Le succès à long terme avec des stratégies gagnantes  - inscription gratuite !

Les meilleures stratégies Avec des stratégies adaptées, le poker devient très facile. Nos experts vous montrent comment y parvenir pas-à-pas. 

Des experts de talent Progressez avec des joueurs professionnels accomplis grâce à nos coachings live et sur

notre forum.

Argent réel gratuit
PokerStrategy.com est totalement gratuit. Et nous vous offrons en plus de l'argent réel gratuit.

Vous êtes déjà membre de PokerStrategy.com ? Connexion

Stratégie Short & Mid Stack

MSS - Le jeu avant le flop

Introduction

Dans cet article

  • Le concept de la position
  • À combien relancer ?
  • Tables de décision pour le jeu préflop
  • Exemples d'utilisation

Entrons directement dans le vif du sujet. Vous vous êtes assis à une table, avez attendu de poster le Big Blind pour entrer en jeu et avez reçu vos deux premières cartes. La question que vous vous posez maintenant est la suivante : puis-je jouer ces cartes, et si oui, comment ?

La stratégie mid stack fonctionne de la manière suivante : si vous décidez d'entrer en jeu, alors c'est forcément en relançant. Se contenter de payer une relance adverse ou de payer le montant du Big Blind (on parle alors de limp) n'est pas une bonne stratégie. Vous risqueriez en effet de vous retrouver dans des situations compliquées sur les tours d'enchères suivants.

Avec la MSS, vous jouez très peu de mains. Lorsque vous décidez de jouer, c'est que vous avez une bonne main.

Afin d'être capable de décider si vous allez relancer ou coucher votre main, vous devez tout d'abord avoir compris l'un des concepts les plus important au poker : la position.

 

Quelle est votre position ?

Votre position est déterminée à partir du joueur qui fait office de donneur (dealer), et vous indique à quel moment c'est à vous de parler au cours d'un tour d'enchères. Plus le nombre de joueurs situés entre vous et le donneur (dans le sens des aiguilles d'une montre) est élevé, plus vous devez parler tôt, et plus votre position se rapproche de ce qu'on appelle le début de parole.

Les quatre groupes de positions à une table de 9 joueurs

Une table de 9 joueurs compte 4 groupes de positions : les 2 positions du début de parole (Early Position), les 3 positions du milieu de parole (Middle Position), les 2 positions de la fin de parole (CutOff et BUtton) et les 2 blinds (Small Blind et Big Blind).

     
Blinds
(SB, BB)
 
Fin de parole
(CO, BU)
 
Milieu de parole
(MP1, MP2, MP3)
 
Début de parole
(EP1, EP2)

Qu'en est-il lorsque moins de 9 joueurs sont assis à la table ?

Si la table contient uniquement 8 joueurs, alors le début de parole contient une position en moins. Avec seulement 7 joueurs à la table, le début de parole disparaît complètement. Arrivé à 6 joueurs, c'est au tour du milieu de parole de perdre une première position, et ainsi de suite...

Une position disparaît à chaque fois qu'un joueur quitte la table, en commençant par le début de parole, avant de passer au milieu de parole, puis à la fin de parole. N'oubliez pas : si le nombre d'adversaires tombe à moins de 7, alors vous devez chercher une nouvelle table, la MSS ne pouvant plus être jouée de façon profitable.

Que signifient les abréviations utilisées ?

Jetons un œil à la façon dont les mains sont représentées dans les différents articles. Comme vous l'avez sans doute déjà compris, les lettres et les chiffres utilisés représentent les cartes. Un Q représente par exemple une Dame (Queen).

Ace As
Queen Dame
Ten Dix
King Roi
Jack Valet
9 Neuf

 AA représente donc une paire d'As, tandis que AK représente une main composée d'un As et un Roi. Une indication du type "77-AA" représente toutes les paires allant de 77 à AA. La couleur des cartes ne joue ici aucun rôle, peu importe qu'une carte soit par exemple à Carreau, et l'autre à Pique.

Les lettres minuscules "s" et "o" indiquent si une main est "suited" ou "offsuit". Une main est suited lorsque les deux cartes qui la composent sont de la même couleur, par exemple deux Trèfles. Une main offsuit se compose de deux cartes de couleurs différentes, par un exemple un Cœur et un Carreau. Une main formée d'un As et d'une Dame de la même couleur sera donc représentée par AQs, tandis qu'un Roi et un Valet de couleurs différentes apparaîtront comme KJo.

 

À combien relancer ?

Avant de nous intéresser aux mains avec lesquelles vous devriez miser, nous allons tout d'abord préciser la taille des mises et des relances.

Dans le cadre de la MSS, on distingue principalement trois types de relances préflop : on parle de relance, de sur-relance (ou 3-bet), et de all-in. La taille de vos relances et de vos sur-relances est très facile à déterminer :

  • Si vous relancez en premier, alors vous relancez à 3 fois le Big Blind plus 1 Big Blind par joueur déjà entré en jeu en se contentant de payer le montant du Big Blind.
  • Si quelqu'un a déjà relancé avant vous, alors vous sur-relancez à 3 fois la relance initiale plus 1 fois par joueur entré en jeu en payant cette relance.
  • Si vous décidez de relancer derrière une sur-relance adverse, alors vous vous mettez all-in en misant tous vos jetons.

Un peu compliqué ? Ne vous inquiétez pas, vous trouverez plus bas une série d'exemples qui vous permettront certainement d'y voir plus clair.

 

Quelles mains jouer en fonction de la situation ?

L'ensemble de la stratégie préflop est résumé dans les trois tables de décision qui vous sont présentées dans ce qui suit. Ces tables vous montrent les mains que vous pouvez jouer en fonction de votre position ou de celle de votre adversaire, et vous indique comment les jouer. Il se peut que vous ayez un peu de mal à vous y retrouver au début, mais vous verrez que vous vous y ferez très vite. Toutes les explications nécessaires afin de savoir comment lire ces tables vous sont fournies dans cet article. Une fois que vous aurez bien compris comment elles fonctionnent, vous vous rendrez compte de leur grande valeur.

Étudiez bien les tables présentées ci-dessous. Vous trouverez toutes les informations sur la façon de les utiliser dans les explications et les exemples fournis en dessous de chaque table. Prenez tout votre temps, et assurez-vous de bien comprendre comment ces tables fonctionnent. Elles vous seront extrêmement utiles en cours de jeu.


1. - La table de relance

Si aucun joueur n'a relancé avant vous, alors votre position joue un rôle décisif. Comme déjà évoqué, la meilleure approche lorsque vous décidez de jouer votre main est de relancer. La table qui suit vous indique avec quelles mains relancer en fonction de la position que vous occupez.

Stratégie Mid Stack - Table de relance

  • Vous utilisez la table de relance lorsque personne n'a encore relancé avant vous.
  • Avec les mains , vous relancez avant de vous coucher en cas de sur-relance adverse.
  • Avec les mains , vous relancez avant de vous mettre all-in en cas de relance adverse.

EXEMPLE 1
Limite NL10 0,05€/0,10€ (Big Blind = 0,10€)
Cartes
Position Début de parole
Situation Un joueur doit parler avant vous. Il se couche. C'est à vous de jouer.

Votre As et votre Valet de Cœur représentent une bonne main, avec laquelle vous relancez conformément à ce qui est indiqué dans la table. Étant donné que personne n'est entré dans le coup avant vous, vous relancez à 3 Big Blinds, soit 0,30€.

Dans le cas où un adversaire relance derrière vous, alors vous devez abandonner votre main. Une sur-relance adverse est un signe de grande force et votre main est tout simplement trop faible pour continuer à jouer.

Si vos deux cartes n'avaient pas été de la même couleur, par exemple AcQs, alors vous n'auriez même pas relancé. Bien qu'on puisse être tenté de le faire, relancer avec une main comme As Valet offsuit en début de parole, sans posséder une grande maîtrise du jeu post-flop, déboucherait automatiquement sur des pertes à long terme.


EXEMPLE 2
Limite NL10 0,05€/0,10€ (Big Blind = 0,10€)
Cartes
Position Milieu de parole
Situation Quatre joueurs parlent avant vous. Deux d'entre eux entrent en jeu en payant le montant du Big Blind. Les deux autres se couchent.

D'après ce qui est indiqué dans la table, vous pouvez relancer avec AK en milieu de parole à partir du moment où personne n'a encore relancé. La seule question ici est de savoir à combien relancer.

La règle indique "3 Big Blinds + 1 Big Blind par joueur déjà entré en jeu". Dans le cas présent, deux joueurs sont déjà entrés en jeu et vous devez donc relancer à 5 Big Blinds.

Le Big Blind à cette limite étant de 0,10€, vous relancez donc à 5 * 0,10€ = 0,50€.


EXEMPLE 3
Limite NL10 0,05€/0,10€ (Big Blind = 0,10€)
Cartes
Position Fin de parole
Situation Le joueur juste avant vous entre dans le coup en payant le montant du Big Blind. Étant donné que personne n'a encore relancé, vous consultez la table correspondante et voyez que vous pouvez relancer avec Roi Dame. Vous relancez donc à 4 Big Blinds.

Le Small Blind décide alors de relancer à son tour. Le joueur qui s'était contenté de suivre couche maintenant sa main. Vous êtes seul face au Small Blind. Étant donné que quelqu'un vient de sur-relancer derrière vous, vous devez consulter de nouveau la table de relance pour voir si vous pouvez continuer à jouer votre main. Vous voyez alors que KQ fait partie des mains marquées en gris (), ce qui signifie que vous devez la coucher.

2. - La table de 3-bet

Si une ou plusieurs relances sont effectuées avant votre tour de parole, alors c'est la position du relanceur qui vous permet de décider comment jouer votre main. Lorsque vous consultez la table de 3-bet, la première chose à prendre en compte est la position du relanceur :

Stratégie Mid Stack - Table de 3-bet

  • Vous utilisez la table de 3-bet lorsqu'il y a eu au moins une relance avant vous.
  • Avec les mains , vous sur-relancez s'il y a eu une seule relance avant vous. Si jamais votre adversaire décide ensuite de sur-relancer à son tour, alors vous devez coucher votre main.
  • Avec les mains , vous sur-relancez s'il y a eu une seule relance avant vous. Si jamais votre adversaire décide ensuite de sur-relancer à son tour, alors vous vous mettez all-in. Avec ces mains vous pouvez également sur-relancer s'il y a eu une relance avant vous et que quelqu'un a suivi cette relance.
  • S'il  y a eu deux relances ou plus avant vous, alors vous pouvez seulement continuer à jouer avec AA et KK. Vous vous mettez directement all-in.

 

EXEMPLE 4
Limite NL10 0,05€/0,10€ (Big Blind = 0,10€)
Cartes
Position Fin de parole
Situation Vous êtes au Cutoff et un joueur relance à 3 Big Blinds depuis MP2. Tous les joueurs situés avant vous se couchent.

Du fait qu'une relance a été effectuée avant vous, vous devez utiliser la table de 3-bet. Cette table indique que lorsque la relance adverse est effectuée en milieu de parole, alors vous pouvez sur-relancer avec AK. Vous relancez donc à 9 Big Blinds. Suite à cela, le joueur situé au Small Blind décide de relancer à son tour, cette fois-ci à 20 Big Blinds.

En consultant de nouveau la table de 3-bet, vous voyez que AK fait partie des mains marquées en rouge (). Cela signifie que vous ne pouvez plus coucher votre main. La meilleure option pour vous est de mettre tous vos jetons au milieu, all-in.


EXEMPLE 5
Limite NL10 0,05€/0,10€ (Big Blind = €0.10)
Cartes
Position Milieu de parole
Situation Vous êtes en MP3 et un joueur situé en début de parole décide de payer le montant du Big Blind. Le joueur situé juste à sa gauche relance et le joueur en M2 sur-relance. C'est à vous de jouer.

Là encore, vous devez consulter la table de 3-bet. Comme vous pouvez le constater, AA et KK sont les seules mains avec lesquelles vous pouvez encore jouer lorsque plusieurs relances (2 ou plus) ont lieu avant vous (dans cette situation, les positions ne jouent plus aucun rôle). Vous pouvez donc jouer votre paire de Rois en vous mettant directement all-in, conformément à ce qui est indiqué dans la table.

 

3. - La table de "steal & resteal"

Il existe un type de situation connu sous le nom de "steal-resteal", et qui représente un cas particulier pour notre approche. Si vous vous trouvez en fin de parole, ou au Small Blind, et décidez de relancer alors que tous les adversaires avant vous se sont couchés, on parle alors de "steal". Vous attaquez les joueurs situés dans les blinds et remportez directement les blinds s'ils se couchent face à votre relance. C'est pourquoi on parle de "vol de blinds", en anglais "blind steal".

Vos adversaires vont bien entendu essayer d'employer la même tactique. Si vous êtes vous-même confronté à un steal adverse en étant dans les blinds (sous forme d'une relance venant du Cutoff, du Button ou du Small Blind), vous avez alors la possibilité de protéger votre blind via une sur-relance. C'est ce qu'on appelle un "resteal".

Stratégie Mid Stack - Table de steal & resteal

  • Vous utilisez la table de steal & resteal quand :
    - vous êtes au Cutoff, au Button ou au Small Blind et que tous les joueurs situés avant vous se sont couchés
    - vous êtes au Big Blind et que le Cutoff, le Button ou le Small Blind est entré dans le coup via une relance (tous les autres joueurs s'étant couchés)
  • Avec les mains , vous tentez une relance de steal. Si jamais un adversaire décide de sur-relancer, vous couchez votre main.
  • Avec les mains , vous défendez votre Big Blind en sur-relançant la relance de steal adverse. Si jamais votre adversaire décide de sur-relancer à son tour, alors vous devez coucher votre main.
  • Avec les mains , vous pouvez à la fois utiliser le steal et le resteal. Si jamais votre adversaire réplique via une sur-relance, alors vous vous mettez all-in.

EXEMPLE 6
Limite NL10 0,05€/0,10€ (Big Blind = 0,10€)
Cartes
Position Button
Situation Vous êtes au bouton et tous les joueurs avant vous se sont couchés.

Étant donné que personne n'est entré en jeu avant vous et que vous vous trouvez en fin de parole, vous avez la possibilité de tenter un steal. Vous consultez donc la table de steal & resteal et voyez que la main A6s vous autorise à relancer pour un steal. S'il s'agissait en revanche d'une main offsuit, par exemple AcQs, alors votre main ne serait pas assez forte pour jouer de cette manière. Si jamais votre relance est payée par l'un des joueurs situés dans le blinds, alors vos chances de toucher une bonne main au flop sont plus élevées avec un As et un 6 de la même couleur que dans le cas contraire.

Si jamais le Small Blind ou le Big Blind décident de défendre leurs blinds via une sur-relance, votre main n'est pas assez forte pour pouvoir continuer à jouer. Dans ce cas, vous devez vous coucher.

 

EXEMPLE 7
Limite NL10 0,05€/0,10€ (Big Blind = 0,10€)
Cartes
Position Big Blind
Situation Vous êtes au Big Blind. Tout le monde se couche mis à part le joueur situé au Cutoff qui décide de relancer à 0,20€. Tous les autres joueurs se couchent.

Si un joueur relance en fin de parole alors que tout le monde s'est couché avant lui, il s'agit d'un steal. Vous avez alors le choix entre coucher votre main ou répliquer via un resteal. La table de steal & resteal vous indique que votre paire de Valets est une main avec laquelle vous devriez opter pour un resteal. Vous sur-relancez donc à 0,60€.

Le joueur au Cutoff décide de ne pas en rester là et sur-relance à 1,60€. La table indique que votre paire de Valets fait partie de ces mains qu'il n'est pas envisageable de coucher en situation de steal-resteal. Vous vous mettez donc all-in.


Téléchargements

Nous mettons à votre disposition un fichier regroupant la totalité des tables contenues dans ces articles. Nous vous invitons à le télécharger, puis à l'imprimer afin de pouvoir consulter plus facilement les tables lorsque vous êtes en train de jouer. N'oubliez pas cependant qu'il reste essentiel de bien assimiler au préalable la stratégie présentée dans ces articles, afin de pouvoir exploiter son potentiel au maximum.

Les tables présentées dans cet article ont été développées à l'aide d'un outil de calcul conçu par PokerStrategy.com : Equilab. Ce programme est mis gratuitement à la disposition de tous nos membres et peut être téléchargé à partir du lien ci-dessous. Le PokerStrategy.com Equilab est un outil particulièrement utile pour tout joueur de poker : il vous permet notamment de déterminer vos chances de gagner dans diverses situations et contre différents types d'adversaires, ou encore d'améliorer votre maîtrise des concepts mathématiques du poker.

En résumé

Vous avez appris jusqu'ici...

  • ... que vous ne devriez jamais vous contenter de suivre avant le flop. Si vous jouez votre main, alors vous relancez.
  • ... comment identifier la position dans laquelle vous vous trouvez.
  • ... quelles mains jouer en fonction de la situation.
  • ... à combien relancer ou sur-relancer.
  • ... que vous devez coucher certaines mains en cas de sur-relance adverse (,) alors que d'autres mains vous permettent de vous mettre all-in (,).
  • ... en quoi consistent le steal et le resteal, et comment les utiliser.
 

Commentaires (17)

#1 Julien, 05/04/11 17h09

Venez en parler sur le forum ou donnez vos commentaires ici ! et si vous la mettez en pratique, n'hésitez pas à poser vos questions.

#2 djconnexion, 05/04/11 21h19

super sympa cette midstack je trouve

#3 Krakor67, 17/09/11 22h45

Je trouve que le resteal all-in sur TT au BB est un peu ligth car on se trouvera au mieux en coin-flip face à 2 over-cards.

#4 Julien, 19/09/11 09h17

ça peut paraître un peu light, mais il faut voir que contre la range adverse on a beaucoup d'équity tout de suite à le faire folder, et quand il suit , notre main se comporte très bien face à sa range. donc le move est largement EV+<br /> <br /> mais contre certains adversaire, on peut réduire à JJ pour les plus tight, et 99 pour les plus loose<br /> <br /> ce qui compte, c’est de toujours s'adapter.

#5 wisky322, 16/01/12 01h46

c pas facile quand tu joue avec des joueurs qui suivent a tout les raise avec rien

#6 wisky322, 16/01/12 01h47

t as oas le choix de changer ta strategie

#7 wisky322, 16/01/12 01h49

la strategie n est pas la meme

#8 ASTOTOF62, 15/10/12 16h08

ES CE QUE LA STRATEGY PEUT MARCHER AVEC LE SHORTHANDED avec une adaptation.<br /> merci de m'en faire part

#9 ASTOTOF62, 17/10/12 06h10

dommage qu'il n'y ait pas de vidéo accessible dès le rang bronze

#10 TOAKPS, 26/03/13 19h03

Bonjour à vous,<br /> Permettez moi de vous dire que je suis perdu et j'aimerai vraiment assimiler !<br /> Je n'arrive a comprendre la difference entre les relances et le 3-bet, puisque a chaque fois dans les 2 cas (si j'ai bien lu), les raise se font à fois 3 (je ne compte les mises supp en fonction des joueurs qui sont deja rentrés dans le coup avant)<br /> Pouvez-vous m aider svp ?!<br /> Merci beaucoup.

#11 snakepit81, 18/04/13 07h13

Salut TOAKPS!<br /> Le 3-bet désigne là une sur relance, si tu préfères, c'est l'action de relancer après une relance. :)

#12 snakepit81, 18/04/13 07h21

Elle se différencie du mine raise (relance min) par sa taille car en MSS il faut un jeu agressif et qu'avec un mine raise (en milieu de parole par exemple), on risque de se retrouver à trop de joueurs post flop et par le fait que l'on obtient plus de fold équity. Si j'ai bien compris...<br /> Quand au short handed, il n'y aura jamais plus de 6 joueurs alors qu'il en faut 8 minimum...

#13 spirou06, 31/07/13 08h44

bj à tous<br /> <br /> qq chose que j'aimerais comprendre sur le tableau des relances..<br /> quand c'est écrit AK, AQ,AJs dans les cases grisées; faut-il comprendre tel que c'est écrit genre AKo ou c'est l'ensemble qui est assorti..<br /> pardon pour la question mais étant débutant je nage un peu<br /> merci à vous

#14 Julien, 31/07/13 09h17

Hello spirou06, <br /> <br /> Quand il n'y a pas d'indication cela signifie que c'est les 2.<br /> <br /> AK = AKo + AKs<br /> alors que AKs est juste le suited<br /> <br /> dans l'exemple, c'est donc AKo+AKs+AQo+AQs+AJs<br /> cela veut dire que AJo ne fait pas partie de la liste.<br /> <br /> J'espère que j'ai pu t'aider!<br /> Comme toujours, je t'invite à découvrir nos vidéo MSS et à discuter sur le forum.<br /> <br /> Julien

#16 spirou06, 31/07/13 09h28

ahhhhh ok ..merci Julien<br /> <br /> excuse pour le doublon

#17 christophe63406, 23/02/14 11h44

merci

#18 lordoog, 08/11/14 11h21

merci