Le succès à long terme avec des stratégies gagnantes  - inscription gratuite !

Les meilleures stratégies Avec des stratégies adaptées, le poker devient très facile. Nos experts vous montrent comment y parvenir pas-à-pas. 

Des experts de talent Progressez avec des joueurs professionnels accomplis grâce à nos coachings live et sur

notre forum.

Argent réel gratuit
PokerStrategy.com est totalement gratuit. Et nous vous offrons en plus de l'argent réel gratuit.

Vous êtes déjà membre de PokerStrategy.com ? Connexion

Stratégie Sit and Goes

Les six clefs pour réussir en SnG Heads-up

Introduction

Dans cet article
  • Quel style de jeu fonctionne en SnG HU
  • Comment jouer les différents adversaires
  • Pourquoi vous devriez toujours établir un plan de jeu

Dans cet article, nous allons revenir sur les qualités essentielles pour réussir en Heads-up.

Adoptez une approche agressive et liée à la position

Dans bon nombre de formats de poker, on peut générer des gains réguliers en adoptant une approche tight. Mais, lorsque vous jouez en heads-up, attendre de grosses mains pour se faire payer est un style perdant. Vous devez poster une blind à chaque main. Et même si vous êtes confronté à un adversaire qui se laisse aller à vous payer lorsque vous avez une main forte, il gagnera trop de petits pots pour que ces quelques gros pots suffisent à vous procurer un avantage.

Vous devriez donc vous efforcer de jouer bon nombre de mains, en particulier lorsque vous êtes au button et aurez la position sur tous les tours d'enchères post-flop. Le minimum syndical des mains que vous devriez jouer depuis le button est le suivant : 22+, A2+, K2s+, K5o+, Q2s+, Q6o+, J2s+, J7o+, ainsi que tous les connecteurs assortis et les connecteurs moyens non assortis. Entrez toujours en jeu via une relance.

Resserrez votre éventail face aux relances du button lorsque vous êtes au big blind. Même si vous avez une bonne cote, vous allez jouer chaque tour post-flop hors position. Cependant, tous les as, les paires et les mains broadways restent jouables.

Établissez un plan de jeu post-flop

Lorsque le flop se connecte avec votre main, il est important de décider d'un plan de jeu pour la main. Vous allez parfois préférer checker sur une ou plusieurs streets, afin de limiter la taille du pot. Par exemple, supposez que vous avez relancé depuis le button avec K8 offsuit. Votre adversaire suit et le flop est le suivant : A K Q. Vous devriez généralement opter pour un check behind, soit sur le flop, soit sur le turn, dans la mesure où peu d'adversaires suivront une mise sur chacune des trois streets avec une main inférieure à votre seconde paire.

Vous devriez également faire des semi-bluffs agressifs en heads-up. Jouez vos tirages agressivement tandis que votre adversaire n'aura souvent rien touché et sera forcé à abandonner. En revanche, vous devriez éviter les bluffs purs sur plusieurs streets si vous n'avez pas une bonne raison de les faire. Vous avez une bonne situation pour bluffer lorsque votre adversaire suit votre c-bet et qu'une carte effrayante (scare card) tombe sur le turn - comme par exemple un As ou un roi après un flop composé de cartes basses.

Affinez votre stratégie en fonction de votre adversaire

Un des sujets principaux de mes premières vidéos va traiter de l'adaptation aux différents types d'adversaires que vous allez rencontrer. Voici un résumé rapide de plusieurs points importants.

Joueurs tights

Contre un joueur tight, vous devriez être très loose-agressif, mais soyez prompts à coucher vos mains marginales lorsqu'il fait preuve de force. Votre objectif dans une telle partie est de remporter un grand nombre de pots petits et moyens sans résistance et de n'offrir de l'action à votre adversaire tight dans les gros pots que lorsque vous avez vous-même une main très forte. L'adversaire idéal est tight et passif. Il s'agit du style le plus médiocre en heads-up.

Joueurs loose passifs

Contre un joueur loose passif, votre objectif est de faire des value bets agressifs avec toutes les mains dont vous pensez qu'elles seront en têtes et de ne quasiment jamais bluffer. N'optez pas pour des moves trop sophistiqués face à ce type de joueurs. Attendez simplement d'avoir une main meilleure que la moyenne et misez pour la value.

Joueurs loose agressifs

Contre un adversaire loose agressif, vous allez sans doute avoir un sérieux défi à relever ! Le style loose agressif est très efficace en heads-up. Vous devez essayer de jouer votre meilleur poker et de repérer et exploiter la moindre faiblesse adverse, comme la défense trop loose de mains faibles hors position.

Sélection de table

La sélection de table est particulièrement importante en heads-up. Même si vous êtes un excellent joueur, vous allez perdre face à un joueur de classe mondiale. Pareillement, un joueur faible aura un avantage face à un joueur extrêmement mauvais.

Votre edge dans une partie dépend de vos qualités par rapport à celles de votre adversaire.

Si vous jouez en micro-limites sur PokerStars, alors de nouveaux adversaires s'asseyent si vite aux tables qu'il est difficile de sélectionner ses tables. Mais lorsque vous vous asseyez en deuxième, vous devriez chercher à jouer des adversaires faibles et à éviter les regulars. Par ailleurs : n'acceptez jamais une revanche face à un bon joueur.

Connaissez les stratégies short stack

Lorsque vous jouez en heads-up, vous devez être particulièrement attentif à la taille effective des tapis, qui s'oriente toujours à la taille du plus petit des tapis. Par exemple, supposons que les blinds sont 15/30. Votre tapis est de 2850 et l'adversaire à 150. S'il est vrai que vous avez un gros tapis, toutes vos mises qui excèdent le total de 150 $ iront dans un side pot que vous gagnerez automatiquement. Le tapis effectif est donc de 5 BB et vous devriez jouer en conséquence.

Voici quelques consignes essentielles concernant le jeu avec un petit tapis effectif :

0-9 BB

Chaque relance va vous impliquer (commit) dans la main. Vous devriez donc tendre à adopter une stratégie push or fold préflop. Pour déterminer si votre main représente un shove, ou un call face à un all-in profitable, vous pouvez utiliser des tableaux en ligne, ou bien des logiciels tels que SnG Wizard.

10 – 20 BB

Vous pouvez désormais choisir entre un shove depuis le button ou vous contenter d'une petite relance. Contre des adversaires coriaces, opter pour l'approche shove-fold est souvent la meilleure approche avec un tapis allant jusqu'à 15 BB. Les min-raises sont une bonne alternative face à des joueurs plus faibles, dans la mesure où vous pouvez facilement vous coucher face à un 3-bet et préserver votre tapis lorsque votre adversaire a une main forte.

Lorsque vous êtes au big blind, vous devriez opter pour un éventail de shove large face aux petites relances du button. Les mains exactes avec lesquelles vous pouvez faire un 3-bet shove vont dépendre de l'éventail d'openraise adverse et de l'éventail avec lequel il suivra votre shove. Nous pouvons toutefois établir quelques règles grossières, selon lesquelles on peut shove presque tous les as, toutes les paires, et les mains broadways assorties face à une petite relance lorsque le tapis effectif est inférieur à 20 BB. Vous pouvez même shove encore plus de mains face à un adversaire qui a un éventail d'openraise fort large.

Gestion de la bankroll

Un joueur gagnant devrait avoir un minimum de 30 buy-ins de la limite à laquelle il joue, mais 50 buy-ins sont préférables afin d'être assuré de pouvoir encaisser les gros downswings. Avec seulement deux joueurs et 50 % du field payé, le heads-up est une variante moins sujette aux swings que les autres formats. Cependant, les downswings prolongés sont possibles dans toutes les variantes, et le heads-up n'échappe pas à cette règle.

Conclusion

Les heads-up SnG représentent un format distrayant et profitable. Si vous suivez les conseils de cet article et vous efforcez d'étudier et progresser continuellement, alors vous risquez fort de bientôt avoir un nouveau jeu de prédilection.

 

Commentaires (5)

#1 CapitaineFranck, 13/01/12 14h40

Très bon article pour débuter, en espérant une suite !

#2 Anfauglir, 23/01/12 12h51

Très sympa, mais peut-on adopter quelques uns de ces conseils pour le HU final des SNG full ring ? Merci.

#3 lartiste231182, 14/02/12 22h27

le sng hu est un tres bon entrainement pour le hu final en sng fr ou en mtt :)

#4 Snaky81, 21/04/12 09h39

Moué ... jouer toute sa range en push or fold à 15BB deep est quand même une énorme perte de value (ce qui n'empeche pas d'openshove 15BB deep des mains comme A2o par exemple)

Le limp est assez utile a ces profondeur contre certains profils et est une possibilité complètement passée sous silence. Face a un vilain qui 3bet beaucoup, les minraises coûtent trop cher ou alors il faut etre prêt a call très light, ou face a une CS qui call plus de 90% en BB aucun interet a faire grossir le pot preflop avec des mains moyennes et perdre de la jouabilité post flop a cause d'un SPR trop faible.

#5 xDog74, 10/05/13 16h35

+1