Le succès à long terme avec des stratégies gagnantes  - inscription gratuite !

Les meilleures stratégies Avec des stratégies adaptées, le poker devient très facile. Nos experts vous montrent comment y parvenir pas-à-pas. 

Des experts de talent Progressez avec des joueurs professionnels accomplis grâce à nos coachings live et sur

notre forum.

Argent réel gratuit
PokerStrategy.com est totalement gratuit. Et nous vous offrons en plus de l'argent réel gratuit.

Vous êtes déjà membre de PokerStrategy.com ? Connexion

Stratégie Fixed Limit

Donkbets

Introduction


par Metzga25

Je m'intéresse cette semaine à la façon de réagir à un "donkbet" (une mise adverse alors que c'est vous qui avez l'initiative).

Un exemple typique de donkbet est lorsque Hero relance au BU avec KJ, que le BB paye cette relance avant de miser directement sur un flop KK2. Cette situation est bien entendu facile pour Hero car il a une bonne main avec laquelle il peut continuer à jouer, mais il arrive souvent qu'on ait seulement une main marginale face à ce donkbet et on se trouve alors confronté à des prises de décision difficiles.

Je m'intéresserai à des situations dans lesquelles Hero a une paire servie et se retrouve confronté à un donkbet sur un flop pas forcément optimal.

 

 

Main 1

Preflop: Hero is BU with J , J
3 folds, Hero raises, SB folds, BB calls.

Flop: (4.40 SB) A , 8 , 3 (2 players)
BB bets, Hero calls.

Turn: (3.20 BB) 9 (2 players)
BB bets, Hero calls.

River: (5.20 BB) 6 (2 players)
BB bets, Hero calls.

Final Pot: 7.20 BB

Nous commençons avec une situation wa/wb (way ahead/way behind) standard. Nous relançons préflop au BU et seul le BB paye la relance. Le donkbet arrive sur un flop A83 alors que nous sommes en heads, avec la position sur l'adversaire, et nous devrions donc jouer passivement en suivant la mise adverse. Sur un tel tableau il s'agira suffisamment souvent d'un bluff pour gagner en se contentant de payer. Une relance ferait fuir les bluffs et occasionnerait plus de pertes. De plus seules Q et K nous menacent, et on n'a donc pas besoin de protéger sa main tant que ça en situation de heads-up. De plus il n'y a pas de tirage possible.

Si l'adversaire checke, nous pouvons généralement miser pour la value contre une paire inférieure. Si l'adversaire se contentait de jouer check/call sur le flop avant de donker sur le turn je jouerais également passivement en wa/wb, c'est à dire en suivant à partir du turn.

 


 

Main 2

Preflop: Hero is BU with 9 , 9
3 folds, Hero raises, SB folds, BB calls.

Flop: (4.40 SB) J , 8 , 7 (2 players)
BB bets, Hero raises, BB calls.

Turn: (4.20 BB) 5 (2 players)
BB checks, Hero bets, BB calls.

River: (6.20 BB) J (2 players)
BB checks, Hero bets, BB calls.

Final Pot: 8.20 BB

Ici nous avons 99 et relançons au BU. Là encore seul le BB nous suit. Nous avons de nouveau paire seconde sur le flop et sommes de nouveau confrontés à un donkbet. Ici il ne faut pas se contenter de suivre mais relancer directement. Notre main est ici suffisamment forte pour une relance. De temps en temps notre adversaire aura bien le J (mais au final assez peu souvent) ou bien il tentera un pur bluff. Dans ces deux cas la relance n'est pas bonne car elle fait perdre plus contre le J et fait gagner moins contre le bluff. Mais la relance reste au final la meilleure option du fait que bon nombre de tirages sont possibles (couleur, quinte) et qu'un 7 ou un 8 pourrait également donker. Nous sommes en têtes contre toutes ces mains et nous devons donc relancer pour la value. L'adversaire couchera rarement un 7 ou un 8 ici car il peut nous mettre sur un tirage avec lequel nous tentons un semi-bluff. Il vaut mieux relancer dès le flop contre ces mains car il y a trop de cartes qui rendraient une relance difficile sur le turn et l'adversaire passera parfois en mode check/call. C'est pourquoi nous devrions relancer dès le flop. En cas de 3-bet de la part d'un joueur agressif qui joue également ses tirages agressivement nous faisons un calldown si la turn et la river sont favorable. Contre un adversaire passif qui ne 3-bet sur le flop qu'avec top paire ou mieux, nous nous baserons sur les cotes et outs.

Si l'adversaire ne riposte pas à notre relance, nous pouvons alors miser pour la value contre les paires inférieures. Il est important de miser de nouveau sur la river pour la value. En cas de nouveau donk sur la river nous devrions suivre car certains tirages non réalisés vont tenter un bluff. Et contre des joueurs totalement imprévisibles on pourra également payer un check-raise car ils sont capables de jouer ainsi un tirage qui a échoué.


 

Main 3

Preflop: Hero is BU with T , T
3 folds, Hero raises, SB folds, BB calls.

Flop: (4.40 SB) 9 , 8 , 4 (2 players)
BB checks, Hero bets, BB calls.

Turn: (3.20 BB) Q (2 players)
BB bets, Hero calls.

River: (5.20 BB) 4 (2 players)
BB bets, Hero calls.

Final Pot: 7.20 BB

Cette fois le donkbet ne se produit que sur le turn. Nous avons la deuxième paire et chaque J nous donne une quinte. C'est pourquoi nous devrions suivre et non pas relancer. L'adversaire peut donker avec un 8 ou un 9, voire avec un tirage, mais il aura également parfois la Q. Et étant donné que du fait de notre tirage nous ne pouvons pas coucher notre main contre un 3-bet, nous nous contentons de suivre passivement en heads-up en espérant provoquer un éventuel nouveau bluff sur la river. Si l'adversaire se contente d'un check sur la river alors nous pouvons miser pour la value contre un 8 ou un 9.

 

Main 4

Preflop: Hero is BU with K , K
3 folds, Hero raises, SB folds, BB calls.

Flop: (4.40 SB) 9 , 8 , 4 (2 players)
BB checks, Hero bets, BB calls.

Turn: (3.20 BB) Q (2 players)
BB bets, Hero raises...

Le même tableau que pour la main 3. Nous sommes bien trop souvent en tête sur le turn avec notre overpair pour ne pas relancer. Nous amènerons parfois un bluff à se coucher, mais nous seront suffisamment souvent payés par une Q ou une paire inférieure (très peu de joueurs coucheront 8 ou 9 en cas de relance). En cas de 3-bet nous devrions jouer calldown, car notre adversaire inconnu pourrait jouer une Q de façon trop agressive et le pot est de toute façon suffisamment gros.