Le succès à long terme avec des stratégies gagnantes  - inscription gratuite !

Les meilleures stratégies Avec des stratégies adaptées, le poker devient très facile. Nos experts vous montrent comment y parvenir pas-à-pas. 

Des experts de talent Progressez avec des joueurs professionnels accomplis grâce à nos coachings live et sur

notre forum.

Argent réel gratuit
PokerStrategy.com est totalement gratuit. Et nous vous offrons en plus de l'argent réel gratuit.

Vous êtes déjà membre de PokerStrategy.com ? Connexion

Stratégie No-Limit BSS

Overcards in 3-Bet Pots (4) - Options de jeu sans l'initiative

» SUPPLÉMENT

S'il y a une situation que vous aimeriez pouvoir éviter en No-Limit Hold’em, c'est bien les pots sur-relancés sans initiative, le pire scénario étant d'être par-dessus le marché hors de position, sans avoir touché quoi que ce soit. Dès que vous êtes confronté à un adversaire qui réfléchit un minimum, jouer ces situations de façon profitable relève pratiquement de l'impossible. Tous les avantages sont en effet dans le camp adverse.

C'est la raison pour laquelle il s'agit avant tout d'y laisser le moins de plumes possible, sachant qu'il y a des mains avec lesquelles il est tout simplement impossible d'éviter ces situations marginales. 

Vous jouez sans l'initiative, en position

EXEMPLE 1:

PartyPoker $25 NL Hold'em (6 handed)

Stacks & Stats
UTG ($25)
MP ($25)
CO ($25)
Hero ($25)
SB ($25) (21 / 15 / 2.5 / 12 / 45) (VPIP / PFR / AF / 3-bet SB / ft4-bet)
BB ($25)

Preflop: Hero is BU with A , J
3 folds, Hero raises to $1.00, SB raises $3.00, 1 fold, Hero calls $3.00

Flop: ($6.25) 6, 4, T (2 players)
SB...

Le Small Blind 3-bet, ce qu'il fait avec 12% des mains dans cette position. Il ne se couche pas forcément beaucoup face à des 4-bet adverses, c'est pourquoi vous optez pour un call avec AJs en position.

Son éventail de 3-bet (top %) :

66+, A7s+, KTs+, ATo+, KQo

Nous devons le retoucher un peu : les As dominés et certains As assortis devraient sans doute laisser place à quelques connecteurs assortis. Les petites pocket pairs ne vont pas non plus forcément entraîner un 3-bet. En contrepartie on trouvera sans doute quelques bluffs, basés essentiellement sur le card-removal-effect. Il s'agira sans doute de quelques As offsuited voire même quelques mains Kx (que nous laisserons de côté dans un premier temps).

Un éventail de 12% réaliste pourrait donc ressembler à ça :

99+, 33, A9s+, A5s-A4s, KTs+, QJs, JTs, T9s, 98s, 87s, 76s, 65s, AJo+, KQo

Comment se situe votre main face à cet éventail ?

Analyse d'equity
Board

  Equity
Win  Split
Loss
Hand
Joueur 1
50,08% 46% 8,16% 45,84% 99+, 33, A9s+, A5s-A4s,
KTs+, QJs, JTs, T9s, 98s,
87s, 76s, 65s, AJo+, KQo
Joueur 2
49,92% 45,84% 8,16% 46% A J

Le call préflop était donc justifié. Voyons ce que cela donne sur le board qui nous intéresse :

Analyse d'equity
Board T 6 4
  Equity
Win  Split
Loss
Hand
Joueur 1
63,24% 59,59% 7,3% 33,11% 99+, 33, A9s+, A5s-A4s,
KTs+, QJs, JTs, T9s, 98s,
87s, 76s, 65s, AJo+, KQo
Joueur 2
36,76% 33,11% 7,30% 59,59% A J

Rien d'extraordinaire. Malgré vos tirages couleur et quinte backdoor, vous êtes encore assez loin derrière. Le problème vient également du fait que certains de vos outs pourraient être dominés. Malgré l'equity disponible, il est tout à fait possible que vous touchiez top paire au turn en étant dominé, ce qui conduirait donc à de la cote implicite inversée.

Si votre adversaire opte pour un continuation bet, le choix entre call, fold et raise est vraiment serré.

Call

Du point de vue de l'equity, un call vous rapproche d'une situation Way ahead - Way behind. Contre l'éventail de Villain un call est pratiquement toujours correct d'un point de vue mathématique. Même en cas de mise à hauteur du pot vous avez seulement besoin de 33% d'equity.

Fold

Le fold est l'option la moins sujette à la variance (qui dans ce cas est nulle). Même si vous pensez être encore en assez bonne posture contre son éventail, vous pouvez craindre qu'il y ait davantage à perdre qu'à gagner au turn et à la river. De plus il vous manque un plan en cas de 2nd barrel turn si votre main ne s'améliore pas.

Raise

Un raise représente forcément à un bluff de votre part, aucune main inférieure ne va payer ici. Pour une relance vous avez besoin d'environ 60% de fold equity (ceci varie en fonction de la taille de votre raise). Il se pourrait que votre adversaire se couche effectivement avec cette fréquence, mais la seule question est de savoir s'il y a vraiment de meilleures mains dans le lot. L'objectif serait d'amener des mains comme les petites pockets ou les Tx à se coucher, sachant que dans le cas des Tx c'est sans doute problématique. Resterait donc les mains 33, 99 et AQ/AK, ce qui est trop peu.

Reste à savoir ce que vous allez finalement faire : en théorie tout est envisageable, à ceci près que vous devez vous montrer très prudent dans le cas du raise. Un fold est tout à fait possible, surtout si vous n'avez pas encore tellement confiance dans votre jeu au turn (sans amélioration vous devriez généralement vous coucher en cas de 2nd barrel). Resterait donc l'option du call, qui au moins serait correcte mathématiquement, mais qui vous oblige à accepter des situations compliquées au turn. Plus vous en savez sur votre adversaire et sa façon de miser, plus un call devient envisageable.

Check de Villain

Que se passe-t-il maintenant si vous êtes confronté à un check de la part de Villain ? Vous possédez toujours l'avantage de la position et les options sont bet/fold ou check behind. Bet/broke serait tout simplement surjoué, vous n'aurez jamais une equity suffisante, même si vous intégrez des mains de bluff comme AQ+ dans son éventail, puisqu'elles vous dominent également.

Villain possède principalement trois options :

  • Check/fold avec air (il n'a rien, seulement "du vent").
  • Check/call dans une approche Way ahead – Way behind avec des mains marginales
  • Check/raise pour vous piéger

Il peut bien entendu également jouer check/call pour vous piéger ou encore check/raise avec air, mais ce sont des cas plus rares.

Si vous partez du principe qu'il va jouer check/fold avec air, il faut alors se demander si un bet a le moindre intérêt. Or c'est effectivement le cas puisqu'un bet vous permet d'empocher directement le pot (à prendre comme du dead money) sans amélioration et d'éviter ainsi de vous faire bluffer au turn. Voilà pour les avantages.

En revanche son éventail de check/call est sans doute un peu plus large. Si Villain a tendance à jouer cette ligne alors vous misez pour lui. Avec quelles mains inférieures à la vôtre pourrait-il payer ? Mis à part de temps en temps un tirage à (ce qui serait une ligne vraiment étrange), à vrai dire pratiquement rien. C'est la raison pour laquelle on ne peut pas qualifier un bet de votre part de value bet.

Cela ne fait aucun doute : face à son éventail de check/raise vous êtes définitivement mort et deviez donc jouer bet/fold.

Au final la tendance serait plutôt au check behind. Un bet n'a pas vraiment de sens, aucune main inférieure ne va payer et il est peu probable qu'une main supérieure se couche. La seule justification d'un bet serait la possibilité d'empocher le dead money et d'éviter de vous faire bluffer, mais ce ne sont pas des arguments décisifs pour un bet.

EXEMPLE 2:

PartyPoker $25 NL Hold'em (6 handed)

Stacks & Stats
UTG ($25)
MP ($25)
CO ($25)
Hero ($25)
SB ($25) (40 / 30 / 3.5 / 15 / 20) (VPIP / PFR / AF / 3-bet SB / ft4-bet)
BB ($25)

Preflop: Hero is BU with K , Q
3 folds, Hero raises to $1.00, SB raises $3.00, 1 fold, Hero calls $3.00

Flop: ($6.25) 5, J, T (2 players)
SB...

Dans cet exemple vous avez affaire à un joueur extrêmement agressif. Préflop, vous n'avez pas envie de jouer 4-bet/fold car vous considérez que la fold equity est trop faible, et en cas de 4-bet/call vous avez au mieux un flip malgré l'éventail loose de l'adversaire. C'est pourquoi vous vous contentez de payer.

Le flop est pratiquement idéal, car non seulement vous êtes clairement favori contre son éventail, mais même contre une overpair vous n'êtes pas si mal.

Villains 3-Bet-Range: 55+, A7s+, A5s, K9s+, QJs, A9o+, KJo+

Range modifié : 66+, ATs+, A5s-A4s, KTs+, QJs, JTs, T9s, 98s, 87s, 76s, 65s, ATo+, KTo+

Equity préflop
Analyse d'equity
Board

  Equity
Win  Split
Loss
Hand
Joueur 1
51,500% 48,521% 5,959% 45,520% 99+, 33, A9s+, A5s-A4s,
KTs+, QJs, JTs, T9s, 98s,
87s, 76s, 65s, AJo+, KQo
Joueur 2
48,500% 45,520% 5,959% 48,521% K Q
Equity au flop
Analyse d'equity
Board
J T 5
  Equity
Win  Split
Loss
Hand
Joueur 1
37,750% 35,587% 4,326% 60,087% 99+, 33, A9s+, A5s-A4s,
KTs+, QJs, JTs, T9s, 98s,
87s, 76s, 65s, AJo+, KQo
Joueur 2
62,250% 60,087% 4,326% 35,587% K Q
Equity contre une overpair
Analyse d'equity
Board J T 5
  Equity
Win  Split
Loss
Hand
Joueur 1
52,93% 52,93% 0,00% 47,07% AA
Joueur 2
47,07% 47,07% 0,00% 52,93% K Q

Bien entendu ce n'est pas le meilleur exemple étant donné que vos overcards ne valent pas grand-chose dans ce cas, votre main tirant toute sa valeur de la combinaison des tirages.

Mais contre cet adversaire agressif, ceci permet de montrer que même sans toucher, votre main peut vous donner une très bonne equity. Sur ce flop vous devriez jouer avant tout pour la value. Vous devriez relancer en cas de continuation bet adverse non seulement pour la fold equity, mais également parce que dans la plupart des cas vous êtes tout simplement favori.

Si votre adversaire devait checker, alors vous avez un bet assez clair qui peut être qualifié de value bet grâce à la force des tirages (bien qu'il s'agisse en fait d'un semi-bluff). En cas de check/raise adverse vous finissez bien entendu broke, vous aurez l'equity suffisante quoi qu'il arrive.

 

Ce n'est qu'une partie de l'article...

Avec une inscription gratuite à PokerStrategy.com, vous recevez de l'argent de poker gratuit pour jouer au poker et vous accédez à des centaines d'articles de stratégie comme ceux là - ainsi qu'à des vidéos de poker, des sessions de coaching en live et des forums de stratégie. Inscrivez-vous dès maintenant gratuitement et commencez à jouer pour bénéficier de toutes nos offres !

S'inscrire

Commentaires (1)

#1 brettwilde, 18/08/10 09h46

Il y a une erreur dans le 2e sous-titre: "Vous jouez sans l'initiative, avec la position". C'est bien entendu hors-position ici.

Excellente cette série d'articles soit dit en passant!