Le succès à long terme avec des stratégies gagnantes  - inscription gratuite !

Les meilleures stratégies Avec des stratégies adaptées, le poker devient très facile. Nos experts vous montrent comment y parvenir pas-à-pas. 

Des experts de talent Progressez avec des joueurs professionnels accomplis grâce à nos coachings live et sur

notre forum.

Argent réel gratuit
PokerStrategy.com est totalement gratuit. Et nous vous offrons en plus de l'argent réel gratuit.

Vous êtes déjà membre de PokerStrategy.com ? Connexion

Stratégie Sit and Goes

Maximisation des gains avec un set (SNG)

gewinnmaximierung

Introduction

Il existe trois types de sets lors de la première phase d'un SNG, et chacun doit être considéré de manière indépendante, afin d'en tirer un profit maximal.

Je vais donc revenir sur ces différentes variantes, en me concentrant uniquement sur les sets purs. C'est-à-dire un brelan composé d'une pocket paire et d'une troisième carte de même valeur que l'on touche généralement sur le flop. 

Main 1

Nous faisons un limp en première phase de blinds avec une pocket paire, et touchons un set sur le flop.


Dans la plupart des cas, nous avons de loin la meilleure main, et le seul problème auquel nous sommes confrontés, est que nous avons besoin d'un moyen d'amener l'argent de notre adversaire dans le pot. Puisque personne n'a relancé avant le flop, le pot est très petit et la tâche n'est donc pas simple.


BB(2.000)
UTG+2(2.060)
MP1(2.000)
BU(2.040)
Hero(1.980)
MP2(2.000)
SB(1.920)
UTG+1(2.000)
MP3(2.000)
UTG(2.000)


No-Limit Hold'em Tournament ($22), Blinds 20/40 (10 handed)


Preflop: Hero is CO with 7, 7

5 folds, MP3 calls $40.00, Hero calls $40.00, 2 folds, BB checks.


Nous avons une petite paire et sommes en fin de parole. Nous nous fendons donc d'un limp en espérant qu'aucun des quelques joueurs restants à parler ne relancera.

Si plusieurs joueurs avaient limpé avant nous, cela eut été une bonne chose, car nous aurions alors eu plus d'adversaires susceptibles de toucher quelque chose et de nous payer si nous touchons notre set.

Flop: (140) K, 8, 7 (3 players)

BB checks, MP3 checks, Hero bets 110, BB calls $110.00, MP3 folds.


Nous avons la chance de toucher un set, et nous nous trouvons donc dans la situation exacte que nous recherchions en suivant avec une pocket paire en début de tournoi. Notre objectif est maintenant d'amener autant de jetons que possible au milieu. Mais nous devons également garder en tête qu'il faut que notre adversaire ait la possibilité de mettre tout son argent au milieu, afin que nous puissions le lui prendre.

Malheureusement, les deux adversaires checkent sur le flop, et ne manifestent donc pas vraiment d'intérêt vis-à-vis du pot. Nous ne pouvons cependant pas offrir de carte gratuite (faire un check behind et laisser ainsi nos adversaires voir le turn gratuitement), car des tirages couleurs et quintes sont possibles.

Nous misons donc 110, afin de protéger notre main forte face aux tirages, et également de construire un pot conséquent en cas de call. 

Turn: (360) 9 (2 players)

BB checks, Hero bets 240, BB folds.

Une des pires cartes possibles tombe. Elle réalise les tirages quinte 56 et JT, ainsi que le tirage couleur. Mais cette carte est également catastrophique pour notre adversaire, car il doit craindre que nous ayons une de ces mains, et il couchera bon nombre de cartes avec lesquelles il aurait suivi si une autre carte du turn était tombée.

Nous devons tout de même protéger, et miser 2/3 du pot après son check. Nous faisons cela d'une part car notre main est forte, mais pourrait être rattrapée par la main adverse, si par exemple un autre trèfle venait à tomber.

 

Main 2

Nous suivons une relance préflop avec une paire


Nous avons à nouveau une excellente main, et avons par ailleurs un adversaire qui a démontré, par sa relance préflop, qu'il est prêt à se battre pour le pot, il sera donc plus simple de le pousser à investir de l'argent dans le pot.

BB(2.060)
MP2(1.940)
Hero(1.820)
BU(1.630)
SB(3.430)


No-Limit Hold'em Tournament ($22), Blinds 30/60 (9 handed)


Preflop: Hero is CO with 9, 9

3 folds, MP2 raises to 180, MP3 folds, Hero calls $180.00, 3 folds.


Nous devons, certes, investir plus de jetons ici, afin de voir le flop, mais l'espérance de gains est également plus élevée.

Il convient également de noter que notre tapis ainsi que celui de notre adversaire sont assez gros pour nous dédommager pour les fois ou nous ne touchons pas notre set. Je veux dire par là que nous touchons un set une fois sur 8 environ, et qu'il faut donc que les gains  que nous réalisons dans ce cas sur huit soient donc supérieurs à la somme des relances que nous avons suivis dans les sept autres cas, où nous suivons préflop mais nous couchons sur le flop.

Dans cet exemple, les tapis sont à la limite, et ne justifient le call que si nous arrivons à mettre l'adversaire all-in. Mais 99 et une main avec lesquelles nous pouvons parfois remporter le pot même sans toucher de set, c'est pourquoi le call est justifié. 

 

Flop: (450) Q, 4, 9 (2 players)

MP2 bets 300, Hero calls $300.00.


Nous touchons notre set. L'adversaire, qui a fait preuve de force avant le flop, mise à nouveau. Le flop nous est assez favorable, car hormis J10, chaque main n'a que deux outs pour nous battre, et JT est très peu probable vue la ligne adverse.

C'est pourquoi je préfère un call ici, car nous ne devons pas protéger notre main, et donnons ainsi à notre adversaire la possibilité de mettre encore de l'argent volontairement dans le pot.

 

Turn: (1050) A (2 players)

MP2 checks, Hero checks.


L'as sur le turn est difficile à attribuer. Vue l'agressivité dont il a fait preuve, il pourrait tout à fait avoir AQ+ ou JJ+, voire peut-être KQ. S'il a QQ ou AA, tant pis, on le payera pleinement de toute façon, mais cela ne vaut pas la peine de se concentrer trop avant là-dessus.

L'adversaire checke, il peut avoir deux raisons de faire ce move

  1. Il a une main très forte avec l'As et compte faire un check/raise

  2. Il a peur de l'As, et souhaite voir si celui-ci nous a aidé.

 
Dans le premier cas, que nous suivions ou misions ne change rien, car il est très peu probable qu'il couche sa main très forte sur la river.

Si c'est le deuxième cas qui s'applique, alors une mise risquerait de le faire fuir de la main, alors qu'il aurait misé ou suivi une mise sur la river.

C'est pourquoi nous optons pour un check, car nous ne devons toujours pas vraiment craindre qu'il nous rattrape sur la river.


River: (1050) T (2 players)

MP2 bets 420, Hero raises to 1340 and is all in


Le cas idéal se réalise : après notre check sur le turn, l'adversaire mise encore une fois sur la river.

Nous nous mettons donc tout simplement all-in, en espérant que l'adversaire aura une main comme double paire ou un bon As, et nous suivra.

S'il se couche, nous ne perdons pas vraiment de jetons, car il n'aurait sans doute pas suivi plus souvent une relance de notre part qu'un push.

Main 3

Nous relançons avant le flop avec notre paire

CO(1.980)
SB(1.960)
UTG(2.000)
UTG+1(2.000)
UTG+2(2.000)
MP1(2.000)
MP3(1.920)
Hero(2.000)
BU(1.880)
BB(2.260)


No-Limit Hold'em Tournament ($11), Blinds 20/40 (10 handed)


Preflop: Hero is MP2 with K, K

2 folds, UTG+2 calls $40.00, MP1 folds, Hero raises to 160, 4 folds, BB calls $120.00, UTG+2 calls $120.00.


Nous avons la deuxième meilleure main de départ possible, et la relançons donc.

D'une part, car nous désirons protéger notre main, et ne souhaitons pas voir de pot multiway, et d'autre part car nous souhaitons jouer pour un gros pot. L'idéal pour nous est de jouer pour un gros pot contre un seul adversaire, car c'est dans cette situation qu'une telle main prend toute sa valeur.

 

Flop: (500) T, K, 5 (3 players)

BB checks, UTG+2 checks, Hero bets 300, 2 folds.


Deux personnes nous suivent sur le flop. Ce n'est pas catastrophique, et c'est même une excellente nouvelle sur ce flop-là, car nous avons la meilleure main possible à ce moment de la partie. Toutefois, cette main ne nous permettra pas très souvent de remporter beaucoup d'argent, et nous ne souhaitons pas voir d'autre carreau sur le turn, sauf, bien sûr, le K. Nous avons relancé avant le flop, et nos adversaires s'attendent à ce que nous misions. Si nous ne le faisons pas, alors cela risque de paraître suspect. Nous devons donc miser et espérer qu'un des adversaires ait touché quelque chose, et soit prêt à nous disputer le pot.

 


En résumé

Il y a bien sûr des variantes de ces trois types de sets, qui exigent que vous vous adaptiez à la situation.

Mon objectif dans cet article était de vous montrer quelques-unes des réflexions que l'on doit avoir lorsque l'on touche une si belle main. En vous basant là-dessus, vous serez en mesure de mener vos propres réflexions dans les différentes situations.

 

Commentaires (8)

#1 yellowman78, 03/05/10 22h26

très clair merci

#2 Venezuelamor, 10/05/10 06h31

Oui merci. Hier, en voulant faire le malin en slowplay un set (222), j'ai laissé faire une quinte et bouffé un pass step 5 durement gagné. Et pourtant, j'avais fini par assimiler le principe d'agression, croyais-je, mais j'ai fait une exception. Sh...t. "Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute" (le Corbeau et le Renard, Jean de la Fontaine).

#3 Venezuelamor, 10/05/10 07h05

J'espère que ce trauma restera gravé dans ma mémoire pour toujours !!!! J'enrage encore de ma connerie (villain tire son gutshot, mais au moins, j'aurais pu le lui faire payer cher).

#4 drien23, 26/05/10 18h38

Super, merci! Un bon article qui m'a été très utile à de nombreuses reprises.

#5 CapitaineFranck, 09/06/10 18h57

Bon article bien clair.

Merci.

#6 belgianbeer, 27/06/11 12h00

article depasse... il faut chager ca tout de suite !

#7 geomania, 28/06/11 12h45

Tout à fait d'accord avec toi belgianbeer, de la protection, je t'en foutrai moi. lol.

#8 HijoNik, 04/06/17 12h03

Changer l'article ? Ça à été fait ? Parcequ'on est quand même en 2017 là hin les gars.... Sinon, que changer ?