Le succès à long terme avec des stratégies gagnantes  - inscription gratuite !

Les meilleures stratégies Avec des stratégies adaptées, le poker devient très facile. Nos experts vous montrent comment y parvenir pas-à-pas. 

Des experts de talent Progressez avec des joueurs professionnels accomplis grâce à nos coachings live et sur

notre forum.

Argent réel gratuit
PokerStrategy.com est totalement gratuit. Et nous vous offrons en plus de l'argent réel gratuit.

Vous êtes déjà membre de PokerStrategy.com ? Connexion

Stratégie No-Limit BSS

Comment jouer les petites pocket paires après un raise

Nous nous intéressons aujourd'hui aux petites pocket paires. On désigne ainsi généralement les mains 22-77.

Ces mains présentent certes un potentiel intéressant si nous touchons notre set sur le flop, mais présentent très peu de showdown value en tant que telles.

En shorthanded, à partir du moment où nous avons la possibilité d'agir en premier, nous devrions relancer. Même avec 22 en étant UTG. Ici nous allons plutôt nous intéresser aux situations où il y a déjà une raise avant nous.

En full ring, nous pouvons tranquillement jouer ces mains selon la règle du call15. Nous jouons ainsi de façon défensive, et nous ne provoquons généralement de l'action sur le flop que si nous avons touché notre set.

En shorthanded les choses se compliquent. En théorie, la règle du call15 est toujours valable, mais nous devons cependant nous intéresser beaucoup plus à la position et à l'adversaire.

Voici les différences qui sont à prendre en compte entre le full ring et le short handed :

- Un raise en début de parole signifie souvent une grosse main en full ring. En conséquence, nous avons une meilleure cote implicite si nous touchons notre set, car nous serons alors généralement bien payé. En shorthanded un raise ne traduit pas forcément une main forte, et notre cote implicite s'effondre.

- En shorthanded, les vols de blinds sont monnaie courante, car le CO ou le Button peuvent plus souvent agir en premier. Avec une petite pocket paire, notre cote implicite s'en trouve encore plus affectée, car l'éventail pour un steal au bouton est très large. De plus nous devrons jouer tout le reste de la main hors de position, et nous avons donc un gros problème pour maximiser la value.

- En full ring, les pots sont bien plus souvent mulitway. Il arrivera souvent de toucher son set contre 3 adversaires ou plus et de pouvoir ainsi soutirer de la value à plusieurs joueurs. En shorthanded nous nous retrouvons bien plus souvent en heads-up. Et là encore ceci fait chuter notre cote implicite.

- Etant donné qu'il y a moins de joueurs en shorthanded, la valeur de chaque main s'en trouve augmentée. Il nous arrivera plus souvent d'avoir la meilleure main avec 66 que sur une table à 10 joueurs.



En shorthanded il est primordial d'avoir la position. C'est vrai en général, mais c'est encore plus important lorsqu'il s'agit d'extraire de la value avec une très grosse main telle qu'un set.

L'adversaire et sa position sont également importants. Contre un joueur tight qui relance en étant UTG, la cote implicite est plus élevée que contre un joueur loose qui relance au bouton.

Si nous avons une petite pocket paire et qu'une relance nous précède, nous avons alors trois possibilités : fold, call ou 3-bet.


 

Ce n'est qu'une partie de l'article...

Avec une inscription gratuite à PokerStrategy.com, vous recevez de l'argent de poker gratuit pour jouer au poker et vous accédez à des centaines d'articles de stratégie comme ceux là - ainsi qu'à des vidéos de poker, des sessions de coaching en live et des forums de stratégie. Inscrivez-vous dès maintenant gratuitement et commencez à jouer pour bénéficier de toutes nos offres !

S'inscrire