Quand je jouais dans un club de poker clandestin

Barry Carter nous raconte le temps qu'il a passé dans le monde souterrain des parties de poker illégales... Et ça n'avait rien à voir avec Molly's Game.

Molly's Game
Molly's Game

Les deux plus gros films poker à ce jour sont Rounders et le récemment sorti en salle Molly’s Game, et les deux traitent du monde des parties de poker illégales. Après avoir vu Molly’s Game, j'ai parlé à ma femme de l'époque où j'ai joué dans un cercle de poker clandestin et à quel point c'était éloigné de ce que nous avions vu dans le film d'Aaron Sorkin. Elle a trouvé l'histoire plaisante et j'ai pensé qu'il pourrait être amusant de la partager avec vous, peut-être pour montrer comment le poker est différent aujourd'hui.

Ça fera 10 ans le mois prochain (Mon Dieu, je suis vieux) et le poker était plus ou moins en pleine explosion. Le patron du site pour lequel je travaillais à l'époque était en lien avec un club privé bien connu dans le milieu du poker anglais qui était 100% illégal.

Il n'y avait pas beaucoup de choix pour les gens qui voulaient jouer en live à cette période au Royaume-Uni et tous les joueurs connus de l'époque de Late Night Poker (comme Devilfish et the Hendon Mob) y ont joué. Ayant aussi lu des histoires de parties privées old school qui se terminaient en braquage, j'avais un sentiment partagé entre nervosité et excitation quand j'ai été invité à jouer dans ce club. Ce mélange d'espoir qu'il se passe quelque chose de foireux pour avoir une bonne histoire, tout en restant vivant pour pouvoir la raconter.

”J'ai vraiment eu peur... pendant quelques minutes”

Teddy KGB
Non, ce n'était pas comme ça....

Il m'a fallu une éternité pour trouver le lieu en question car les GPS étaient assez nouveaux et surtout car c'était vraiment au milieu de nulle part. C'était dans une rue vide dans un appartement au-dessus d'un magasin, et j'ai seulement trouvé l'endroit en repérant le videur menaçant qui se tenait devant le magasin dans ce quartier commerçant abandonné très tard dans la nuit.

Je ne me rappelle pas ce que je devais dire, mais je me souviens vaguement d'avoir eu une sorte de code à donner, ou tout du moins le nom de la personne qui m'avait invité, afin de faire comprendre que j'étais invité à prendre part au jeu. Encore une fois, j'étais assez nerveux et excité à ce stade, ça ressemblait beaucoup à un des bars clandés de Rounders. Le mec à la porte, bien que je n'aie aucun doute qu'il aurait pu facilement me casser la figure, était très amical et arrangeant et m'a tout de suite fait rentrer. J'espérais au moins qu'il me secoue un peu ou me fouille comme j'aurais pu le voir dans Breaking Bad.

La salle de jeu n'était pas du tout ce à quoi je m'attendais, plutôt que de ressembler à quelque chose dans Rounders, c'était plus comme lorsque vous visitez la maison d'un ami et qu'il y a une table de billard. L'appart' se composait essentiellement d'un salon et d'une chambre, mais à la place des meubles il y avait quelques tables de poker bon marché. C'était en fait assez sordide et j'ai toujours essayé de garder le contexte en tête car je jouais avec des cartes... mais aussi avec ma vie.

Ce que j'ai testé très rapidement lors de la partie quand j'ai accidentellement renversé mon verre sur la table et fait ce que je pensais être une tache indélébile. Je suis vraiment sérieux en disant ça, j'avais vraiment peur à ce moment. J'étais convaincu que j'étais dans un repaire de gangsters et je stressais vraiment de me prendre un coup pour un tel manque de respect envers notre hôte. Mais ils en ont ri, la tâche a vite été nettoyée et nous avons recommencé à jouer (à mon grand soulagement, mais, encore une fois, avec un poil de déception).

Pas vraiment Molly’s Game

kids party
...ça ressemblait un peu à ça

J'ai compris à quel point cette salle clandestine était dangereuse quand la femme du propriétaire est arrivée avec quelque chose pour les joueurs. De la cocaïne vous dites ? Peut-être un groupe de stripteaseuses ? Peut-être allions-nous nous amuser en regardant deux mecs se battre à mort ? Pas vraiment, car à la place de ça elle apporta un assortiment de délicieux gâteaux et de sucreries pour que nous en profitions tous. Et avant que je m'en rende compte je n'étais plus du tout dans une scène de Rounders, j'étais plutôt à la fête d'anniversaire d'un enfant qui se déroulait juste dans un clandé.

Et cette soirée s'est avéré être une des parties de poker les plus amicale et agréable que je n'ai jamais jouée. Une partie illégale ne signifie pas forcément armes à feu et descente du FBI. C'était à l'époque où il n'y avait pas beaucoup de choix pour jouer au poker en live, les parties illégales était donc une nécessité dans certaines parties du Royaume-Uni. Je suppose, dans une moindre mesure, que les parties organisées par Molly Bloom étaient comme cela au début, pas aussi luxueuse qu'à la fin, mais avec des gâteaux bien meilleurs.

Avez-vous déjà joué dans un cercle illégal ? Racontez-nous votre expérience dans les commentaires :

Partager cette page

Commentaires (7)

plus récent en premier
  • okapikipok

    #1

    Hâte de lire vos histoires !
  • richidag

    #2

    Les parties privées comme ça c'est le top
  • bourdona

    #3

    Une salle de jeu surtout clandestine avec des gâteaux et de sucreries, mais c'est du jamais vu cela. Un endroit pas luxueux, mais très intéressant. Merci à vous pour l'histoire
  • bourdona

    #4

    Une salle de jeu surtout clandestine avec des gâteaux et de sucreries, mais c'est du jamais vu cela. Un endroit pas luxueux, mais très intéressant. Merci à vous pour l'histoire
  • mohcinmh

    #5

    merci pour l'information
  • cleo609

    #6

    Merci !
  • pipo1175

    #7

    Merci pour votre sujet