Le succès à long terme avec des stratégies gagnantes  - inscription gratuite !

Les meilleures stratégies Avec des stratégies adaptées, le poker devient très facile. Nos experts vous montrent comment y parvenir pas-à-pas. 

Des experts de talent Progressez avec des joueurs professionnels accomplis grâce à nos coachings live et sur

notre forum.

Argent réel gratuit
PokerStrategy.com est totalement gratuit. Et nous vous offrons en plus de l'argent réel gratuit.

Vous êtes déjà membre de PokerStrategy.com ? Connexion

Stratégie Bases du poker

Analyse du jeu (2)

Introduction

Dans cet article
  • Pourquoi le calcul d'equity constitue la base de l'analyse
  • Comment mener différents calculs d'equity
  • Ce que l'on entend par "penser en terme d'éventails"

Après avoir pu découvrir les bases des différentes méthodes d'analyse dans l'article Analyse du jeu (1), vous allez maintenant obtenir des informations plus complètes concernant l'analyse détaillée.

Pour rappel, voici les grandes lignes de l'analyse détaillée :

  • Quand
    Aussi souvent que nécessaire, dans le cadre de votre analyse de session. Idéalement, après chaque session.
  • Dans quel but
    Identifier des erreurs ainsi que les possibilités de gains qui vous ont éventuellement échappé. Grâce à ce type d'analyse, vous serez capable d'évaluer de plus en plus finement les situations se présentant en cours de jeu, et de prendre les bonnes décisions dans un lapse de temps relativement court.
  • Comment
    En analysant les mains qui vous ont posé problème pendant la session. Les principaux outils pour ce type d'analyse sont votre logiciel de tracking et Equilab. Votre meilleure arme est le calcul d'equity.

Calcul d'equity

Le calcul d'equity est l'alpha et l'oméga de l'analyse détaillée. Pour être plus précis, l'approche consiste généralement à calculer l'equity nécessaire, avant de vérifier à travers une analyse d'equity si la valeur en question peut être atteinte ou non.

Pas de panique, il ne s'agit surtout pas de vous assommer à coup de formules compliquées ou de détails exigeant des connaissances scientifiques avancées. L'objectif de l'article est davantage de vous montrer de façon concise et compacte comment vous pouvez mener rapidement et simplement les différentes étapes de calcul. Dans cette optique, deux définitions sont particulièrement importantes.

L'equity
  • L'equity représente la probabilité de gagner de votre main face à un ensemble donné de mains adverses.

En théorie, il serait possible de calculer l'equity à la main, mais il faudrait pour cela que vous n'ayez rien de mieux à faire pendant une très longue période. C'est précisément la raison pour laquelle les calculs en eux-mêmes sont laissés à Equilab qui va beaucoup plus vite. Si vous êtes malgré tout intéressé par les mathématiques qui se cachent derrière, vous trouverez toutes les informations dans la série d'articles Concepts mathématiques pour le No-Limit Holdem.

L'equity nécessaire
  • L'equity nécessaire est la probabilité de gagner minimum dont vous avez besoin pour pouvoir sortir sans pertes d'une situation dans les conditions données (taille du pot, taille des mises).

L'equity nécessaire peut se calculer relativement facilement, y compris en cours de jeu, du fait que tous les facteurs sont connus.

Vous connaissez le montant du gain potentiel et du risque encouru. Avec quelle fréquence devez-vous l'emporter dans ces conditions pour ne pas subir de pertes ?

L'equity nécessaire vous est donnée par cette formule relativement simple :

Equity nécessaire = Risque / (Gain potentiel + Risque) * 100

L'exemple suivant va rendre les choses encore plus claires.

EXEMPLE 1 :

0,05/0,10 No-Limit Hold'em (9 handed)

Preflop: Hero is CO with AsKs
3 folds, MP2 calls $0.10, MP3 folds, Hero raises $0.50, 3 folds, MP2 calls $0.40

Flop: ($1.15) 5d9sJs (2 players)
MP2 bets $0.85, Hero...

À quoi ressemble le calcul dans cette situation ? Pour commencer, vous avez besoin de la valeur des différents paramètres. Le gain potentiel s'élève à 2$, à savoir la somme de la mise adverse et de ce qui se trouvait dans le pot au début du tour d'enchères.

La mise à payer est de 0,85$. C'est le montant que vous devez risquer pour pouvoir avoir une chance de réaliser votre gain.

Voici ce qu'on obtient en remplaçant ces valeurs dans la formule :

Equity nécessaire = 0,85$/(2$+0.85$) * 100

Vous risquez 0,85$ pour pouvoir gagner 2$. Il en résulte une equity nécessaire proche de 30%.

Histoire de vérifier votre résultat, vous pouvez reprendre le calcul dans l'autre sens. Vous gagnez dans 30% des cas, et perdez donc dans 70% des cas.

Là encore, il s'agit de calculs très simples :

Gains : (2$ * 30) / 100 = 0.60$
Pertes : (0.85$ * 70) / 100 = 0.595$

Comme vous le voyez, avec 30% d'equity, vous atteignez le point d'équilibre entre gains et pertes. Une equity plus élevée vous garantirait un bénéfice dans cette situation, et une equity négative déboucherait sur des pertes à long terme.

Néanmoins, ce calcul ne donne encore aucune information sur l'equity réelle de votre main. La formule vous donne uniquement la valeur minimum, qui va ensuite vous servir de base de comparaison avec le résultat des calculs d'equity effectués dans l'Equilab.

Bien plus simple que vous ne l'aviez imaginé, n'est-ce pas ? Il existe cependant une autre formule qu'il convient également de retenir.

Vous pouvez également déterminer l'equity nécessaire à partir d'un outil que vous êtes censé déjà connaître, à savoir la cote du pot. Cette grandeur repose également sur le risque encouru (la mise à payer) et le gain attendu (le montant du pot).

Dans notre exemple, la cote du pot est de 2$ : 0,85$ soit 2,35 : 1. Cela signifie que pour chaque pot gagné, vous pouvez vous permettre de perdre un peu plus de deux fois.

Comment utiliser ceci ? C'est très simple : vous prenez le premier membre de la cote du pot (2,35), lui ajoutez le second (2,35 + 1), divisez 1 par le résultat obtenu, et multipliez enfin par 100 afin d'obtenir le pourcentage. Là encore, cela semble plus compliqué que cela ne l'est en réalité, comme le prouve le calcul suivant dans le cas de notre exemple :

Taille du pot : (1.15$ + 0.85$) = 2$
Mise : 0.85$

Cote du pot : 2 : 0.85, soit environ 2,35 : 1

1/(2,35 + 1) *100 = 29,85

Vous obtenez de nouveau une equity nécessaire proche de 30%.

Prêt pour une petite partie de "Trouver les avantages" ?

Premièrement, vous allez de toute façon calculer la cote du pot à un moment ou un autre, puisqu'elle intervient de façon plus ou moins significative dans pratiquement toutes les mains. Le calcul de la cote devrait accompagner systématiquement chaque main que vous jouez.

De cette manière, vous pouvez également vous économiser complètement le calcul de l'equity nécessaire. Il suffit par exemple d'apprendre ou d'imprimer le tableau suivant :

Cote du pot Equity nécessaire
1:1 50%
2:1 33%
3:1 25%
4:1 20%
5:1 17%
6:1 14%
7:1 12,5%
8:1 10%

Ces résultats peuvent s'avérer particulièrement utiles. Vous pouvez comparer l'equity nécessaire avec l'equity de votre main face à la main adverse. Si l'equity nécessaire est inférieure, alors c'est que le coup était profitable. Dans le cas contraire, cela signifie que vous avez perdu "inutilement" de l'argent.

Ces valeurs approchées suffisent amplement à se faire une première idée. On ne vous demande en aucun cas d'obtenir pour chaque main l'equity nécessaire au millième près. Prenez simplement la valeur disponible la plus proche.

Si la comparaison avec l'equity de votre main débouche sur une situation vraiment serrée, alors il est toujours temps de calculer une valeur plus précise.

Malheureusement, les choses ne sont pas tout à fait aussi simples. D'autres facteurs jouent également un rôle, comme par exemple la fold equity (quelle est la probabilité que votre adversaire couche sa main ?) ou la cote du pot implicite (votre adversaire va-t-il continuer à payer une fois que vous aurez touché votre monster ?).

C'est la raison pour laquelle il peut arriver que l'equity calculée soit inférieure à l'equity nécessaire, mais que le coup soit tout de même profitable. Avec l'expérience, vous apprendrez à réévaluer les situations en conséquence et à prendre la bonne décision.

L'importance du rôle joué par la fold equity et la cote du pot va dépendre de la situation. Si par exemple vous misez ou relancez, alors vous devez tenir compte de la fold equity en plus de l'equity de votre main.

Si à l'inverse vous envisagez de vous contenter de suivre la mise adverse, alors c'est la cote implicite qui doit vous intéresser en plus de l'equity nécessaire. Ces deux paramètres ne devraient cependant jamais être l'argument principal pour votre décision. Un examen plus détaillé de leur influence n'a d'intérêt que dans les situations où votre equity est seulement légèrement inférieure à l'equity nécessaire.

Penser en terme d'éventails

Malheureusement pour vous, il arrive très rarement que vous soyez capable de déterminer la main exacte de l'adversaire à partir de la façon dont il joue. Le plus souvent, vous devez considérer que vous vous trouvez face à un ensemble donné de mains possibles. Cet ensemble de mains est ce qu'on appelle "éventail" ou "range".

Pour l'analyse, il est essentiel que vous soyez capable d'estimer les éventails adverses aussi précisément que possible.

La meilleure façon d'y parvenir ? Autant vous le dire tout de suite : contre des adversaires complètement inconnus, vous allez avoir bien du mal. Ce n'est pas pour rien qu'ils sont inconnus. Vous n'avez tout simplement aucune information à leur sujet et ne pouvez donc effectuer aucune estimation crédible.

Quand il s'agit de déterminer des éventails, les stats dont vous disposez sur les différents joueurs à la table représentent un outil particulièrement important. La plupart du temps, les éventails initiaux sont déduits des stats préflop VP$IP et PFR, avant d'être "affinés" à chaque nouveau tour d'enchères. Ce sont alors les stats post-flop qui vous servent d'indicateurs afin de déterminer avec quelles mains votre adversaire est susceptible de jouer comme il le fait.

Reprenons l'exemple donné en début d'article en y ajoutant des stats.

EXEMPLE 2:

0,05/0,10 No-Limit Hold'em (9 handed)

Stacks & Stats
MP2: 35/3/0.2 (VP$IP / PFR / AF)

Preflop: Hero is CO with AsKs
3 folds, MP2 calls $0.10, MP3 folds, Hero raises $0.50, 3 folds, MP2 calls $0.40

Flop: ($1.15) 5d9sJc (2 players)
MP2 bets $0.85, Hero...

Imaginons par exemple que vous soyez confronté à un joueur loose-passif.

Au regard des stats disponibles, vous pouvez mettre cet adversaire sur un éventail relativement large au flop. Votre equity devrait atteindre et même dépasser sans problème les 30% nécessaires.

Autre point qui doit à tout prix attirer votre attention : l'Aggression Factor extrêmement faible.

Si cet adversaire opte soudain pour un coup ultra-agressif sur ce flop, alors il y a péril en la demeure. L'éventail préflop loose est soudain de l'histoire ancienne. De fait, cet adversaire ne se montre agressif qu'avec les monsters.

Quelles seraient les combinaisons de mains envisageables ici ? On pourrait par exemple penser à une petite pocket paire qui a touché son set au flop. Il pourrait également s'agir d'une double paire, bien que ce soit bien moins probable. Quelles mains de départ susceptibles d'être jouées par cet adversaire peuvent donner double paire ici ? Les possibilités ne sont pas nombreuses. C'est pourquoi vous privilégiez l'hypothèse du set.

Face à un set, vous possédez une "magnifique" equity de 4,34% et il semblerait bien qu'elle soit "légèrement" inférieure aux 30% requis. C'en est donc bel et bien fini de votre main, malgré les espérances que vous placiez en elle.

L'estimation de l'éventail adverse est l'étape critique de l'analyse, étant donné qu'elle repose sur de pures hypothèses. Par exemple, vous ne tenez pas compte du fait que l'adversaire se trouve éventuellement en plein tilt et devient soudain capable des choses les plus incroyables. S'il a joué de façon rationnelle jusqu'alors, vous allez considérer que c'est toujours le cas et allez probablement le mettre sur un éventail bien plus resserré que si vous saviez qu'il était en plein tilt, dépensant ses jetons sans compter. Un autre point important est la surinterprétation des stats.

Examinons la situation suivante :

EXEMPLE 3:

0,05/0,10 No-Limit Hold'em (9 handed)

Stacks & Stats
BU: 25/10 (VP$IP / PFR)

Preflop: Hero is CO with TsTd
5 folds, Hero raises $0.40, BU raises $1.50, 2 folds, Hero...

Dans un premier temps, vous voyez un PFR de 10%. Face à un éventail de 10%, vous avez une equity de 53%.

En partant du principe que son éventail de 3-bet est un peu plus resserré et vaut, par exemple, seulement 5%, alors votre equity tombe à 46,56%

Supposons maintenant qu'un examen plus approfondi des stats montre que BU possède en réalité un 3-bet à 2%. Ok, on ne pouvait pas forcément s'y attendre. Mais quoi qu'il en soit, votre equity s'effondre alors à 19%.

Ceci vous montre que quelques petites modifications au niveau d'un éventail peuvent faire passer une situation de légèrement profitable à extrêmement négative.

On ne répétera jamais assez à quel point il est important de définir les éventails de la manière la plus précise possible. Parfois, ce sont de petites variations qui décident du caractère profitable ou non d'une action.

Jusqu'ici, nous avons uniquement parlé de l'éventail d'un adversaire unique. Que se passe-t-il dans le cas de plusieurs adversaires ?

La façon de procéder ne change pas vraiment. Vous définissez les éventails les plus probables pour les adversaires encore en course et calculez l'equity de votre main. À chaque action adverse, vous essayez de modifier les éventails de façon cohérente et de réévaluer la situation en conséquence.

Une dernière remarque sur ce sujet :

IMPORTANT  
Au fur et à mesure qu'on avance dans le déroulement de la main, l'éventail adverse ne peut que rétrécir. Une fois que des combinaisons de mains ont été éliminées de l'éventail, elles ne peuvent plus être réintroduites après-coup.

À la table, vous n'avez pas beaucoup de temps à votre disposition. C'est l'expérience qui doit alors parler. En effectuant régulièrement des analyses détaillées, vous deviendrez rapidement capable de procéder à des évaluations pertinentes et d'agir en conséquence y compris en cours de jeu.

En résumé

Vous disposez désormais de toutes les informations nécessaires pour pouvoir mener à bien une analyse détaillée. Essayez de vous appuyer sur cette méthode d'analyse afin d'améliorer votre compréhension du jeu. Vous noterez que cette approche vous procurera rapidement un avantage inestimable aux tables. Vous deviendrez capable d'analyser les situations et de prendre les bonnes décisions plus rapidement.

Le point le plus important de l'analyse (auquel vous pouvez bien entendu avoir également recours en cours de jeu) est l'estimation la plus précise possible des éventails. Tenez compte des différentes stats dont vous disposez sur les adversaires et essayez d'en déduire des éventails réalistes, y compris en cours de session. Vos résultats s'amélioreront au fur et à mesure que vous progresserez dans cet exercice.

Et en cas de doute concernant certaines mains que vous avez pu jouer, vous pouvez bien entendu compter sur l'aide des analystes professionnels et bénévoles de PokerStrategy.com.

 

 

Commentaires (8)

#1 titi40120, 19/09/11 17h19

Super maintenant normalement si tous le monde lis cet article je prendrais des bad a fréquences normales...Merci pour cet article tres explicite.

#2 Julien, 20/09/11 08h38

hey hey de rien ;)

n'oublie que plus tu te prends de bad beat, plus tu es devant ton adversaire.

donc ça démontre que ton jeu est supérieur au leur. et ça reste quand même le but !

#3 FanZzz, 20/09/11 11h04

Aller hop, je vais me forcer à analyser des mains régulièrement car je ne le faisait pas jusqu'à présent...

Merci pour l'article très bien fait comme d'hab ;)

#4 djconnexion, 22/09/11 15h03

super article je sais enfin comment calculé correctement mon equity me reste plus qu'a intégrer parfaitement le calcul de la cote implicite (j'y suis plus très loin) et j'aurais les base mathématique du poker ;)
qui sont une grande aide a la prise de décision dans les situation ambiguë.

merci pour ces article d'une grande qualité comme d'hab :)

#5 gingertwo, 23/11/14 11h42

merci pour cet article, je vais appliquer cette méthode de suite.

#6 mysteriouswoman, 08/03/15 09h28

ty

#7 Modernlavoir, 05/04/15 21h48

8:1 vaut 11% d'equity, pas 10%

#8 maluva12, 08/08/15 12h25

dur dur...snif