Le succès à long terme avec des stratégies gagnantes  - inscription gratuite !

Les meilleures stratégies Avec des stratégies adaptées, le poker devient très facile. Nos experts vous montrent comment y parvenir pas-à-pas. 

Des experts de talent Progressez avec des joueurs professionnels accomplis grâce à nos coachings live et sur

notre forum.

Argent réel gratuit
PokerStrategy.com est totalement gratuit. Et nous vous offrons en plus de l'argent réel gratuit.

Vous êtes déjà membre de PokerStrategy.com ? Connexion

Stratégie Fixed Limit

Jeu post-flop après un 3-bet adverse préflop

Introduction

de Metga25
Cette semaine, mon article s'adresse avant tout aux débutants. J'ai sélectionné quelques situations standards durant lesquelles Hero a relancé préflop, avant de se faire sur-relancer.

Main 1

Comme je l'ai annoncé, ces mains d'exemples s'adressent avant tout aux débutants, et je veux avant tout vous indiquer quelques moves standards utiles aux micro-limites.
Dans la main ci-dessous, notre adversaire est solide, et pourrait bien être un autre joueur PokerStrategy.

Preflop: Hero is SB with K, J
8 folds, Hero raises, BB 3-bets, Hero calls.

Flop: (6.00 SB) J, 8, 7 (2 players)
Hero checks, BB bets, Hero raises, BB calls.

Turn: (5.00 BB) 4 (2 players)
Hero bets, BB calls.

River: (7.00 BB) Q (2 players)
Hero bets, BB calls.

Final Pot: 9.00 BB

Avant nous, aucun joueur n'est entré en jeu préflop, et on peut bien évidemment relancer depuis le small blind avec KJo. On suit ensuite le 3-bet du joueur solide.
On touche top paire (avec un bon kicker) sur un flop propice aux tirages. En moyenne, on sera assez souvent en tête ici. Notre adversaire a certes sur-relancé, mais ceci en situation de "blinds war" (Small blind vs. Big Blind). Suivant son agressivité préflop, un adversaire peut nous sur-relancer avec des mains comme A2s-AKs, A2o-AKo, K6s-KQs, K8o-KQo, 33-AA.
On est donc en tête devant une bonne partie des mains de son éventail, et on veut d'une part amener de l'argent dans le pot, et d'autre part protéger notre main. Nous n'avons pas la position sur le flop, et puisque l'adversaire a relancé préflop, il misera quasiment systématiquement sur le flop, en heads-up. On check donc, afin de check/raiser, et gagner ainsi au moins un SB.
Sur le turn, une autre carte inoffensive arrive, et Hero a encore souvent la meilleure main. On mise donc à nouveau afin de soutirer de l'argent de la part des moins bonnes mains, et afin de protéger notre main. Si l'adversaire venait à relancer, on devrait suivre la relance turn et le bet river. Car il pourrait bluffer ou semi-bluffer (jouer un tirage agressivement) ici, voire même relancer un moins bon Valet (QJ, JT). Sur la river, une overcard tombe, mais il convient quand même de miser pour la value, car la Dame n'est pas du tout la carte la plus fréquente de son éventail, et que l'adversaire va encore souvent suivre avec des mains comme A8, K8, A7, K7 ou moins bon, en nous mettant sur un bluff. Si nous checkons, il ne misera en général qu'avec les mains qui nous battent.

Main 2


Preflop: Hero is SB with T, 9
8 folds, Hero raises, BB 3-bets, Hero calls.

Flop: (6.00 SB) J, 8, 5 (2 players)
Hero checks, BB bets, Hero raises, BB calls.

Turn: (5.00 BB) J (2 players)
Hero bets, BB calls.

River: (7.00 BB) 7 (2 players)
Hero bets, BB calls.

Final Pot: 9.00 BB

La situation est comparable à la main 1. Cette fois-ci, Hero a un bon tirage, et non pas une main faite. Chaque 7 et chaque dame donne une quinte à Hero, et il se pourrait qu'un 9 ou un T lui donne la meilleure main.
Sur le flop, Hero devrait jouer ce tirage de la même façon qu'il jouerait une main faite (main 1). Car l'adversaire est alors en mesure de coucher un A ou un K sur le turn. Après tout, avec des mains comme AK, A3, A4, A6, KQ etc. le flop n'est pas du tout un bon flop, et un joueur tight abandonnera souvent ces mains sur le turn.
Sur le turn, un autre valet tombe, et on mise dans l'espoir que l'adversaire se couche. Si il ne le fait pas, il nous reste nos outs en issue de secours.
Après que notre adversaire a suivi sur le turn, nous touchons notre quinte, et faisons bien sûr un value bet. Si un 9 ou un T était tombé, on aurait également du faire un value bet, car de moins bonnes paires comme A8, K8 peuvent encore suivre, et que, contre un TAG, on peut rarement jouer pour le bluff induce sur la river.
Si le 8 avait doublé sur la river, j'aurais abandonné la main, car Ace high nous suivrait alors toujours, et K high souvent. Il y aurait alors tout simplement trop peu de main susceptible de se coucher.


Main 3


Preflop: Hero is BU with 9, 9
7 folds, Hero raises, SB 3-bets, BB folds, Hero calls.

Flop: (7.00 SB) 7, 6, 2 (2 players)
SB bets, Hero calls.

Turn: (4.50 BB) T (2 players)
SB bets, Hero raises, SB calls.

River: (8.50 BB) T (2 players)
SB checks, Hero bets, SB calls.

Final Pot: 10.50 BB

Nous jouons ici contre un joueur agressif qui nous a déjà souvent sur-relancé depuis les blinds. Contre un tel joueur au SB, on pourrait en principe capper 99 au bouton. Mais, dans un premier temps, je recommande aux débutants de se cantonner à la SHC, un call est donc ici de mise.
Sur le flop, on a une overpair, et on peut partir du principe que l'on est en tête. Puisque notre adversaire sur-relance avec beaucoup de mains, il va souvent miser à nouveau sur le turn, et on opte donc pour la ligne standard : call flop/raise turn. Nous choisissons cette ligne également parce que nous avons la position. Avec cette ligne, on a souvent au moins un big bet sur le turn, et donc, un maximum de value.
Le turn est certes une overcard, un T, mais celle-ci aura rarement aidé notre adversaire, de sorte que l'on relance pour toucher plus d'argent de la part des moins bonnes mains. Notre adversaire nous mettra souvent sur un bluff/semi-bluff au vu de tous les tirage possibles, et il va souvent suivre avec Ace high ou des petites paires.
Si un As était tombé sur le turn, une relance aurait alors été déconseillée, car on est alors souvent battu. Mais on serait encore assez souvent en tête contre une petite paire ou K-high pour faire un calldown (call turn, call river), on pousse ainsi souvent ce joueur agressif à continuer à essayer de nous bluffer sur la river
Le deuxième T sur la river ne change rien à la situation, on est encore souvent en tête, et l'adversaire va suivre un certain nombre de mains que l'on bat, on mise donc pour la value.