Le succès à long terme avec des stratégies gagnantes  - inscription gratuite !

Les meilleures stratégies Avec des stratégies adaptées, le poker devient très facile. Nos experts vous montrent comment y parvenir pas-à-pas. 

Des experts de talent Progressez avec des joueurs professionnels accomplis grâce à nos coachings live et sur

notre forum.

Argent réel gratuit
PokerStrategy.com est totalement gratuit. Et nous vous offrons en plus de l'argent réel gratuit.

Vous êtes déjà membre de PokerStrategy.com ? Connexion

Stratégie No-Limit BSS

Pourquoi coucher AQ après une relance ?

Introdution


par FirstDarkside
Beaucoup d'entres vous ont encore tendance a payer une relance avec AQ lorsqu'ils sont aux blinds. La SHC recommande pourtant de coucher AQ dans cette position après une relance (nous n'envisageons pas ici le cas où la relance a été effectuée par le SB).

Je vais expliquer avec les trois exemples de mains suivants, pourquoi un call d'une relance avec AQ nous mettrait souvent dans une situation compliquée, et comment on peut l'éviter.

Par défaut tous les joueurs impliqués ont un tapis de 100 BB.

 


Main 1

 

0.02/0.04 No-Limit Hold'em (10 handed)


Preflop: Hero is BB with A, Q

UTG folds, UTG+1 calls $0.04, 4 folds, CO raises to $0.20, 2 folds, Hero calls $0.16, UTG+1 calls $0.16.

 

Nous payons la relance du joueur au Cut-off et UTG+1 qui dans un premier temps s'était contenté de limper, suit également.


Flop: ($0.62) A, 5, J (3 players)

Hero checks, UTG+1 checks, CO bets $0.30, Hero raises to $0.72, UTG+1 folds, CO calls $0.42.

 

Nous touchons notre As sur le flop qui nous donne top paire avec le 2ème meilleur kicker. Nous décidons de checker en espérant un continuation bet de la part du relanceur préflop, pour pouvoir ensuite relancer. Un tel move, également appelé check/raise, est souvent le signe d'une très forte main, car il a pour effet de faire énormément grossir le pot. Le Cut-off paye cependant la relance, alors que le 2ème adversaire jette ses cartes.


Turn: ($2.06) 5 (2 players)

Hero ????

 

Cette carte n'a probablement pas aidé notre adversaire et la situation n'a donc pas vraiment changé. Il est temps de nous demander ce que peut bien avoir notre adversaire. Il a commencé par relancer après un limper en fin de parole, pour ensuite payer notre check/raise. Son éventail de mains pour le jeu préflop est très large. Cependant il y a peu de mains de cet éventail avec lesquelles il va pouvoir payer notre check/raise, d'autant plus que le tableau n'offre pas de tirages couleur ou quinte. C'est pourquoi sur le turn je mettrais notre adversaire sur une main telle que JJ, AJ, AK ou AA. C'est pourquoi nous devons ici abnadonner notre main. Nous allons donc checker et coucher notre main en cas de mise adverse.

 

Main 2

 

0.02/0.04 No-Limit Hold'em (10 handed)


Preflop: Hero is BB with A, Q

UTG folds, UTG+1 calls $0.04, 4 folds, CO raises to $0.20, 2 folds, Hero calls $0.16, UTG+1 calls $0.16.


Flop: ($0.62) A, 5, J (3 players)

Hero bets $0.40, UTG+1 folds, CO calls $0.40.


Turn: ($1.42) 5 (2 players)

Hero ???

 

Il s'agit de la même main que dans l'exemple précédent, cependant nous misons directement au 2/3 du pot sur le flop. L'agresseur préflop paye notre mise et nous devons décider de ce que nous faisons sur le turn. L'absence de tirages fait que notre adversaire se sera contenté de payer sur le flop même s'il a une main aussi forte qu'un brelan ou une double paire, en espérant que nous allons miser de nouveau sur le turn. Nous pouvons tout à fait avoir encore la meilleure main, mais nous pouvons également être battus. C'est pourquoi je me contenterais de checker sur le turn et de payer une mise adverse pour ensuite évaluer de nouveau la situation sur la river.

Si notre adversaire nous relance dès le flop, alors nous pouvons être assez sûrs d'être battus. Et si nous payons la relance, alors nous sommes hors de position sur le turn et nous trouvons devant une décision difficile. Car si nous payons sur le flop, nous ne pouvons pas tout simplement jouer check/fold sur le turn. C'est pourquoi le mieux est de se coucher sur le flop.

 

Main 3

0.02/0.04 No-Limit Hold'em (10 handed)


Preflop: Hero is SB with A, Q

UTG raises to $0.16, 7 folds, Hero calls $0.14, BB folds.


Flop: ($0.36) Q, 7, 2 (2 players)

Hero bets $0.25, UTG raises to $0.80, Hero ???

 


UTG relance préflop. Nous savons que c'est un TAG qui ne joue que de bonnes mains, à priori un joueur de PokerStrategy.

Nous payons la relance alors nous serons hors de position post-flop, et nous touchons TPTK sur le flop. Nous optons pour une mise directe et nous sommes relancés. Bien entendu nous devons alors coucher notre main.

Cependant nous aurions pu coucher notre main dès avant le flop, car si nous examinons la SHC nous voyons que l'adversaire ne relance depuis cette position qu'avec JJ-AA, AQ-AK. Sur le flop nous ne battons plus que AK et JJ, et sommes à égalité contre AQ.

Si notre adversaire se contente de payer sur le flop, nous ne savons plus du tout où nous en sommes sur le turn, car sur un tel flop des mains telles que AA ou AQ peuvent se contenter de payer, car il sait que face à une relance nous allons coucher la majorité des mains et il espère que nous allons miser de nouveau sur le turn.

En résumé

Les exemples nous montrent clairement qu'avec AQ on peut souvent être dominé, que si on paye en étant aux blinds on n'aura ensuite ni la position ni l'initiative, et qu'on se trouve alors dans ue situation difficile. Dans les premiers temps on devrait éviter de devoir prendre des décisions difficiles, car on n'est pas encore très sûr de son jeu post-flop et risque de perdre de l'argent inutilement. C'est pourquoi, on couchera AQ aux blinds après une relance.

Bien entendu il peut y avoir des exceptions, par exemple lorsque la relance vient d'un joueur qui est first-in au CO ou au BU. Il s'agira souvent d'une simple tentative de vol des blinds. Mais là encore une certaine expérience est nécessaire et un débutant aura du mal à prendre la bonne décision. Cet article ne couvre cependant pas la situation dans laquelle c'est le SB qui a relancé, ce qui fera l'objet d'autres articles portant sur la défense des blinds.

 

Commentaires (8)

#1 Maxippouce, 30/01/08 09h51

Article très interessant.

#2 neneducros, 30/01/08 20h58

analyse toujours aussi pertinente qui va bien nous aider une fois de plus . thx .

#3 yoanndubois, 30/05/08 05h29

tres cool meme

#4 brueldu78, 12/08/08 15h46

présenté comme sa AQ devient presque une main poubelle mais je pense qu'en situation la plupart des joueurs (moi aussi) feront all-in.

#5 ironlord1972, 04/04/09 11h44

je suis pas d accord avec le all in c qd meme tres risque....le probleme c est qu a ces limites ont voit pas mal de joueurs qui limp avec as-3...as-4 j en passe et qui suivent tout des que l on paye donc quelle strategie adoptee ds ce cas ...le check en effet semble etre la meilleure solution pour voir ou notre adversaire se trouve en cas de relance c le fold obligatoire

#6 badjobbb, 21/05/10 14h31

Imaginons la même situation avec AK. Les décisions sont quasi aussi difficiles a prendre. C'est pour cette raison que je ne vois pas en quoi l'article. Illustre la spécificité de AQ.

#7 octogore, 20/06/10 18h08

Une fois sur 2 je fold A-Q, A-J... aux blinds.Sinon je "call" or "raise" selon de qui vient l'action! Au Flop le "check" est a mon sens la solution la plus sage pour ré-évaluer la situation. Sauf si ma main se tansforme en petit monstre, et encore, le check-raise 3x est une arme psychologique pour augmenter la préssion sur l'adversaire etle pousser a la faute.

#8 antonax, 08/07/11 07h48

effectivement c est interessant ,ca laisse de quoi mediter