Le succès à long terme avec des stratégies gagnantes  - inscription gratuite !

Les meilleures stratégies Avec des stratégies adaptées, le poker devient très facile. Nos experts vous montrent comment y parvenir pas-à-pas. 

Des experts de talent Progressez avec des joueurs professionnels accomplis grâce à nos coachings live et sur

notre forum.

Argent réel gratuit
PokerStrategy.com est totalement gratuit. Et nous vous offrons en plus de l'argent réel gratuit.

Vous êtes déjà membre de PokerStrategy.com ? Connexion

Stratégie No-Limit BSS

All-in sur le flop ?

Introduction

par karlo123

 

On se retrouve régulièrement contre un seul adversaire sur le flop après avoir relancé préflop. Conformément à la stratégie nous misons alors systématiquement. Notre tapis restant est alors souvent relativement petit, et la question se pose de savoir si l'on devrait se mettre directement all-in ou bien miser normalement et se coucher en cas de riposte adverse. C'est ce à quoi je vais m'intéresser dans les deux exemples suivants.




Main 1

Preflop: Hero is MP1 with T, T

UTG+1 folds, UTG+2 calls $0,10, Hero raises to $0,50, 6 folds, UTG+2 calls $0,40.


Flop: ($1,15) 5, 7, J (2 players)

UTG+2 checks, Hero bets $1,50 (All-In)

 

Nous n'avons qu'un seul adversaire sur le flop et nous misons en conséquence. Est-ce que nous allons miser 2/3 du pot et nous coucher en cas de relance adverse ou bien est-ce que nous nous mettons directement all-in étant donné que notre tapis fait moins de 1.5 fois la taille du pot. Les deux variantes seraient possible.

Cependant dans ce cas précis nous ne gardons qu'une seule des deux options : nous nous mettons all-in.


Pourquoi :

Beaucoup d'adversaires payent notre relance préflop avec une pocket pair (paire servie) ou bien une main inférieure qu'ils espèrent voir s'améliorer, comme par exemple 87 dépareillé ou équivalent. Nous sommes largement en tête sur ce flop contre une telle main. Cependant nos adversaires n'hésiteront pas à nous relancer en nous mettant sur une main telle que AK. Si nous donnons la possibilité à nos adversaires de nous sortir du coup avec une telle main, alors nous perdons de l'argent sur le long terme.

 

C'est pourquoi nous empêchons tout simplement l'adversaire de le faire en nous mettant all-in. Les mains inférieures nous paieront encore suffisamment souvent et de notre côté nous évitons ainsi de coucher la meilleure main. Bien sûr il nous arrivera de tomber un brelan ou sur un Valet. Mais une petite pocket paire a déjà commis une erreur en payant notre relance préflop. De plus, sur un tel tableau c'est une situation qui arrivera relativement peu souvent.

 

Main 2

Preflop: Hero is UTG with K, K

Hero raises to $1,00, 3 folds, MP2 calls $1,00, 5 folds.


Flop: ($2,35) 7, 8, A (2 players)

Comment jouer ?

 

Nous avons ici un tapis restant de 3,4 $.


Là encore se pose la même question : mise au 2/3 du pot ou all-in ?

Là encore on pourrait tout à fait se mettre all-in étant donné que notre tapis est inférieur à 1.5 fois la taille du pot.

A l'inverse de la main précédente dans laquelle nous étions souvent en tête et où des mains inférieures pouvaient encore nous payer, nous sommes ici soit largement en tête (si l'adversaire n'a pas d'As) soit très loin derrière (si l'adversaire a un As).

 

C'est pourquoi il est plus adapté de ne miser que 2/3 du pot. Si l'adversaire n'a pas d'As il va souvent se coucher, étant donné que nous avons beaucoup de mains avec un As dans notre éventail. Si par contre il a un As, alors nous sommes loin derrière, car seuls 2 K peuvent encore nous aider. La probabilité de toucher 1 de ces 2 cartes d'ici la river n'est que de 8%, donc très faible.

Nous nous contentons donc d'une mise normale, pour nous coucher en cas de relance.

 

Résumé


Lorsqu'on se trouve dans une situation où l'on se demande si l'on doit miser normalement au 2/3 du pot ou bien se mettre directement all-in, il convient d'examiner les cartes communes, ses propres cartes ainsi que les cartes possibles de l'adversaire.

Si, comme dans l'exemple 1, aucune carte haute telle que A ou K/Q ne tombe sur le flop l'adversaire se verra souvent en tête (ou pensera avoir plus de chances de vous bluffer) et relancera. Si pour notre part nous avons une paire relativement bonne, même si elle n'est pas supérieure ou égale à la plus haute carte sur le tableau, et si l'on pense être suffisamment souvent en tête face à l'eventail de mains adverse, alors on devrait tendre à se mettre all-in. L'adversaire paiera d'une part avec des mains inférieures, et d'autre part on ne risque pas ainsi de coucher la meilleure main.


Si par contre, comme dans l'exemple 2, le tableau contient par exemple un As, alors il vaut mieux ne miser qu'une partie de son tapis et se coucher en cas de relance étant donné que l'adversaire se couchera souvent avec une main inférieure et que nous pourrons nous-mêmes coucher notre main face à une main supérieure.


Pour l'exemple 2, il conviendrait de ne pas miser tout son tapis sur un tel tableau avec une main telle que AK. Les adversaires finiraient par remarquer qu'on ne mise fort qu'avec ses bonnes mains et pourraient ainsi nous bluffer facilement. Avec une bonne main dans une telle situation on se contera donc de miser normalement.