Le succès à long terme avec des stratégies gagnantes  - inscription gratuite !

Les meilleures stratégies Avec des stratégies adaptées, le poker devient très facile. Nos experts vous montrent comment y parvenir pas-à-pas. 

Des experts de talent Progressez avec des joueurs professionnels accomplis grâce à nos coachings live et sur

notre forum.

Argent réel gratuit
PokerStrategy.com est totalement gratuit. Et nous vous offrons en plus de l'argent réel gratuit.

Vous êtes déjà membre de PokerStrategy.com ? Connexion

Stratégie Fixed-Limit (FL)

Préflop - Concepts fondamentaux

Video : Cliquez ici

Introduction

Dans cet article
  • Tight is right
  • Quand peut-on dire d'une main qu'elle est forte
  • Les mains "powerhouse" sont vos amies

Avant même que les trois premières cartes communes (flop) ne soient retournées, vous devez décider si vous souhaitez entrer en jeu avec votre main de départ.

La plupart de vos adversaires commettent leurs premières grosses erreurs avant le flop en jouant un trop grand nombre de mains de départ, trop faibles. C'est pourquoi, en tant que joueur encore inexpérimenté, vous devez à tout prix acquérir un bon jeu préflop, c'est-à-dire rentable.

Vous trouverez dans cet article quelques concepts de base qui rendront votre jeu préflop profitable et vous donneront ainsi un avantage face à vos adversaires.

TÉLÉCHARGEMENTS

Les charts optimisées pour le jeu préflop

La table des cotes et outs au format PDF

Video : Préflop - Concepts fondamentaux
.
Video anschauen

Le contenu de cet article est également disponible dans une vidéo. Cliquez simplement sur l'image de gauche afin de lancer la vidéo.

Vous devriez cependant également lire attentivement l'article afin d'assimiler au mieux son contenu. Votre bankroll vous en sera reconnaissante.

Tight is right !

Au poker il n'y a pas de médaille de bronze ou de médaille d'argent, seule la meilleure main remporte le pot. La condition principale pour un jeu gagnant en Fixed Limit Hold'em est une bonne sélection des mains de départ. C'est ce qu'on appelle être tight, un style de jeu qui requière patience et discipline.

Comme déjà évoqué, vos adverses commettent leurs premières grosses erreurs avant le flop en jouant des mains faibles qui ont une espérance de gain négative, tout ça parce qu'ils veulent voir un flop et espèrent toucher quelque chose.

Vous pouvez exploiter ces erreurs en ne jouant que de bonnes mains, avec patience et discipline, mains qui sont dès le départ supérieures à celles de vos adversaires. Ceci vous permettra d'être gagnant sur le long terme.

Espérance de gain
(Expected Value, EV)

L'espérance de gain d'une action indique le gain (ou la perte) net que vous pouvez espérer en moyenne en effectuant cette action.

 Une table montrant l'espérance de gain des différentes mains sous forme de statistiques issues de 122 millions de mains jouées online sur des tables real money a été rendue publique sur Internet. Elle permet de bien se rendre compte de la qualité des différentes mains de départ.

Pas de surprise : La meilleure main est de loin AA, avec une espérance de gain de 2,32 Big Bets (pour le joueur moyen). Si on observe la table dans son intégralité, on s'aperçoit que l'espérance de gain des mains de départ descend très vite.

La meilleure main qui ne soit pas une paire est AKs avec 0,77 Big Bets (à la 5ème place). Dès la 6ème place, l'espérance de gain est inférieure au Big Blind. Une bonne main comme AJo s'en tire juste avec une espérance de 0,19 Big Bets, T9s 0,05 et celle de A2s est plus ou moins nulle (40ème position sur les 169 mains de départ possibles).

Propriétés des mains de départ autres que les paires

Une écrasante majorité des mains de départ est composée de cartes ne formant pas de paire (94,1%), on ne reçoit une pocket paire que dans 5,9% des cas. La force de ces mains peut être estimée suivant trois critères.

Dans un pot à plusieurs joueurs (multiway), la combinaison gagnante à l'abattage est généralement située entre top paire et full. Toutes les mains autres que les pocket paires ont la même probabilité de devenir double paire, trips ou full. C'est donc leur probabilité de faire top paire, quinte et couleur qui définit leur force.

LES CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES D'UNE MAIN DE DÉPART
Les trois propriétés décisives pour la qualité de ces mains sont (par ordre d'importance) :
  • Potentiel de carte haute (high-card)
    Plus les cartes composant la main sont de rang élevé, plus la probabilité de toucher top paire est élevée.
  • Suitedness (caractère assorti)
    2 cartes de la même famille augmentent la probabilité de l'emporter avec une couleur.
  • Connectedness (caractère connecté)
    2 cartes de rangs consécutifs augmentent la probabilité de l'emporter avec une quinte.
EXEMPLES

A J possède un bon potentiel de carte haute, est assortie, mais faiblement connectée (Il n'y a qu'une seule quinte possible comprenant les deux cartes privatives).

65 est composée de deux cartes connectées (on peut faire 4 quintes, ce qui est le maximum) mais sans réel potentiel de carte haute et non assorties.

A8 présente un certain potentiel de carte haute, mais n'est ni assortie, ni connectée.

QUAND PEUT-ON DIRE D'UNE MAIN QU'ELLE EST FORTE ?

Afin d'être jouable en dehors des blinds, une main devrait normalement posséder une certaine force dans deux des 3 catégories. Les mains comme J2 ou 65 ne sont en aucun cas des mains au-dessus de la moyenne. Leur caractère assorti et connecté leur confère une certaine valeur , mais celle-ci ne suffit en aucun cas pour qu'on investisse volontairement de l'argent sur ces mains.

La propriété la plus importante est le potentiel de carte haute. Les gros As comme AKo ou AQo sont de bonnes mains de départ, bien qu'elles soient offsuit et ne puissent donner qu'une seule quinte incluant à la fois les deux cartes privatives. Les autres broadway offsuit sont jouables en fin de parole dans un pot non relancé. Les mains offsuit plus faibles ne devraient pas être jouées.

Les mains composées de deux cartes de rang élevé sont largement meilleures que les mains ne contenant qu'une carte de rang élevée et ce pour les raisons suivantes :

  • Il est possible de faire top paire avec chacune des cartes privatives
  • Lorsque l'on touche top paire, on a toujours un bon kicker.

Domination

Du fait de l'utilisation de cartes communes, le Texas Hold'em engendre souvent une situation bien particulière, appelée domination.

Si par exemple un joueur possède AK et un autre joueur possède un As avec un moins bon kicker, alors le joueur ayant le moins bon kicker est dominé. Si un As apparaît sur le tableau, le joueur dominé touche alors la seconde main, qu'il jouera jusqu'au bout et qui lui coûtera très cher.

Il existe une forme encore plus impressionnante de domination, et c'est lorsqu'un joueur a une pocket paire de même rang ou de rang supérieur à la plus haute des cartes de la main de départ de son adversaire, par exemple QQ contre QT. Dans une telle situation, il est impossible pour le joueur ayant QT de gagner à l'abattage avec top paire.

Avec des mains dominées, les chances de remporter le pot avec top paire sont passablement réduites. C'est particulièrement coûteux en heads up et en shorthanded, car dans de telles parties c'est souvent top paire qui remporte le pot.

Dans les pots multiway, la domination est un peu moins dangereuse, car plus il y a de joueurs dans le pot, plus les possibilités de quintes et de flush deviennent importantes ; avec beaucoup de joueurs dans le coup, il est fréquent que l'on doive montrer une main supérieure à top-paire pour remporter le pot:

Pour illustrer ceci, voici quelques exemples du rapport de force entre deux mains de départs en partant d'une situation de all-in.  Les probabilités ont été calculées à l'aide d'un outil de simulation dont l'utilisation vous sera expliquée plus en détail dans les sections supérieures.

EXEMPLES
  • AA vs. 77 - 79.7 : 20,3
    AA l'emporte contre 77 dans 79.7% des cas. Dans 20.3% des cas c'est 77 qui l'emporte.
  • AKo vs. AQo - 74,4 : 25,6
  • AA vs. KJo - 86,7 : 13,3
  • KK vs. KJo - 90,9 : 9,1
  • AKo vs. JTo - 62,6 : 37,4
  • AQo vs. KJs - 59,2 : 40,8

On peut voir dans ces exemples que lorsque l'on joue des mains dominées, les chances de gagner chutent dangereusement. Les chances sont particulièrement basses lorsque l'adversaire possède une meilleure pocket paire.

L'avantage d'être en fin de parole

La position à la table de poker est un des éléments qui influe sur la jouabilité d'une main de départ. Plus il y a de joueurs qui parlent avant, plus on a d'informations sur la force relative de sa propre main, et lorsque le pot n'a pas été relancé, la probabilité d'être confronté à des mains premium ou de grosses paires est relativement basse.

Au Hold'em, l'avantage de la position se rapporte à tous les tours d'enchères. On peut mieux réagir aux actions des adversaires et on a ainsi un avantage stratégique, qui a une influence positive sur la profitabilité.

Préflop on préférera jouer les mains spéculatives comme les connecteurs assortis (par exemple. 98) à moindre coût, ce qui est plus facilement contrôlable lorsqu'on se trouve en fin de parole.

Avec une main top paire moyenne comme KTo est en grand danger d'être dominée. Ces mains sont légèrement profitables dans un pot non relancé et en fin de parole, alors qu'en début ou en milieu de parole on s'expose au danger réaliste que quelqu'un relance derrière avec une main premium et que l'on se retrouve dans l'inconfortable situation de jouer dans un pot shorthanded contre un joueur ayant une meilleure main.

Les avantages des mains de départ assorties

Lorsque l'on joue une main de départ assortie, on touche dans un peu moins de 6% des cas exactement trois autres cartes de la couleur d'ici la river. Puisque c'est si rare, certains joueurs pensent que les cartes assorties et non assorties sont à peu près de même force. Ceci est complètement faux (on peut trouver cette erreur par exemple dans Championship Holdem de Tom McEvoy und T.J. Cloutier).

Bien que l'on ne touche que rarement sa couleur, le gain réalisé lorsque l'on touche sa main est énorme. Avec une couleur, on remporte généralement l'abattage, même lorsque la plupart des joueurs de la table full ring voient le flop. De tels multiway pots peuvent être énormes, et quelques gros pots peuvent déjà influencer considérablement sur la courbe de gains.

Il est important de penser que l'augmentation des chances de gagner, par exemple de 16% à 20% n'est pas une augmentation des gains de 4% mais de 25% !

De plus, il convient d'observer le facteur suivant : 1 paire sur le flop est souvent une main moyenne, une paire plus un tirage couleur est toujours une bonne main.

Plus ma main est forte au flop, plus je peux jouer agressivement.

On commence parfois avec un tirage couleur sur l'abattage, pour finalement gagner avec une tout autre main, comme par exemple double paire ou trips.

Et il y a toujours la possibilité de semi-bluffer quelques mains avant l'abattage, si tous les adversaires ont des mains faibles.

Trois catégories des mains de départ profitables

MAINS À TOP-PAIRE


Les mains à top paire sont composées de 2 cartes hautes, T ou plus (que l'on nomme également Broadway) et sont en général offsuit. Avec ces mains on gagne souvent des petits et moyens pot, avec top paire. Elles ne s'améliorent que rarement après le flop c'est pourquoi elles sont souvent sur la défensive sur le turn et la river contre des joueurs avec des tirages.

Il convient de jouer les mains à top paire très agressivement préflop et sur le flop, si toutefois on est face à des joueurs qui privilégient les mains spéculatives. Sur les tours suivants, les adversaires se coucheront souvent si leurs tirages ne sont pas rentrés, mais relanceront dans le cas contraire.

Les mains à top paire gagnent plus souvent sur le flop contre peu de joueurs que contre un grand nombre de joueurs. Ceci dit, les bonnes mains à top paire (ATo, KJo et mieux) profitent plus du dead money des adversaires jouant des mains faibles qu'elles ne perdent en valeur en raison de l'action multiple.

C'est pourquoi il faut faire usage de son equity avantageuse pour relancer les adversaires trop looses. Les mains offsuit plus faibles comme A6o ou K8o ne sont pas jouables dans un pot multiple, elles sont tout au plus propices à un vol des blinds en fin de parole.

Les bonnes mains à top paire gagnent largement plus souvent que les mains moyennes, surtout si celles-ci ne font pas de meilleure main que top paire. Cet avantage devrait être mis à profit par une relance préflop.

MAINS SPÉCULATIVES

Les mains spéculatives que l'on peut jouer sont surtout les petites pocket paires, comme 55 et les connecteurs assortis, comme 98s. Ces mains gagnent rarement, mais lorsque l'on touche un bon flop, on a des chances de toucher une excellente main avec laquelle gagner un bon pot. Avec les petites paires on peut toucher un set, et avec les connecteurs assortis on table surtout sur de gros tirages, comme tirage couleur ou tirage quinte bilatéral.

Il arrive souvent dès le turn que les adversaires n'aient plus la moindre chance de nous rattraper (drawing dead) lorsque le tirage se réalise. C'est pourquoi on peut gagner un bon nombre de bets sur les tours suivants avec une main spéculative.

Puisque l'on touche rarement sa main, mais qu'on a une excellente main si on vient à toucher, les mains spéculatives nécessitent beaucoup d'adversaires préflop. Les mains spéculatives particulièrement faibles comme les petits connecteurs assortis peuvent être joués en fin de parole contre plusieurs adversaires ou bien encore pour la défense des blinds. Les mains spéculatives un peu plus fortes comme les petites paires peuvent parfois être jouées dans les pots multiway, même pour 2 bets.

Il faut cependant pouvoir compter sur le fait que de nombreux adversaires vont vous accompagner au flop, ce qui vous garantit d'être payé si vous touchez votre main. Dans l'ensemble, avec les mains spéculatives, il faut bien entendu essayer de voir le flop à moindre coût.

MAINS POWERHOUSE

Les meilleures mains combinent les avantages des mains à top paires et des mains spéculatives et sont donc débarrassées des inconvénients spécifiques à chacun de ces types de mains. Ces mains, que l'on nomme les mains powerhouse ont la meilleure espérance de gains de toutes les mains de départ.

Il s'agit aussi bien de grosses paires, comme AA, KK, QQ que de grosses Broadway assorties, comme AKs et AQs.

Contrairement aux mains top paires non assorties, ces mains peuvent souvent être jouées tout aussi offensivement sur le turn et la river. Ces mains premium doivent à tout prix être relancées préflop afin de tirer le meilleur de l'equity avantageuse.

Conclusion

La force d'une main de départ dépend de la hauteur des cartes, de leur degré de connexion ainsi que du fait qu'elles soient assorties ou non. Dans le cas idéal, mis à part dans le cas des grosses paires, ces trois caractéristiques sont réunies.

Vous devez toujours évaluer précisément la force de votre main afin d'éviter des erreurs coûteuses. Gardez toujours à l'esprit le fameux "Tight is right", même quand vous êtes tenté de jouer telle ou telle main, en sachant pourtant que vous commettez une erreur ce faisant. Les charts de PokerStrategy sont là pour vous aider à acquérir cette discipline sans laquelle vous n'irez pas loin.

 

Commentaires (8)

#1 levibobys, 13/04/09 23h13

articles tres interessant pour nous les debutants car nous juons le plus souvent toutes les mains quant on parvient bluffer nos adversaires ou autres...

#2 Petilane, 04/05/09 14h27

y a quand même beaucoup de bon sens dans tout ça. Un peu plus de statistiques m'aurait mieux éclairer.

#3 DESCRIPTOR, 22/02/10 17h55

nickel

#4 littletony05, 14/07/11 13h52

j'apprécie de mm beaucoup ce post et la vidéo est pas mal aussi dans le genre, j'ai encore beaucoup a apprendre je vois lol ^^, je me débrouille kan mm un peu, mais que des petits gains, pas plus que 32euro lol !!!!

#5 Julien, 18/07/11 16h38

@2 plus tu monteras en rang, et plus tu verras la complexité des articles. et tu pourras sans doute trouver les stats.<br /> <br /> en attendant cet article permet de bien comprendre les concepts fondamentaux, en espérant que vous pourrez les maîtriser au mieux autour des tables

#6 Julien, 18/07/11 16h38

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à les poser directement ici, ou sur le forum dans la partie stratégique !<br /> <br /> http://fr.pokerstrategy.com/forum/board.php?boardid=178

#7 Julien, 18/07/11 16h39

@4 c'est déjà top d’avoir des gains, et de jouer positif.<br /> avec l'expérience , le nombre de main, tu pourras monter de limites et tu verras les gain monter rapidement. bon courage ! et servez vous du forum.

#8 EdxFeR, 23/08/12 20h41

super bien expliquer et facile a suivre le preflop est la position ou tu gagne ton argent quand tu joue les bonne carte maintenant je gagne regulierement sur le flop merci a vous :)