Le succès à long terme avec des stratégies gagnantes  - inscription gratuite !

Les meilleures stratégies Avec des stratégies adaptées, le poker devient très facile. Nos experts vous montrent comment y parvenir pas-à-pas. 

Des experts de talent Progressez avec des joueurs professionnels accomplis grâce à nos coachings live et sur

notre forum.

Argent réel gratuit
PokerStrategy.com est totalement gratuit. Et nous vous offrons en plus de l'argent réel gratuit.

Vous êtes déjà membre de PokerStrategy.com ? Connexion

Stratégie Fixed-Limit (FL)

Comment jouer sur le turn et la river ?

Avez-vous l'initiative ?

Dans cet article
  • Avec ou sans initiative ?
  • Poursuivre son action avec les bonnes mains
  • Une fois sur la river, les tirages ne valent plus rien


Vous avez découvert dans les articles précédents la stratégie lors des premier et deuxième tours d'enchères. Mais la bataille est loin d'être terminée et vous avez encore deux tours d'enchères devant vous. Vous allez maintenant apprendre comment les jouer.

La meilleure façon de jouer dépend de ce qui s'est passé lors des deux tours d'enchères précédents. Êtes-vous celui qui mène la danse, ou bien êtes-vous sur la défensive ?

Vous avez l'initiative

Si vous êtes le dernier joueur à avoir misé ou relancé, on dit alors que vous avez l'initiative. Vous avez le contrôle et vous avez signalé une bonne main.

Vous n'avez pas l'initiative

Le cas contraire correspond aux situations dans lesquelles c'est un autre joueur qui a misé ou relancé en dernier lors du tour précédent.

Vidéo : Fixed limit : Le jeu au turn et à la river
.
Regarder la vidéo

Le contenu de cet article est également disponible dans une vidéo. Cliquez simplement sur l'image de gauche afin de lancer la vidéo.

Vous devriez cependant également lire attentivement l'article afin d'assimiler au mieux son contenu. Votre bankroll vous en sera reconnaissante.


Comment jouer au turn ?

Les choses se compliquent un peu. La stratégie complète pour le turn vous est présentée dans un format compact. Mais entrons dans le vif du sujet. On peut avoir l'impression que cela représente beaucoup d'informations à la fois mais ne vous inquiétez pas, tout ceci rentrera avec la pratique.

Personne n'a encore misé et vous avez l'initiative

Vous misez avec...

  • Toutes les mains faites à partir de top-paire.
  • Les tirages si vous avez deux adversaires au plus.

Vous checkez avec...

  • Les tirages, quand vous avez plus de deux adversaires (pour éventuellement suivre ensuite).
  • Toutes les autres mains.
EXEMPLE 1
Avant le flop - 10 joueurs
Vous êtes en milieu de parole
  • Tout le monde se couche avant vous.
  • Vous relancez.
  • 4 joueurs suivent la relance.
Au flop - Joueurs actifs : 5
  • Tout le monde checke avant vous.
  • Vous misez.
  • 3 joueurs suivent la mise, un autre se couche.
Au turn - Joueurs actifs : 4
  • Tout le monde checke avant vous.
  • C'est à vous de parler...

Vous relancez avec KQo avant le flop. Le flop vous donne un OESD et vous misez conformément à la stratégie. Trois joueurs suivent votre mise.

Le turn n'améliore pas votre main. Étant donné que vous avez encore trois adversaires, vous ne devriez pas miser de nouveau, et ce malgré l'initiative.

Une meilleure approche est de se contenter de checker et de payer une mise éventuelle afin de voir si vous pouvez toucher la quinte ou une paire sur la river.

Contre un seul ou deux adversaires, vous devriez au contraire miser de nouveau du fait que vous avez un bon tirage et que vous pouvez éventuellement amener les deux adversaires à se coucher au turn.

Personne n'a encore misé et vousn'avez pas l'initiative

Vous misez avec...

  • Double paire ou mieux.

Vous checkez avec...

  • Toutes les autres mains.
EXEMPLE 2
Avant le flop - 10 joueurs
Vous êtes en fin de parole
  • Un joueur relance.
  • Un autre suit.
  • Vous suivez.
Au flop - Joueurs actifs : 3
  • Le joueur qui avait relancé se contente de checker.
  • L'autre joueur mise.
  • Vous relancez.
  • Le joueur qui avait relancé avant le flop se couche.
  • L'autre joueur qui vient de miser relance à nouveau.
  • Vous suivez.
Au turn - Joueurs actifs : 2
  • L'adversaire mise.
  • C'est à vous de parler...

Une situation loin d'être facile. Au flop vous touchez top-paire avec gutshot. Le joueur qui avait relancé initialement abandonne directement sa main, mais l'autre adversaire mise et va même jusqu'à sur-relancer suite à votre relance.

Il mise au turn. Vous vous contentez alors de suivre. Vous êtes peut-être battu, vous êtes peut-être encore en tête. Le gutshot vous donne une petite chance supplémentaire. Votre main est trop forte pour abandonner, mais trop faible pour une relance. C'est pourquoi vous vous contentez de payer.

Quelqu'un a misé avant vous

Vous relancez avec ...

  • Double paire ou mieux.

Vous suivez avec...

  • Les top-paires et les overpairs.
  • Les tirages monster, les tirages couleur, les OESD et les doubles gutshots.
  • Les gutshots si le pot représente au moins 10 fois le montant de la mise à payer.

Vous vous couchez avec...

  • Toutes les autres mains.
EXEMPLE 3
Avant le flop - 10 joueurs
Vous êtes en milieu de parole
  • Tout le monde se couche avant vous.
  • Vous relancez.
  • Les deux blinds suivent.
Au flop - Joueurs actifs : 3
  • Le Small Blind mise.
  • Le Big Blind suit.
  • Vous relancez.
  • Les deux adversaires suivent.
Au turn - Joueurs actifs : 3
  • Le Small Blind checke.
  • Le Big Blind mise.
  • C'est à vous de parler...

Une situation compliquée. Un joueur mise directement au flop alors que vous avez l'initiative. C'est ce qu'on appelle également faire un donkbet. Vous relancez bien entendu avec votre overpair.

Au turn, c'est maintenant l'autre joueur qui mise à son tour, alors qu'il s'était contenté de suivre passivement au flop. Ici le mieux est de se contenter de payer. Vous n'êtes pas forcément battu, mais une relance ne vous apporte rien, la plupart des mains inférieures vont en effet se coucher alors que les mains supérieures vont poursuivre leur agression.

Ce principe sera encore approfondi dans les articles de niveau supérieur.

Une mise et au moins une relance avant vous

Vous relancez avec...

  • Double paire ou mieux, si vous considérez avoir la meilleure main au regard des cartes communes.

Vous suivez avec...

  • Double paire ou mieux, si vous considérez ne plus avoir la meilleure main au regard des cartes communes.

Vous vous couchez avec...

  • Toutes les autres mains

Quand il y a de l'action derrière vous...

Dans le chapitre précédent, nous nous sommes uniquement intéressés à ce que vous devez faire en fonction des actions des joueurs situés avant vous. Or, il y a également des joueurs situés derrière vous. En fonction de leurs actions, il se peut que vous ayez encore à prendre des décisions.

Le système concocté par nos experts Fixed-Limit se base simplement sur le nombre d'enchères (bets) qui ont été misées derrière vous. Si personne ne mise ou ne relance derrière vous, alors le tour d'enchères est clos ce qui règle la question.

Mais si vous checkez et que quelqu'un mise ensuite ou si vous misez et qu'une relance a lieu derrière vous, alors cette nouvelle enchère représente 1 bet. Le premier tableau UN BET SUPPLÉMENTAIRE EST MISÉ DERRIÈRE VOUS couvre ces situations.

Mais que se passe-t-il si votre check est suivi d'une mise et d'une relance ? Ou encore si vous misez ou relancez et que derrière vous ont lieu deux relances supplémentaires ? Le deuxième tableau PLUSIEURS BETS SUPPLÉMENTAIRES SONT MISÉS DERRIÈRE VOUS vous donne la réponse.

Exactement un bet supplémentaire est réalisé après vous

Vous relancez avec...

  • Double paire ou mieux.

Vous suivez avec...

  • Les top-paires ou les overpairs.
  • Les tirages monster, tirages couleur, OESDs ou doubles gutshots.
  • Les gutshots si le pot représente au moins 10 fois le montant de la mise à payer.

Vous vous couchez avec...

  • Toutes les autres mains.
EXEMPLE 4
Avant le flop - 10 joueurs
Vous êtes en fin de parole
  • Tout le monde se couche avant vous.
  • Vous relancez.
  • 2 joueurs suivent.
Au flop - Joueurs actifs : 3
  • Vous misez.
  • Les deux adversaires suivent.
Au turn - Joueurs actifs : 3
  • Vous misez.
  • Un adversaire relance derrière vous.
  • L'autre adversaire suit.
  • C'est à vous de parler...

Vous avez misé au flop avec l'initiative pour un bluff qui n'a pas fonctionné puisque les deux adversaires ont suivi.

Le turn vous donne une top-paire, vous misez mais un adversaire relance. À partir de là vous devriez vous contenter de suivre.

Si vous aviez double paire ou mieux, alors vous devriez relancer de nouveau. Avec une main inférieure comme par exemple K8, vous devriez vous coucher.

Plusieurs bets supplémentaires sont misés après vous

Vous relancez avec...

  • Double paire ou mieux, lorsque vous pensez avoir la meilleure main au regard des cartes communes.

Vous suivez avec...

  • Double paire ou mieux, si vous ne pensez plus avoir la meilleure main au regard des cartes communes.
  • Tirages monster, tirages couleur
  • OESDs et doubles gutshots, quand aucune couleur n'est possible.

Vous vous couchez avec...

  • Toutes les autres mains.
EXEMPLE 5
Avant le flop - 10 joueurs
Vous êtes en début de parole
  • Vous relancez.
  • 3 joueurs suivent.
Au flop - Joueurs actifs : 4
  • Vous misez.
  • 2 joueurs suivent.
Au turn - Joueurs actifs : 3
  • Vous misez.
  • Un adversaire relance.
  • L'autre adversaire relance.
  • C'est à vous de parler.

Vous devez bien entendu miser au turn car vous êtes souvent en tête. En revanche, suite aux deux relances derrière vous, il se peut bien que vous soyez battu. D'un autre côté il se peut que les adversaires aient des mains comme overpair ou double paire, et même contre une couleur ou une quinte vous avez encore la possibilité de l'emporter avec un full si la river fait apparaître une paire sur le tableau.

C'est pourquoi vous suivez.

Comment jouer sur la river ?

L'une des différences les plus évidentes et les plus importantes pour le jeu sur la river est le fait que votre main ne peut plus s'améliorer. Les mains incomplètes n'ont donc plus grande valeur. Si vous avez par exemple misé au flop et au turn et que votre adversaire a payé à chaque fois, alors il y a peu de chances que vous puissiez le bluffer sur la river.

La stratégie sur la river est également présentée dans un format compact, et on fait de nouveau la différence entre les fois où vous avez l'initiative, lorsque vous êtes le dernier à avoir misé au turn, et celles où vous ne l'avez pas.

Vous avez l'initiative

  • Vous misez avec toutes les mains faites.
  • Si quelqu'un relance derrière vous et que les cartes communes rendent une meilleure main possible, alors vous vous contentez de suivre. Dans les autres cas, quand vous êtes sûr d'avoir la meilleure main, vous relancez de nouveau.
  • Si un adversaire mise avant vous et que vous considérez avoir la meilleure main, vous relancez avec double paire ou mieux. Dans les autres cas vous vous contentez de suivre.
  • Si vous n'avez pas de main faite, alors vous checkez avant de vous coucher à la moindre mise adverse.
EXEMPLE 6
Avant le flop - 10 joueurs
Vous êtes en fin de parole
  • Tout le monde se couche avant vous.
  • Vous relancez.
  • Les deux blinds suivent.
Au flop - Joueurs actifs : 3
  • Les deux adversaires checkent.
  • Vous misez.
  • Les deux adversaires suivent.
Au turn - Joueurs actifs : 3
  • Les deux adversaires checkent.
  • Vous misez.
  • Les deux adversaires suivent.
À la river - Joueurs actifs : 3
  • Les deux adversaires checkent.
  • Vous misez.
  • Le Small Blind relance.
  • Le Big Blind se couche.
  • C'est à vous de parler...

Vous devez bien entendu miser de nouveau sur la river avec votre top-paire. Les cartes communes semblent relativement inoffensives et ne pas miser serait vraiment faire preuve de faiblesse.

La relance de l'adversaire n'est bien entendu pas une bonne nouvelle, cela signifie en effet qu'il a souvent une meilleure main. Mais pas suffisamment souvent pour vous obliger à abandonner. Vous devriez donc payer la relance et voir l'abattage.

Vous n'avez pas l'initiative

  • Si vous touchez top-paire sur la river, alors vous misez. Si quelqu'un relance ou mise avant vous, alors vous vous contentez de suivre. Si vous devez payer plus d'un bet, si par exemple un adversaire a misé et un autre a relancé avant vous, alors vous devez vous coucher.
  • Si vous aviez top-paire ou overpair au flop ou au turn, et que vous vous êtes contenté de suivre, alors vous faites de même sur la river pour un bet. En revanche, si plusieurs adversaires génèrent de l'action, alors vous êtes le plus souvent derrière et devriez vous coucher.
  • Vous misez ou relancez avec double paire ou mieux, à partir du moment où vous considérez avoir la meilleure main. Dans le cas contraire vous vous contentez de suivre.
  • Si vous n'avez pas de main faite, vous checkez avant de vous coucher à la moindre mise adverse.
EXEMPLE 7
Avant le flop - 10 joueurs
Vous êtes au Small Blind
  • 2 joueurs suivent.
  • Vous suivez.
  • Le Big Blind se contente de checker.
Au flop - Joueurs actifs : 4
  • Vous misez.
  • Le Big Blind relance.
  • Les autres joueurs se couchent.
  • Vous suivez.
Au turn - Joueurs actifs : 2
  • Vous checkez.
  • Votre adversaire mise.
  • Vous suivez.
À la river - Joueurs actifs : 2
  • C'est à vous de parler...

Mis à part votre mise au flop, vous avez joué votre tirage couleur passivement. La river ne vous donne pas la couleur, mais vous obtenez en revanche une paire. La meilleure façon de jouer est maintenant de miser directement. Si jamais votre adversaire relance, alors vous vous contentez de payer.

EXCEPTION  
Si vous avez une paire sur la river quelle qu'elle soit, même s'il ne s'agit pas d'une top-paire, et que vous n'avez qu'un seul adversaire, alors vous suivez une mise dans tous les cas.

En résumé

Félicitations, vous en avez pratiquement fini avec cette série d'articles pour débutants. Vous savez maintenant quelles cartes vous pouvez envisager de jouer. Vous avez appris quelles mains on peut avoir à partir du flop, comment les jouer lors du 2ème tour d'enchères, puis sur le turn et la river.

Reste une dernière chose très importante, sans laquelle aucun joueur de poker ne parviendra jamais à quoi que ce soit : un plan de route. Savoir jouer ses cartes est une chose, mais le vrai jeu en est une autre : faire grossir son capital de poker !

C'est là qu'intervient ce qu'on appelle la gestion de bankroll. Vous apprendrez dans le dernier article de la série ce dont il s'agit ainsi que la façon de tracer votre route dans le monde du poker en ligne : La gestion de bankroll - Monter sans risque dans les limites


EXEMPLE 1
Avant le flop - 10 joueurs
Vous êtes en milieu de parole
  • Tout le monde se couche avant vous.
  • Vous relancez.
  • 4 joueurs suivent la relance.
Au flop - Joueurs actifs : 5
  • Tout le monde checke avant vous.
  • Vous misez.
  • 3 joueurs suivent la mise, un autre se couche.
Au turn - Joueurs actifs : 4
  • Tout le monde checke avant vous.
  • C'est à vous de parler...

Vous relancez avec KQo avant le flop. Le flop vous donne un OESD et vous misez conformément à la stratégie. Trois joueurs suivent votre mise.

Le turn n'améliore pas votre main. Étant donné que vous avez encore trois adversaires, vous ne devriez pas miser de nouveau, et ce malgré l'initiative.

Une meilleure approche est de se contenter de checker et de payer une mise éventuelle afin de voir si vous pouvez touche la quinte ou une paire sur la river.

Contre un seul ou deux adversaires, vous devriez au contraire miser de nouveau du fait que vous avez un bon tirage et que vous pouvez éventuellement amener les deux adversaires à se coucher au turn.
 

Commentaires (3)

#1 Julien, 18/07/11 16h30

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à les poser directement ici, ou sur le forum dans la partie stratégique !<br /> <br /> http://fr.pokerstrategy.com/forum/board.php?boardid=178

#2 christophe63406, 23/02/14 11h43

merci

#3 cindybay, 08/05/15 13h50

Bonjour, <br /> Quand je lis certains exemples, je constate qu'ils ne sont pas à ce qui est préconisé dans le SHC.<br /> <br /> Exemple 1: T9s (fin de parole) une relance et un suivi de la relance: Le SHC dit de se coucher or ici vous relancez<br /> Exemple2 : RQo (milieu de parole) Vous relancez. Dans le SHC il est indiqué qu'il faut se coucher ou juste "suivre" quand on est au blind...<br /> <br /> Merci de bien vouloir m'éclairer.