Le succès à long terme avec des stratégies gagnantes  - inscription gratuite !

Les meilleures stratégies Avec des stratégies adaptées, le poker devient très facile. Nos experts vous montrent comment y parvenir pas-à-pas. 

Des experts de talent Progressez avec des joueurs professionnels accomplis grâce à nos coachings live et sur

notre forum.

Argent réel gratuit
PokerStrategy.com est totalement gratuit. Et nous vous offrons en plus de l'argent réel gratuit.

Vous êtes déjà membre de PokerStrategy.com ? Connexion

Stratégie No-Limit BSS

AK touche TPTK - Jouer son tapis ?

Il est souvent dit qu'on ne doit pas jouer son tapis avec TPTK. Donc que faire quand il est fort possible que nous ayons la meilleure main mais qu'aucun contrôle du pot n'est possible ? Voici quelques réflexions sur le thème : AK touche TPTK.


Examinons la situation suivante :


Blinds: $0.50/$1
5 players

Stack sizes:
MP: $12.60
kriegskeks: $100.50
Button: $96.50
SB: $79.65
BB: $48.50

Pre-flop: (6 players) kriegskeks is CO with A
K
MP calls, kriegskeks raises to $5, Button calls, 3 folds.

Flop: 4 7 A ($12, 2 players)
kriegskeks bets $9, Button raises to $26

Nous voici donc dans de beaux draps. Nous relançons comme d'habitude avec AK, et sommes suivis par un adversaire. Nous sommes OOP pour le reste du coup, effectuons notre contibet habituel, il n'est en effet pas question de donner une carte gratuite à un tirage couleur. Et nous nous faisons maintenant relancer.
Quelles sont les différentes possibilités ? Tout d'abord nous devons analyser le flop. Il y a un As, qui nous donnes TPTK, très bien. Sinon il y a deux , ce qui rend un tirage couleur possible. Et si notre adversaire a 56, alors il a un tirage quinte bilatéral.

Passons donc en revue les différentes possibilités :

Call :
Ici nous pouvons suivre. L'inconvénient, c'est que le pot sur le turn sera alors très gros. Un tue l'action, ou bien, ce qui est encore pire, donne la meilleure main à l'adversaire. Le problème ici c'est que nous devons prier pour un turn sans . 4 fois sur 5 ce sera le cas, mais la façon de poursuivre le coup ne sera alors en aucun cas plus aisée. Si notre adversaire est sur un bluff, nous évitons ainsi de l'effrayer, mais si un vient à tomber il peut alors nous sortir facilement du coup. Et si c'est un adversaire qui mise de nouveau quelle que soit la carte qui tombe, nous ne sommes pas plus avancés.

Fold :
On peut bien sûr se coucher ici. Mais ceci n'a de sens que contre des adversaires très passifs. Se coucher ici contre un adversaire normal, qui ne se distingue pas par sa passivité, est bien trop weak.

Reraise :
Avec un reraise, nous gardons l'initiative. Nous évitons de donner une carte bon marché à un éventuel tirage, qui doit alors décider s'il poursuit le coup ou non. Le problème c'est que contre double paire ou set, nous finissons automatiquement broke.

Donc que faisons-nous ? Difficile à dire. Dans une telle situation la variance va être importante. Nous pouvons jouer call et ensuite c/RAI sur le turn. Nous pouvons sur-relancer et payer un push de notre adversaire, ou encore tout simplement nous coucher. Ma préférence va cependant au reraise. Ici nous battons AQ/AJ, ainsi que tous les As encore plus mauvais. Les doubles paires sont peu probables, il y par contre des possibilités de tirage. Contre un set nous finissons broke, mais il arrivera aussi que ce soit nous qui ayons le set ici. Un autre avantage c'est qu'on peut jouer dans cette situation de la manière avec un gros tirage, set et TPTK, ce qui nous rend très difficile à lire.
En jouant de façon aussi agressive, j'arriverai à mettre all-in assez souvent un bon adversaire ou un fish qui aura AQ. Il nous arrivera suffisamment souvent de stacker une main inférieure dans cette situation. Mais chose plus importante ici : avec un call le pot est bien trop gros sur le turn. On peut donc oublier le contrôle du pot, et il est hors de question de jouer b/f. En cas de call, nous finissons également broke. C'est pourquoi il est important pour moi de mettre mon argent dans le pot sur le flop. Pourquoi ? C'est sur le flop que nous avons la plus grosse equity contre une main que nous dominons. Et même contre une main supérieure, nous avons plus d'equity que sur le turn où nous risquons de tirer mort.

Que faisons-nous si nous sommes IP et que l'adversaire nous check-raise ? On se contentera alors dans ce cas plutôt d'un call. Notre adversaire voit ainsi plus facilement la carte du turn, mais il ne peut pas ensuite jouer check-behind et prendre la carte gratuite. Et s'il semi-bluffe, alors il est presque obligé de poursuivre son bluff sur le turn, sinon son jeu deviendra trop prévisible. Nous pouvons alors le mettre all-in, et il paiera souvent avec un tirage. Bien sûr, un reraise IP n'est pas non plus exclu. On peut tout à fait alterner entre ces deux variantes.

Et sur un tableau sans possibilités de tirage ? OOP j'aurais tendance à coucher ma main tout simplement. Il y a moins de mains avec lesquelles l'adversaire va relancer. Beaucoup d'adversaires vont se contenter de suivre, que ce soit avec set, double paire ou TP2K. Un raise correspond alors plus souvent à un move pour la value, et si nous payons alors il nous faudra jouer c/rAI sur le turn. Mais je ne le recommanderais que contre des joueurs très agressifs ou des maniaques. IP, on peut tout à fait se contenter de payer le check-raise, et de voir ce qui se passe sur le turn. Certains adversaires arrêtent alors leur bluff, d'autres plus fishy tentent un nouveau check-raise, ce qui nous permet de voir la river en prenant le check-behind.

 

Ce n'est qu'une partie de l'article...

Avec une inscription gratuite à PokerStrategy.com, vous recevez de l'argent de poker gratuit pour jouer au poker et vous accédez à des centaines d'articles de stratégie comme ceux là - ainsi qu'à des vidéos de poker, des sessions de coaching en live et des forums de stratégie. Inscrivez-vous dès maintenant gratuitement et commencez à jouer pour bénéficier de toutes nos offres !

S'inscrire