut se demander quel est le pourcentage de mains qu'il doit coucher face à notre push pour que ce move soit EV+. Pour ce faire procédons au calcul suivant :

(x correspond à la fold equity nécessaire)

0 < x * (+15,75$) + (1-x) * (0.185 * (+33,25$) + 0.815 * (-17,5$))
0 < 15,75x + (1-x) (6,151 – 14,2625)
0 < 15,75x - 8,1115 + 8,1115x
0 <23,8615x – 8,1115
23,8615x > 8,1115
x > 0,3399

x > 34%



Explications relatives à l'équation :

Afin d'obtenir la fold equity nécessaire dans une telle situation (semi-bluff contre main faite), on considère le gain moyen en cas de fold adverse, le gain moyen et les pertes moyennes en cas de call adverse. On obtient alors une inégalité (Gain moyen > 0) avec la fold equity pour inconnue. On n'a plus qu'à résoudre l'équation.

Important : Si notre main ne représente pas à 100% un tirage face à l'éventail actuel de l'adversaire, alors il peut y avoir de grandes différences au niveau de notre equity selon que l'on considère l'éventail adverse actuel ou bien l'éventail pour un call suite à notre push. Il est donc important de bien savoir à quoi ressemble l'éventail complet de l'adversaire afin de décider si l'on doit considérer notre equity contre son éventail de call ou notre equity face à son éventail complet.

Comme nous l'indique le résultat de l'inégalité, l'adversaire doit coucher un peu plus de 1/3 de son éventail pour que notre push soit EV+.

Intéressons nous maintenant à notre read. Et il nous indique de l'adversaire est capable de coucher des mains faites. Avec la couleur qui se réalise, on peut penser qu'il pourra coucher des mains telles que 99, TT et KQ. Bien entendu il ne couchera pas double paire ou mieux.

L'éventail se compose au total de 43 combinaisons : 6x 99, 3x TT, 3x JJ, 12x AQ, 9x KQ, 9x QJ, 1xA T

Si il couche 99, TT et KQ, ce sont 18 combinaisons, soit 41% de son éventail. Étant donné que 41>34, nous avons donc un push EV+ contre cet éventail.

Si nous jouions par contre un Villain1 qui ne couchera pas toutes les KQ, ou un Villain2 qui ne se résoudra que dans 50% des cas à coucher TPGK (Top Paire Good Kicker), voici la part de leur éventail qu'ils coucheraient :

Villain1: 21%
Villain2: 32%

Contre une calling station absolue ce serait donc check/fold sans l'hombre d'une hésitation, alors que contre une semi-callingstation c'est déjà une décision plus difficile.

Nous voyons ici à quel point la précision des reads est importante au No-Limit Hold'em.

Comment jouer sur un autre turn
Un As serait une bonne carte au turn étant donné que a) elle est tout à fait crédible pour notre éventail (du point de vue de l'adversaire) b) elle fait perdre de la valeur aux paires de Villain à partir du moment où il n'a pas AQ. Il trouvera donc très souvent un fold avec KQ ou QJ. Les seules autres cartes qui nous conviendraient à part J ou A, seraient le K ou le T, car nous avons alors un push basé sur l'equity face à son éventail. Toutes les autres cartes (coeur ou non) nous donne une equity de seulement 6% en cas de call de Villain. Et du fait que nous n'arriverons jamais à la faire se coucher suffisamment souvent, surtout en cas de blank totale telle que 2, 7 ou 3, une 2nd barrel est totalement exclue.

Quelques considérations générales supplémentaires relatives à la main
Nous devons toujours avoir conscience du fait qu'un call adverse sur le flop dans une situation de squeeze, nous indique presque toujours que l'adversaire possède une main avec de la showdown value. Dans les cas les plus rares il pourra s'agir d'un tirage. Mais si l'on parle de bons adversaires, ceux-ci se mettrons très souvent all-in dès le flop avec leurs bons tirages, et ce afin de

  • gagner en fold equity
  • jouer son tirage au moment où il présente le plus d'equity (2 cartes à venir)

Une ligne telle que call flop, fold turn sans amélioration dans un pot sur-relancé est désastreuse, vous ne l'observerez que chez les fish qui se savent pas du tout ce qu'ils font.

Afin de pouvoir envisager une 2nd barrel dans une telle situation, il faut que la carte du turn favorise notre éventail. Une 2nd barrel alors qu'une blank vient de tomber n'a pas de sens étant donné que l'adversaire a déjà indiqué une main faite via son call flop, qu'il ne couchera certainement pas sur un tel turn. Dans certains cas particuliers nous pouvons envisager d'utiliser une scarcard (un tirage qui se réalise par exemple) si nous avons un read précis selon lequel l'adversaire est capable de coucher une main faite suffisamment souvent, et si, en cas de call, notre equity n'est pas trop faible (>12%).

Si par exemple nous avions pushé sur un turn 2, alors nous aurions besoin d'une fold equity de >48.2%, ce qui sera très rarement vérifié contre un adversaire standard.

 

Cordialement

sammy

 

 




 

Commentaires (4)

#1 ACC86, 13/08/12 11h27

De prime abord , assez complexe à comprendre ;mettre en pratique ..
Mais en y réfléchissant bien, et en analysant à notre tour le sujet de façon clair, et de manière approfondie: on se rend alors compte que ces cas de figures sont parfaitement bien décortiqués , jusqu'à trouver le meilleur point de vu envisageable à la situ donnée.IMPECCABLE!

#2 Theavent37, 19/12/12 22h19

on fait koi??? alors!!???

#3 Samtoush, 20/03/13 08h39

Push !!!

#4 qc21mo, 28/11/14 21h18

cool