Le succès à long terme avec des stratégies gagnantes  - inscription gratuite !

Les meilleures stratégies Avec des stratégies adaptées, le poker devient très facile. Nos experts vous montrent comment y parvenir pas-à-pas. 

Des experts de talent Progressez avec des joueurs professionnels accomplis grâce à nos coachings live et sur

notre forum.

Argent réel gratuit
PokerStrategy.com est totalement gratuit. Et nous vous offrons en plus de l'argent réel gratuit.

Vous êtes déjà membre de PokerStrategy.com ? Connexion

Stratégie Fixed-Limit (FL)

L'approche optimale

Introduction

Dans cet article
  • Quelle est l'approche optimale et comment la trouver ?
  • Quelles sont ses caractéristiques principales ?
  • Quelles sont les conséquences de la jouabilité ?

La grande majorité des ouvrages de poker traitent de la façon de tirer le maximum de gains contre des adversaires médiores. Il y est donc question de savoir comment exploiter les faiblesses spécifiques à ces adversaires.
Mais qu'en est-il si l'adversaire est lui-même un excellent joueur, qui a pour objectif d'utiliser nos propres faiblesses et nos tendances contre nous ? Contre un tel joueur, la plupart des astuces qui sont pourtant d'une utilité extrême contre un joueur faible, se révèlent contreproductives. Contre un tel joueur il ne s'agit donc pas d'exploiter les faiblesses adverses, il n'y en a pratiquement aucune, mais plutôt de jouer de manière à ce que l'adversaire ne puisse pas exploiter nos propres faiblesses.

1ère partie : jouer contre des adversaires difficiles - La théorie

EXEMPLE 1 :
Jack est loose-passif. Au flop il paye avec presque n'importe quelle main - peu importe qu'il ait touché ou non. Au turn il devient tight et couche à l'inverse beaucoup de mains.

Contre jack nous allons donc miser systématiquement au turn après avoir misé au flop. Il va souvent se coucher. S'il relance, nous savons qu'il a une bonne main et nous pouvons souvent faire de bons laydowns.

Joe est une connaissance de Jack et un joueur difficile à jouer. Il nous observe jouer contre Jack, et une fois que ce dernier n'a plus envie de continuer, il prend sa place. Mais contre Joe c'est tout de suite plus difficile. Il utilise la tendance que nous avons à miser systématiquement au turn après une mise au flop en jouant "call flop, raise turn" de façon implacable. Ses raise turn correspondent souvent à des semi-bluffs ce qui fait que nos "bons" laydowns nous sont fatals.

Pour faire simple : Joe est extrêmement doué pour identifier les faiblesses dans notre jeu, qu'il utilise alors de façon optimale. Notre jeu est très profitable contre des fish comme Jack, mais provoque de grosses pertes contre Joe.

Comme nous allons le voir par la suite, il y a des façons de jouer qui ne présentent presque aucune faiblesse, en ce sens qu'elles ne peuvent pas être exploitées par de bons adversaires. Ce jeu "optimum" - si on s'y tient strictement - ne permet cependant pas de gagner le maximum contre les fish. Il permet à priori d'être au moins break even contre n'importe quel adversaire, et s'avère donc légèrement EV+ contre n'importe quel adversaire, étant donné que personne ne joue sans commettre d'erreur.


  Anti-Jack
Optimum
Contre Jack
+3BB/100
+2BB/100
Contre Joe
-3BB/100
+0.5BB/100

Définition du "jeu optimum"
On pourrait dire qu'il s'agit d'un jeu qui ne présente aucune faiblesse. Même le meilleur joueur du monde, s'il savait comment nous jouons les différents types mains ainsi que nos éventails exacts, n'arriverait pas à se procurer un avantage contre un jeu optimum.

Le jeu optimum est une approche purement défensive. Nous ne cherchons plus à exploiter les faiblesses adverses, mais partons du principe que notre adversaire est un joueur parfait, et que chaque écart par rapport au jeu optimum sera immédiatement sanctionné par lui.

Si on joue de façon strictement optimale, nos reads et nos stas sur l'adversaire ne jouent plus aucun rôle. Nous jouons de la même façon contre tous les adversaires et sommes contre tous les adversaires au moins break even, en fait nous réalisons même des profits étant donné qu'aucun adversaire n'est exempt d'erreurs.

Nous ne tirons cependant pas le maximum de nos mains. Pour ce faire nous devrions en effet - comme dans l'exemple contre Jack - nous écarter du jeu optimum afin d'exploiter au maximum les faiblesses propres à chaque adversaire.

 

Jeu optimal
Jeu maximum
Défensif
Offensif
Essaye d'éliminer ses propres faiblesses
Essaye d'exploiter les faiblesses adverses
Reads et stats sans importance
Se base sur les reads et les stats
EV>=0 contre tous les adversaires
Vulnérable contre de bons joueurs
EV+ contre les fish
EV+ maximum contre les fish

Une donnée intéressante

Le jeu maximum se base sur les faiblesses adverses. Moins l'adversaire a de faiblesses, plus le jeu maximum se rapproche du jeu optimum.


Contre un adversaire sans aucune faiblesse (c'est à dire contre le joueur parfait), le jeu maximum et le jeu optimum sont identiques.
En résumé
Nous essayons bien entendu de tirer le maximum contre chaque adversaire. Jouer de façon optimale contre des fish serait certes EV+, mais nous conduirait à abandonner trop de value.

Contre de bons adversaires le jeu optimum est très souvent très proche du jeu maximum. Cela signifie qu'avec un jeu optimum, on tire le maximum. Mais le jeu optimum présente un avantage décisif : il est indépendant des reads et des sats, nous ne pouvons donc pas nous tromper et ne pouvons pas non plus être dominé par l'adversaire. Quoi que fasse ce dernier, quel que soit son niveau; nous sommes au moins break even, et de fait nous sommes donc presque toujours EV+.

 

Ce n'est qu'une partie de l'article...

Avec une inscription gratuite à PokerStrategy.com, vous recevez de l'argent de poker gratuit pour jouer au poker et vous accédez à des centaines d'articles de stratégie comme ceux là - ainsi qu'à des vidéos de poker, des sessions de coaching en live et des forums de stratégie. Inscrivez-vous dès maintenant gratuitement et commencez à jouer pour bénéficier de toutes nos offres !

S'inscrire