Le succès à long terme avec des stratégies gagnantes  - inscription gratuite !

Les meilleures stratégies Avec des stratégies adaptées, le poker devient très facile. Nos experts vous montrent comment y parvenir pas-à-pas. 

Des experts de talent Progressez avec des joueurs professionnels accomplis grâce à nos coachings live et sur

notre forum.

Argent réel gratuit
PokerStrategy.com est totalement gratuit. Et nous vous offrons en plus de l'argent réel gratuit.

Vous êtes déjà membre de PokerStrategy.com ? Connexion

Stratégie No-Limit BSS

Lecture des mains adverses

Introduction


par Thorsten77


Introduction :

Par lecture des mains, on entend la capacité à mettre son adversaire sur un éventail de mains. Beaucoup de débutants commettent l'erreur d'essayer de mettre leur adversaire sur une main en particulier : "Il mise fort, il a sûrement JT et vient de toucher sa quinte". Dans la pratique ceci est totalement irréaliste. En règle générale on peut seulement dire que l'adversaire jouerait certainement comme ça avec un éventail de mains composé de différentes mains de départ – et c'est justement ce en quoi consiste la lecture des mains.

Mieux nous lirons les mains adverses, plus nos gains seront importants. Une bonne évaluation de l'éventail de mains adverse permet d'une part de coucher rapidement des mains qui ont peu de chances de succès dans une situation donnée. Mais l'effet positif se répercute également au niveau des value bet : plus notre représentation de l'éventail adverse est correct, plus nous pourrons rentabiliser notre main à l'aide de mises appropriées.


Les facteurs importants

Le jeu préflop : On peut se faire une très bonne idée du style de jeu préflop à l'aide des statistiques VPIP et PFR. Examinons par exemple deux différents types de joueurs. Les stats du joueur A sont 10/2, celles du joueur B 20/15. Si le joueur A relance, il a généralement une main forte. Le top 3% des mains en equity est composé de 99+, AKs. On devra certes souvent adapter cet éventail – par exemple en FR aux limites les plus basses, les adversaires auront plutôt tendance à relancer AKo et à limper avec 99. Mais on peut cependant mettre l'adversaire sur un éventail serré essentiellement composé de bonnes cartes. Intéressons-nous maintenant au top 15% des mains en equity (il faudrait là encore adapter quelque peu cet éventail, mais nous nous intéressons seulement ici à l'ordre de grandeur) : 77+, A7s+, K9s+, QTs+, JTs,ATo+,KTo+,QJo. Nous voyons que l'adversaire va également relancer avec des mains marginales – il n'aura donc pas toujours forcément une bonne main de départ.


La position : La position représente un 2ème facteur important. Tout joueur qui sait un minimum jouer en NL ne jouera pas ses mains de la même façon en début ou en fin de parole. On joue typiquement beaucoup plus tight en début de parole qu'en fin de parole. On peut donc adapter les éventails en conséquence. Si notre joueur A relance en début de parole ce sera souvent avec QQ+, AK. En fin de parole il devient également un peu plus loose et on retrouvera dans son éventail des mains telles que AQ, KQ ou éventuellement AJ.

L'action : L'action d'un joueur va influer sur les éventails des joueurs qui parlent après lui. Si par exemple quelqu'un relance et que le joueur B sur-relance après lui, on peut penser que même si son éventail reste large, il sera plus réduit dans le cas d'une sur-relance. On peut ici par exemple exclure des mains telles que KTo/KJo – en règle générale il ne jouera pas reraise avec ces mains étant donné qu'elles ne sont pas assez fortes et ne présentent pas une bonne jouabilité post-flop.

Autres facteurs : Il existe bien entendu plein d'autres facteurs, qui interviendront d'autant plus qu'on joue à des limites élevées. Un bon joueur prendra par exemple en compte les adversaires qui se trouvent derrière lui. Il aura alors tendance à open-raiser moins souvent avec des mains faibles si derrière lui se trouve un adepte du call, car il se retrouvera alors trop souvent dans l'obligation de joueur OOP avec une main marginale. Autre exemple, si quelqu'un relance derrière un joueur qui a posté un blind ailleurs qu'au BB, cela traduit souvent un éventail un peu plus loose étant donné que beaucoup de joueurs tentent de voler ce dead money. On doit également de la même façon observer quels joueurs sont déjà entrés dans le coup. Si un joueur très loose open-raise et qu'un autre joueur 3-bet, alors l'éventail du 3-bet est beaucoup plus large que si le premier relanceur avait été un joueur tight.

Utilisation de la lecture des mains dans le jeu
En cours de jeu, chaque action devrait être précédée d'une lecture des mains adverses. Cela peut sembler beaucoup de travail dans un premier temps, mais cela va s'automatiser peu à peu et on sera ensuite capable de reconnaître des éventails standard face auxquels il existe également des actions standard. Avant de jouer fold, check, call ou raise, on devrait toujours réfléchir aux mains possibles de l'adversaire. Pour chaque main appartenant à cet éventail on peut alors se demander comment jouer au mieux sa propre main. Prenons le cas où le joueur A relance depuis le début de parole, alors que nous avons JJ au BU. Tous les autres joueurs se sont couchés. Du fait de son éventail très resserré, un 3-bet ne présente ici que peu d'intérêt : il ne couchera pas QQ+, AK et nous ne sommes en aucun cas favoris face à cet éventail. Nous pouvons cependant ici tout à fait suivre en étant presque sûrs de destacker notre adversaire avec son overpair si nous touchons notre set. Nous pourrons de plus tout à fait tenter un float, à savoir suivre son continuation bet sur le flop et miser en cas de check de sa part sur le turn (si aucun A ou K ne vient à tomber). Si c'est par contre le joueur B qui relance il le fera avec un éventail encore relativement large. Nous sommes donc en tête contre son éventail et de plus un 3-bet nous permet de prendre l'initiative – contre un tel joueur je relancerais toujours avec JJ.

Il est très important sur le flop, turn, river de continuer à restreindre l'éventail. On doit alors se demander si telle ou telle action est envisageable de la part de l'adversaire avec telle ou telle main ou bien si au contraire il ne jouerait jamais ainsi. Par exemple un set touché sur un tableau 7 8 9 bicolore dans un pot multiway ne tentera jamais de slowplay. Si un adversaire se contente de suivre un bet, il est beaucoup plus probable qu'il soit à tirage – avec un set on devra toujours protéger sur un tel board.


Un dernier point très important est de faire évoluer cet éventail après chaque action. Imaginons que nous ayons 99 sur un flop K72 rainbow. L'agresseur préflop contibet et nous suivons. Un 2 tombe sur le turn – une très bonne carte pour nous. L'adversaire checke et nous misons car nous nous voyons en tête et souhaitons protéger notre main contre des overcards. Il répond par un raise. Même si nous nous sommes vus en tête dans un premier temps, son action nous dit autre chose : pas seulement que nous avons été relancés – le c/r est un move relativement fort, qui n'est généralement utilisé aux tables full-ring qu'avec des très fortes mains. Si on n'a pas TPTK on peut coucher sa main contre un adversaire standard sans le moindre état d'âme.

En résumé
Il est primordial de savoir quelles pourraient bien être les cartes de notre adversaire afin d'opter pour la décision optimale. Est-ce que nous pouvons arracher le pot sur un move ? Est-ce que nous devons protéger une main marginale ? Est-ce que nous devons pusher sur la river avec la nut ? Toutes ces questions nécessitent des informations sur la main adverse. En essayant de mettre l'adversaire sur un éventail toujours plus exact en fonction de toutes les actions sur les différentes streets, on pourra alors savoir quelle est la meilleure action dans chaque situation et ainsi mieux jouer contre notre adversaire.

 

Ce n'est qu'une partie de l'article...

Avec une inscription gratuite à PokerStrategy.com, vous recevez de l'argent de poker gratuit pour jouer au poker et vous accédez à des centaines d'articles de stratégie comme ceux là - ainsi qu'à des vidéos de poker, des sessions de coaching en live et des forums de stratégie. Inscrivez-vous dès maintenant gratuitement et commencez à jouer pour bénéficier de toutes nos offres !

S'inscrire

Commentaires (1)

#1 gouffy76, 07/04/08 22h31

très bien