Le succès à long terme avec des stratégies gagnantes  - inscription gratuite !

Les meilleures stratégies Avec des stratégies adaptées, le poker devient très facile. Nos experts vous montrent comment y parvenir pas-à-pas. 

Des experts de talent Progressez avec des joueurs professionnels accomplis grâce à nos coachings live et sur

notre forum.

Argent réel gratuit
PokerStrategy.com est totalement gratuit. Et nous vous offrons en plus de l'argent réel gratuit.

Vous êtes déjà membre de PokerStrategy.com ? Connexion

Stratégie Autres variantes

Introduction au FL Badugi

Badugi

Introduction

Dans cet article
  • Les règles du FL Badugi
  • Valeurs et force des mains
  • Le choix des mains de départ

Le Badugi, également connu sous le nom de Badougi, Paduki ou Padooki, est une variante asiatique de Draw Poker. On estime qu'elle trouve ses origines en Corée. Depuis quelque temps, un certain nombre de room de poker en ligne proposent du Badugi, dont la popularité croît de manière constante.

Les règles du FL Badugi

Badugi est une variante de Triple Draw Lowball. Cela signifie que la main la plus basse l'emporte et qu'il y a trois tours de tirage, ainsi que quatre tours d'enchères. On y joue généralement en Fixed Limit. Chaque joueur peut effectuer au maximum quatre mises par tour d'enchères. Par souci de simplicité, on parle souvent de Predraw, Flop, Turn et River.

Déroulement d'un coup de Badugi

Au début de chaque main, les blinds s'acquittent de leurs mises obligatoires. Le Big Blind paye un Small Bet et le Small Blind un demi small bet (en règle générale). Chaque joueur reçoit alors quatre cartes.

Premier tour d'enchères (Predraw) :

Les joueurs ont reçu leurs cartes et décident alors s'ils souhaitent se coucher, suivre ou relancer. Le montant de chaque mise est d'un small bet. Le joueur à la gauche du Big Blind est le premier à parler.

Premier tirage :

S'il reste au moins deux joueurs dans la main, ceux-ci doivent décider s'ils souhaitent échanger une, deux, trois ou quatre cartes, ou bien n'en échanger aucune. À partir du premier tirage, c'est toujours le joueur à la gauche du button qui parle en premier.

Deuxième tour d'enchères (Flop) :

Les joueurs peuvent désormais décider s'ils souhaitent checker ou miser voire, lorsque quelqu'un a déjà misé avant, de se coucher, de suivre ou de relancer. Ici aussi, la taille d'une mise est également d'un small bet.

Deuxième tirage :

S'il reste au moins deux joueurs dans la main, ceux-ci peuvent à nouveau échanger leurs cartes.

Troisième tour de mise (Turn) :

Les joueurs peuvent à nouveau choisir de checker ou miser, voire se coucher, suivre ou relancer. Les mises sont maintenant des big bets.

Troisième tirage :

Les joueurs peuvent échanger leurs cartes une dernière fois.

Quatrième tour d'enchères (River) :

Il s'agit du dernier tour d'enchères. La mise s'élève maintenant à un big bet.

Valeur des mains

Le Badugi est une variante dite lowball, c'est-à-dire que c'est la main la plus faible qui l'emporte. Les paires et les cartes de même couleur sont mauvaises, car elles invalident une des cartes de la main. Les quintes n'ont aucun impact et l'as est la carte la plus basse.

Il existe donc des mains composées de quatre, trois, deux ou une cartes. Une main composée de quatre cartes est appellée Badugi.

Mains à quatre cartes (Badugi) :

Un Badugi est composé de quatre cartes de valeur et couleurs différentes.

Ex. 1 : un Badugi au 10 (Badugi - 10)

Ex. 2: un Badugi à la dame (Badugi - Q)

Mains à trois cartes (3-Card-Hand) :

Une main à trois cartes est composée de trois cartes de valeurs et de couleurs différentes.
.

Ex. 1 : une 3-Card 7 (Main à trois cartes hauteur 7)

Ex. 2 : une 3-Card Q

Mains à deux cartes (2-Card-Hand) :

Une main à deux cartes est composée de deux cartes de valeurs et couleurs différentes.

Ex. 1 : une 2-Card 7

Ex. 2 : une 2-Card Q

Mains à une carte (1-Card-Hand) :

Une main à une carte est une main constituée de sorte que l'on ne puisse prendre qu'une seule carte en compte.

Ex. 1 : un 1-Card A

Ex. 2 : un 1-Card Q

Force des mains

L'objectif est de terminer le coup en ayant la main la plus basse et donc la plus forte. Un Badugi battra systématiquement une main à trois cartes, une main à trois cartes bat n'importe quelle main à deux cartes et chaque main à deux cartes bat chaque main à une carte. En cas de même nombre de cartes prises en compte, c'est la plus petite main qui l'emporte. Pour établir la meilleure main, on considère toujours la carte la plus élevée en premier.

Afin de bien démontrer cela, voici quelques exemples de mains, classées de la meilleure à la moins forte :

1.  un Badugi au 4, la meilleure main
2.  un Badugi au 7
3.  un Badugi au 7
4.  un Badugi au roi, le moins bon Badugi possible
5.  un 3-Card 3, la meilleure main à trois cartes possible
6.  un 3-Card Q
7.  un 2-Card 2, la meilleure main à deux cartes possible
8.  un 2-Card Q
9.  un 1-Card A, la meilleure main à une carte possible
10. un 1-Card K, la pire main possible dans cette variante
Splitpot

Le pot est partagé lorsque deux joueurs ou plus ont une main de force exactement identique. Comme au Hold'em, les couleurs ne connaissant pas de hiérarchie, au Badugi.

Ex. 1 vs. donne un splitpot

Ex. 2 : vs. donne un splitpot

Mains de départ

Lors du choix des mains de départ, il est important d'être attentif à ce qui se passe avant vous, à la position à laquelle vous êtes assis et à la force de votre propre main. Les reads sur vos adversaires ont leur importance, car ils peuvent décider entre un fold, un call ou une relance, surtout en situation de heads-up.

Par ailleurs, vous devriez éviter de jouer trop de mains, sans quoi vous risquez de vous retrouver souvent confronté à de meilleures mains et de perdre de l'argent, à long terme. Pour les débutants, qui n'ont pas encore accumulé une grosse expérience du jeu post-draw, il est préférable d'adopter une approche plutôt tight.

Début de parole :

En début de parole, vous ne devriez pas jouer de mains à deux cartes. Vous devriez vous contenter des mains à trois cartes fortes, soit au moins 3-Card 6. Vous pouvez également les bons Badugis Predraw (à partir d'un Badugi au 10).

Milieu de parole :

Ici non plus les mains 2-Card ne sont pas jouables profitablement. On peut faire des openraise un peu plus loose, avec un 3-Card 7. Vous devriez rester prudent avec les Badugis Predraw et n'ajouter que les Badugis au Valet ou mieux à votre éventail.

Fin de parole :

À partir d'ici, vous pouvez jouer profitablement les bonnes mains à deux cartes, à partir de 2-Card 5, de manière profitable. Cependant, il va falloir vous préparer à une partie difficile sur les streets suivantes et être éventuellement prêt à bluffer. Il est donc important de ne jouer les mains à deux cartes que contre les adversaires tights, car ceux-ci se coucheront plus souvent.

Vous pouvez faire des openraises avec les mains à trois cartes moyennes.  C'est-à-dire que vous pouvez également relancer les 3-Card 8 first-in, voire même 3-Card 9 depuis le button.

First-in au button, vous pouvez relancer tous les Badugis.

Small Blind :

First-in depuis le small blind, les mains à deux cartes sont tout à fait jouables, mais uniquement contre un adversaire tight. Si des joueurs sont entrés en jeu avant votre tour de parole, vous devez décider si la cote requiert un fold ou un call. Si, en revanche, il y a eu une relance avant vous, alors un fold est presque toujours la meilleure décision.

Les mains à trois cartes moyennes peuvent également être relancées first-in de manière assez loose, de même que tous les Badugis. S'il y a eu de l'action avant vous, alors un éventail plus tight est recommandé.

Big Blind :

Face à une relance en fin de parole, il est judicieux de défendre avec les mains 2-Card fortes et les 3-Card moins fortes. En cas d'action prononcée, on peut également assez facilement se coucher. Les Badugis devront être soit couchés, soit relancés.

Considérations générales sur le jeu Predraw

Vous devez évidemment être attentif à ce qui s'est passé avant vous et adapter votre éventail en fonction. S'il y a une relance avant vous, alors vous pouvez vous contenter de suivre ou coucher la plupart des mains à trois cartes, en fonction de l'éventail de relance adverse. En règle générale, plus il y a eu d'action avant vous, plus vous devriez adopter un éventail tight.

Lorsque vous décidez de jouer un Badugi, vous devriez le jouer de manière particulièrement agressive avant le premier tirage. Après le premier tour de tirage (draw), vos adversaires verront bien que vous optez pour un Pat (vous n'échangez aucune carte). Si vous vous contentez de suivre avec un Badugi préflop, puis optez pour un Pat, alors vos adversaires sauront immédiatement que quelque chose cloche. Bien souvent, cela annonce une certaine faiblesse, lorsque l'on se contente de suivre avec un Badugi sur le premier tour d'enchères, mais on peut également essayer parfois de sous-jouer un monster. Faites donc rentrer un maximum de mises predraw lorsque vous avez un Badugi que vous souhaitez jouer. Ainsi, vous ne révélez pas la force de votre main.

Vous ne devriez pas faire d'openlimp. Si votre main n'est pas assez forte pour un openraise, alors vous devriez tout simplement la coucher.

Conseils généraux

Jouez vos mains de manière agressive, afin de pousser vos adversaires à prendre des décisions difficiles. Cela signifie que vous devriez miser lorsque vous pensez avoir la meilleure main et lorsque les adversaires impliqués dans la main ne sont pas trop nombreux.

Les Badugis Predraw en particulier devraient être joués de manière agressive. Vous devez cependant être en mesure de vous séparer des Badugis faibles predraw, lorsque vous êtes confronté à une relance sur une street suivante.

Ne prenez jamais de check behind lorsque vous avez un Badugi et que votre adversaire tire encore des cartes. Vous ne voulez pas lui offrir un tirage gratuit.

Ne jouez pas de mains 1-Card, sauf bien sûr, lorsque vous êtes au Big Blind et que vous bénéficiez d'une partie gratuite.

Les reads sont essentiels. Soyez attentifs aux éventails predraw de vos adversaires et prenez des notes sitôt que quelque chose vous interpelle.

  • Tel adversaire joue-t-il ses mains 2-Card ?
  • Tel adversaire se contente-t-il des Badugis forts Predraw ou joue-t-il tous ses Badugis ?
  • À quelle fréquence cet adversaire défend-il ses blinds ?
  • Quel est l'éventail de relance predraw de cet adversaire ?

Soyez attentif au comportement de call, bets et relances de vos adversaires et prenez des notes sitôt que vous voyez des moves qui sortent de l'ordinaire.

  • Votre adversaire a-t-il une bonne compréhension des cotes ou suit-il trop ?
  • Votre adversaire fait-il souvent des bluffs, ou essaye-t-il souvent de faire du bluffcatching ?

Face à un Badugi, il est souvent judicieux de se coucher après le deuxième tirage lorsque vous devez échanger une carte ou plus. En règle générale, vous n'avez pas la bonne cote pour suivre. Soyez donc attentif à votre cote.

Lorsque, dans un pot heads-up, vous tirez une carte et que votre adversaire en tire deux ou plus, alors il est souvent judicieux de miser lors du tour d'enchères qui s'ensuit.

En résumé

Cet article vous a présenté :

  • Les règles du FL Badugi
  • La classification des mains
  • La sélection des mains de départ
  • Un certain nombre de conseils à adopter lorsque vous vous retrouvez aux tables de Badugi
 

Commentaires (2)

#1 christophe63406, 23/02/14 11h47

merci

#2 sulilolz, 13/05/14 09h09

Certainnement une des variantes qui me fait le plus marrer en recreatif, sur le .fr j'y joue de temp en temp en fictif pour m'amuser, et c'est vraimment une variante sympa :D