Stratégie Bases du poker

Les règles du Texas Hold'em

Introduction

Dans cet article

  • Les cartes communes
  • Comment former une main de poker
  • Déroulement d'un tour d’enchères

Bienvenue dans la section Stratégie de PokerStrategy.com, grâce à laquelle vous apprendrez à jouer au poker de façon profitable. Nos auteurs vous ont préparé une série d'articles et de vidéos dans lesquels vous découvrirez comment jouer au Texas Hold’em, et quelle stratégie appliquer afin d'être gagnant.

Lisez tous les articles

A droite de la page, vous trouverez la liste de tous les articles classés par variantes et d'autres informations.

Consultez l'aperçu de notre stratégie Texas Hold'em.

Cet article constitue le point de départ, puisqu'il va vous permettre de découvrir les règles du Texas Hold’em. Il s'agit d'un jeu dont les règles sont très faciles à comprendre. Chaque joueur reçoit tout d'abord deux cartes de poker, dites fermées ou privatives, qu'il est le seul à pouvoir voir et utiliser. Cinq cartes ouvertes sont ensuite retournées face visible sur la table, et ce en trois étapes : d’abord trois cartes, puis une quatrième, et enfin une cinquième et dernière carte. Chaque joueur peut les combiner avec ses propres cartes pour former sa main, raison pour laquelle on parle de cartes communes. La distribution de ces cartes est suivie à chaque étape d'un tour d'enchères (soit quatre tours d'enchères au total) au cours duquel vous pouvez, si vous le souhaitez, miser des jetons ou de l’argent sur vos cartes.

Le jeu commence par un premier tour appelé "Préflop", dont nous expliquerons le déroulement dans ce qui suit. Il s'agit de l'étape au cours de laquelle vous obtenez vos deux cartes de départ et pouvez miser dessus.

Vidéo : Les règles du Texas Hold'em
.
Video anschauen

Le contenu de cet article est également disponible dans une vidéo de présentation. Cliquez simplement sur l'image de gauche afin d'ouvrir cette vidéo.

Nous vous recommandons cependant de lire également l'article dans son intégralité, afin de bien intégrer les concepts qui y sont présentés.

Préflop – Les premières cartes sont distribuées

DEUX JOUEURS PAIENT UNE MISE OBLIGATOIRE : LES BLINDS

Avant même que les cartes ne soient distribuées, deux joueurs doivent s'acquitter d'une mise obligatoire, ou blind ("aveugle" en anglais). On parle de mise "à l'aveugle" du fait que ces joueurs n’ont pas encore vu leurs cartes. On distingue le small blind, la plus petite des deux mises obligatoires, et le big blind qui correspond généralement au double du small blind.

Les joueurs qui doivent payer les blinds ne sont pas choisis de manière arbitraire, mais correspondent systématiquement aux joueurs se trouvant à gauche du donneur. Étant donné que la position du donneur à la table tourne dans le sens des aiguilles d’une montre à chaque nouveau tour de jeu, les joueurs concernés changent à chaque fois. Afin de savoir qui occupe actuellement le rôle du donneur, on place un jeton spécial devant lui, plus couramment appelé bouton.

CHAQUE JOUEUR REÇOIT DEUX CARTES

Une fois les blinds payés, chaque joueur se voit distribuer deux cartes et le premier tour d’enchères peut alors commencer. Si vous considérez que vos cartes sont suffisamment fortes, vous pouvez miser et voir si quelqu’un est prêt à suivre votre mise afin de disputer le coup contre vous. Voyons sans plus attendre comment se déroule un tour d’enchères.

Déroulement d’un tour d‘enchères ?

QUE POUVEZ-VOUS FAIRE AU COURS D’UN TOUR D’ENCHÈRES ?

Se coucher/passer
Si vous ne voulez pas jouer, vous pouvez jeter vos cartes et abandonner le coup. C'est généralement une bonne idée si votre main est trop mauvaise ou si vous faites face à de grosses relances alors que vous n'avez pas grand-chose.

 

Miser
Si personne n’a encore misé, vous pouvez décider d'ouvrir les enchères. Vous dites par exemple : « Je mise 10 jetons » et fixez ainsi le montant minimum que les autres doivent payer s’ils veulent pouvoir continuer à jouer. S’ils n'ont pas envie d'investir avec leur main, ou trouvent ce montant trop élevé, ils doivent alors abandonner.

Lorsque vous misez tous vos jetons ou tout votre argent, on dit que vous faites tapis, ou encore que vous vous mettez all-in. Si vous vous mettez all-in, vous ne pouvez plus miser, mais en contrepartie, plus personne ne peut vous obliger à abandonner le tour de jeu en cours. Vous participez automatiquement à l’abattage et avez encore la possibilité de l'emporter si vous montrez finalement la meilleure main.

Relancer
Si quelqu’un a déjà misé avant vous, alors vous avez la possibilité de relancer. Vous pouvez par exemple relancer une mise initiale adverse de 10 jetons en faisant passer les enchères à 20 jetons. De cette manière, vous augmentez le prix que les autres joueurs devront payer s’ils veulent rester dans le coup.

S’ils ne veulent pas payer, ils doivent abandonner.

Suivre/payer
Une autre possibilité en cas de mise adverse est de suivre. Il vous suffit pour cela de payer un montant équivalent à la mise de votre adversaire. Si votre adversaire mise 10 jetons, alors vous devez payer 10 jetons pour pouvoir rester dans le jeu.

Checker (parole)
Si personne n’a encore misé, alors vous pouvez checker. Cela signifie que vous ne misez pas et passez la parole au joueur suivant. Cela revient en quelque sorte à dire que vous attendez de voir ce qui se passe.

 
DANS QUEL ORDRE PARLE-T-ON ?

Afin que le tour d’enchères se déroule de manière organisée, le tour de parole des joueurs est soumis à différentes règles. En premier lieu, le jeu se déroule toujours dans le sens des aiguilles d’une montre. Un joueur prend sa décision, et c'est ensuite au joueur situé directement à sa gauche de parler.

Au cours du premier tour d’enchères, c’est le joueur situé à gauche du big blind qui commence à parler. À partir du second tour d’enchères, c'est le joueur situé à gauche du donneur qui parle en premier.

Une fois que tout le monde a parlé, les mises réalisées sont rassemblées au centre de la table. Il s'agit de l'argent que les joueurs vont se disputer dans la suite du coup. C’est ce qu'on appelle le pot. Celui qui remporte le coup, empoche le pot.

Intéressons-nous maintenant aux cartes communes.

Flop, Turn, River – Les cinq cartes communes

LE FLOP – LES TROIS PREMIÈRES CARTES COMMUNES

Une fois le premier tour d'enchères terminé, le donneur distribue trois cartes face visible au centre de la table, c'est ce qu'on appelle le flop. Tous les joueurs peuvent les voir. Elles n’appartiennent à aucun joueur en particulier et tout le monde peut les utiliser pour former une main de poker à 5 cartes, en combinaison avec ses deux cartes privatives. C’est pourquoi on les appelle cartes communes.

Commence alors le second tour d’enchères, au cours duquel vous pouvez miser des jetons ou de l’argent supplémentaire sur vos cartes. Une fois le tour d'enchères terminé, toutes les mises sont à nouveau collectées et ajoutées au pot.

Une fois toutes les mises au centre de la table, on passe au tour suivant : le turn.

LE TURN – LA QUATRIÈME CARTE COMMUNE

Une quatrième carte commune est distribuée face visible sur la table. Cette carte peut, elle aussi, être combinée avec les autres cartes pour former votre main de poker.

Les joueurs encore dans le coup participent ensuite au troisième tour d’enchères. Une fois ce tour terminé, toutes les mises sont à nouveau collectées et ajoutées au pot. On distribue alors la carte de la river.

LA RIVER - LA CINQUIÈME CARTE COMMUNE

La river est la cinquième et dernière carte distribuée. Comme pour les autres cartes communes, chaque joueur encore en course peut la combiner avec ses deux cartes privatives pour former sa main.

Le quatrième tour d’enchères qui s'en suit vous permet de miser une dernière fois. Une fois le tour terminé, les joueurs encore dans le coup montrent leurs cartes. C'est ce qu'on appelle l'abattage, dont le principe vous est expliqué dans ce qui suit.

L'abattage – Qui possède la meilleure main ?

Une fois à l’abattage, tous les joueurs encore en course montrent leurs cartes afin de déterminer celui qui possède la meilleure main et remporte donc le pot. Il faut donc savoir comment on forme une main de poker et connaître la hiérarchie associée.

COMMENT FORME-T-ON UNE MAIN DE POKER ?

Une main de poker est toujours composée de cinq cartes. Pas quatre, ni sept. Exactement cinq cartes. Vous formez votre main à partir de vos deux cartes de départ privatives et des cartes communes. Vous n’êtes pas obligé de vous servir de vos deux cartes. Vous pouvez utiliser quatre cartes communes, voire les cinq, peu importe. La seule obligation est que votre main soit composée de cinq cartes en tout.

On distingue alors différents types de mains, suivant le motif obtenu à partir des cinq cartes. Si votre main se compose par exemple de cinq Trèfle, alors on parle de couleur. Les différentes mains possibles vous sont présentées dans le tableau suivant, en allant de la plus forte à la plus faible.

Les mains de poker

Quinte Flush Royale

La main la plus forte au poker est la quinte flush royale. Elle est constituée du Dix, du Valet, de la Dame, du Roi et de l’As d’une même couleur, par exemple Pique.


Quinte Flush

La deuxième meilleure main est la quinte flush. Elle est composée de cinq cartes consécutives de la même couleur. Si deux joueurs ont une quinte flush, c’est celui qui possède la carte la plus haute qui l'emporte.

Carré

Le carré est constitué de quatre cartes de même rang, par exemple quatre Rois. Si deux joueurs ont un carré, c’est celui qui a le carré le plus élevé qui gagne. S’ils ont tous les deux le même carré (ce qui signifie qu'il est obtenu à partir de 4 cartes communes), c’est la valeur de la cinquième carte qui détermine le gagnant. Une main de poker est en effet toujours composée de cinq cartes.

Full

Un full est la combinaison d’une paire et d’un brelan. Si deux joueurs ont un full, alors on compare d’abord les brelans. Celui qui a le plus élevé l'emporte.

Si les deux brelans sont de même valeur, alors c’est la hauteur de la paire qui permet de déterminer le gagnant.


Couleur

Cinq cartes de la même couleur / famille (Pique, Cœur, Carreau, Trèfle), donnent une couleur. Si deux joueurs ont une couleur, c’est le joueur ayant la carte la plus haute qui l'emporte.

Quinte

Cinq cartes consécutives forment une quinte. Si deux joueurs ont une quinte, c’est le joueur ayant la carte la plus haute qui l'emporte.

La quinte KQJT9 est donc supérieure à JT987. L'As peut seulement être utilisé comme la carte la plus haute ou la plus basse de la quinte. Par conséquent, la combinaison 32AKQ ne compte pas comme une quinte.

Brelan

Un brelan est constitué de trois cartes de même rang. Si deux joueurs ont le même brelan, c’est la valeur de la quatrième, voire de la cinquième carte qui détermine le gagnant puisqu'une main de poker est toujours formée de cinq cartes.


Double paire

Une double paire est bien entendue composée de… deux paires. Si deux joueurs ont chacun une double paire, alors c'est le rang de la paire la plus haute qui désigne le gagnant. S'ils ont la même paire haute, on compare alors la paire basse. Si là encore ils ont la même paire, c’est la valeur de la cinquième carte qui détermine le gagnant.

Paire

Une paire est composée de deux cartes de même rang. Une main de poker étant toujours formée de cinq cartes, la paire est accompagnée de trois autres cartes, appelées acolytes ou "kickers". Si deux joueurs ont la même paire, on compare les kickers, en commençant par le plus élevé. C'est ce qui explique au passage que les mains de départ composées de cartes hautes ont plus de valeur que les mains de départ composées de cartes basses.

Carte haute

Si vous ne pouvez même pas former une paire, alors c’est la valeur de votre carte la plus haute qui compte. Si deux joueurs s’affrontent à l’abattage sans qu'aucun des deux n'ait une paire ou mieux, ils comparent leurs cartes en commençant par la plus haute. C’est celui qui possède la carte la plus haute qui l'emporte.

Lecture complémentaire : pour une explication plus détaillé, consultez l'aperçu du classement des mains de poker.

Conclusion

Vous connaissez maintenant les règles du Texas Hold’em. Vous savez à présent qu’un coup est composé de quatre tours d’enchères - un avant que le flop ne soit distribué, un au flop, un au turn et un dernier à la river. On appelle flop, turn et river les cartes communes retournées successivement face visible sur la table.

Ce jeu peut sembler assez simple, mais attention, les apparences sont parfois trompeuses. Le Texas Hold’em peut entraîner des situations très complexes. Un joueur inexpérimenté peut vite y laisser toutes ses plumes. Apprendre les règles ne prend généralement que quelques minutes, mais maîtriser le jeu est en revanche un processus de longue haleine. Dans les chapitres suivants, vous allez découvrir une stratégie de base pour le No Limit Hold’em qui vous permettra de débuter votre carrière de poker en mettant tous les avantages de votre côté.

 

Choisissez maintenant un nouvel article

Maintenant que vous savez comment on joue au Texas Hold'em, vous pouvez vous consacrer à une stratégie concrète pour la variante de jeu que vous avez choisie.

Consultez l'aperçu de notre stratégie Texas Hold'em.