Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience de navigation. En continuant de parcourir ce site, vous acceptez ces cookies. Pour plus d'informations et pour changer vos paramètres, consultez notre politique de cookie et notre politique de vie privée. Fermer

Problème d'approche du poker

    • rafayel66
      rafayel66
      Bronze
      Inscrit le 06.02.2007 Messages : 3.027
      Hey PokerStratèges!

      Ce topic pour partager une impression qui me gène dans mon approche du poker. Chaque fois que j'ai une session qui se passe bien, je fais des sessions courtes. Mais à l'inverse dès que je commence à perdre pour x raisons (riggitude, chatteless, downswing deposit mais JAMAIS parce que je joue mal ok?) je fais des sessions marathons..

      En somme, j'ai un stopwin mais pas de stoploss !! Alors que ça devrait être l'inverse...

      Ca vous le fait ? Est-ce que la méthode "stoploss x caves" est efficace ? I mean, on peut perdre 2, 3 caves en 100 mains ca veut pas dire que quand on va reprendre la variance sera partie :rolleyes: .

      Tout ceci n'est que psychologique mais fuck, pour améliorer son jeu ca passe par la méthode : METAGAME ANYDAY ANYWHERE.

      ...?
  • 12 réponses
    • DamnedUrUgly
      DamnedUrUgly
      Bronze
      Inscrit le 24.09.2009 Messages : 355
      Bien que je ne joue plus vraiment au poker, c'était pareil pour moi avant.

      Je pense qu'un stoploss peut-être efficace si tu sens que ton jeu en souffre, mais sinon je trouve ça useless.

      Tu parles de "caves", tu joues en NL ? :(
    • rafayel66
      rafayel66
      Bronze
      Inscrit le 06.02.2007 Messages : 3.027
      (Oui.. J'ai testé le FL mais c'est trop la foire à la saucisse j'ai failli pleurer devant mon écran. Puis y a peu de tables ;/

      Qd je serai + serein je re testerai :] )
    • lechacal999
      lechacal999
      Global
      Inscrit le 28.07.2009 Messages : 366
      .....
    • domib34
      domib34
      Bronze
      Inscrit le 30.01.2007 Messages : 3.827
      J'suis un peu comme toi... C'est pas bon signe !
    • lamitsu
      lamitsu
      Bronze
      Inscrit le 19.01.2008 Messages : 3.098
      Salut Rafayel,

      j'ai plusieurs éléments de réflexion à te soumettre.

      Déjà, quand on commence à jouer au poker et qu'on arrêtera un jour (pour x raisons, de ras le bol à décès) en fait on ne joue qu'une seule et même partie.

      Les interruptions sont liées aux contingences de la vie "humaine", mais essaye de considérer qu'en fait tu ne joues qu'une seule et même partie.

      Ta perception de sessions gagnantes et perdantes pour telle ou telle raison est subjective et pas objective mathématiquement. Si cette perception subjective génére une émotion négative ou "trop" positive, c'est à situer sur la gestion émotionnelle, un des points clés.

      Maintenant, tu rencontres sans doute ton seuil de fatigue et surtout le seuil fatidique de tilt, propre à chaque joueur. Trois choses :

      - soit tu parviens à contrôler ton émotion et fais un stop loss. (la fuite salvtrice)
      - soit tu parviens à surcontrôler ton émotion et te dégage de la zone de tilt sans quitter ton écran. C'est l'ultime étape de la gestion du tilt. (la lutte gagnante)
      - soit tu ne parviens à mettre en place ni l'un nil'autre et tu restes en boucle dans ton probleme. (la mort symbolique)


      Autre chose :

      Le rapport à la perte et au gain et à l'argent

      Le rapport à la perte et au gain est certainement lié à l'image de soi, on se sent fort quand on gagne et nul quand on perd. Nos émotions sont results oriented et c'est un ennemi du grinder.

      La seule émotion EV+ est la satisfaction d'avoir fait un bon move. (même si on perd un deep stack contre un lucky fish ayant bénéficié d'implied odds énormes sans meme savoir ce qu'il a fait avec 93o, sa main fétiche car il est de Bondy)

      Se détacher des enjeux symboliques de chaque main, passer à travers car on ne peut y échapper, nous sommes humains de chair, d'os, d'eau et d'émotions.

      Pour le rapport à l'argent, si tu as respecté le BRM, il y a bien longtemps que tu ne joues plus ton argent mais celui des autres, qu'ils t'ont abandonné sur les tables parce que tu as acquis de l'edge. (Tu ne cash in pas je suppose ?)

      Si tu le perd, cela ne reste que LEUR argent en fin de compte. Ce n'est pas une part de toi qui s'en va.

      Maintenant, ce serait bête de laisser cet argent repartir alors qu'un simple petit ajustement psychologique te permet de continuer à grinder st surement monter de limites.

      J'espere que mes réflexions t'offriront des perspectives.
    • rafayel66
      rafayel66
      Bronze
      Inscrit le 06.02.2007 Messages : 3.027
      Hehe nice post :tongue: .


      Je suis gagnant mais j'ai du mal avec les fcking down. Quand je touche rien pdt une (longue) période : aucun set, tous les AA qui gagnent rien, KK vs AA etc etc je me sens... frustré et j'ai du mal à rester concentré !

      Faut que je travaille sur ça :)
    • Pikfrik
      Pikfrik
      Bronze
      Inscrit le 28.10.2009 Messages : 840
      Message original de lamitsu
      Salut Rafayel,

      j'ai plusieurs éléments de réflexion à te soumettre.

      Déjà, quand on commence à jouer au poker et qu'on arrêtera un jour (pour x raisons, de ras le bol à décès) en fait on ne joue qu'une seule et même partie.

      Les interruptions sont liées aux contingences de la vie "humaine", mais essaye de considérer qu'en fait tu ne joues qu'une seule et même partie.

      Ta perception de sessions gagnantes et perdantes pour telle ou telle raison est subjective et pas objective mathématiquement. Si cette perception subjective génére une émotion négative ou "trop" positive, c'est à situer sur la gestion émotionnelle, un des points clés.

      Maintenant, tu rencontres sans doute ton seuil de fatigue et surtout le seuil fatidique de tilt, propre à chaque joueur. Trois choses :

      - soit tu parviens à contrôler ton émotion et fais un stop loss. (la fuite salvtrice)
      - soit tu parviens à surcontrôler ton émotion et te dégage de la zone de tilt sans quitter ton écran. C'est l'ultime étape de la gestion du tilt. (la lutte gagnante)
      - soit tu ne parviens à mettre en place ni l'un nil'autre et tu restes en boucle dans ton probleme. (la mort symbolique)


      Autre chose :

      Le rapport à la perte et au gain et à l'argent

      Le rapport à la perte et au gain est certainement lié à l'image de soi, on se sent fort quand on gagne et nul quand on perd. Nos émotions sont results oriented et c'est un ennemi du grinder.

      La seule émotion EV+ est la satisfaction d'avoir fait un bon move. (même si on perd un deep stack contre un lucky fish ayant bénéficié d'implied odds énormes sans meme savoir ce qu'il a fait avec 93o, sa main fétiche car il est de Bondy)

      Se détacher des enjeux symboliques de chaque main, passer à travers car on ne peut y échapper, nous sommes humains de chair, d'os, d'eau et d'émotions.

      Pour le rapport à l'argent, si tu as respecté le BRM, il y a bien longtemps que tu ne joues plus ton argent mais celui des autres, qu'ils t'ont abandonné sur les tables parce que tu as acquis de l'edge. (Tu ne cash in pas je suppose ?)

      Si tu le perd, cela ne reste que LEUR argent en fin de compte. Ce n'est pas une part de toi qui s'en va.

      Maintenant, ce serait bête de laisser cet argent repartir alors qu'un simple petit ajustement psychologique te permet de continuer à grinder st surement monter de limites.

      J'espere que mes réflexions t'offriront des perspectives.

      belle theorie...mais en pratique....tu y arrive dis moi ?
      tu t'enerve jamais jamais contre un f***k :f_biggrin:
    • anthonygazar
      anthonygazar
      Bronze
      Inscrit le 29.12.2008 Messages : 5.607
      Message original de lamitsu
      Salut Rafayel,

      j'ai plusieurs éléments de réflexion à te soumettre.

      Déjà, quand on commence à jouer au poker et qu'on arrêtera un jour (pour x raisons, de ras le bol à décès) en fait on ne joue qu'une seule et même partie.

      Les interruptions sont liées aux contingences de la vie "humaine", mais essaye de considérer qu'en fait tu ne joues qu'une seule et même partie.

      Ta perception de sessions gagnantes et perdantes pour telle ou telle raison est subjective et pas objective mathématiquement. Si cette perception subjective génére une émotion négative ou "trop" positive, c'est à situer sur la gestion émotionnelle, un des points clés.

      Maintenant, tu rencontres sans doute ton seuil de fatigue et surtout le seuil fatidique de tilt, propre à chaque joueur. Trois choses :

      - soit tu parviens à contrôler ton émotion et fais un stop loss. (la fuite salvtrice)
      - soit tu parviens à surcontrôler ton émotion et te dégage de la zone de tilt sans quitter ton écran. C'est l'ultime étape de la gestion du tilt. (la lutte gagnante)
      - soit tu ne parviens à mettre en place ni l'un nil'autre et tu restes en boucle dans ton probleme. (la mort symbolique)


      Autre chose :

      Le rapport à la perte et au gain et à l'argent

      Le rapport à la perte et au gain est certainement lié à l'image de soi, on se sent fort quand on gagne et nul quand on perd. Nos émotions sont results oriented et c'est un ennemi du grinder.

      La seule émotion EV+ est la satisfaction d'avoir fait un bon move. (même si on perd un deep stack contre un lucky fish ayant bénéficié d'implied odds énormes sans meme savoir ce qu'il a fait avec 93o, sa main fétiche car il est de Bondy)

      Se détacher des enjeux symboliques de chaque main, passer à travers car on ne peut y échapper, nous sommes humains de chair, d'os, d'eau et d'émotions.

      Pour le rapport à l'argent, si tu as respecté le BRM, il y a bien longtemps que tu ne joues plus ton argent mais celui des autres, qu'ils t'ont abandonné sur les tables parce que tu as acquis de l'edge. (Tu ne cash in pas je suppose ?)

      Si tu le perd, cela ne reste que LEUR argent en fin de compte. Ce n'est pas une part de toi qui s'en va.

      Maintenant, ce serait bête de laisser cet argent repartir alors qu'un simple petit ajustement psychologique te permet de continuer à grinder st surement monter de limites.

      J'espere que mes réflexions t'offriront des perspectives.
      VN lamitsu ;)
    • Nolande
      Nolande
      Modérateur
      Modérateur
      Inscrit le 20.01.2008 Messages : 12.939
      excellent lamitsu !!! :f_cool:
    • lamitsu
      lamitsu
      Bronze
      Inscrit le 19.01.2008 Messages : 3.098
      Message original de Pikfrik

      belle theorie...mais en pratique....tu y arrive dis moi ?
      tu t'enerve jamais jamais contre un f***k :f_biggrin:
      M'énerver à être meurtri dans ma chair, à péter la souris, à en être malade, non !

      J'ai connu à une époque.

      Et puis avec le travail, le repos, l'abnégation.
      J'ai pris de la distance que j'ai transformé en recul.

      J'avoue me fendre d'un "merde" ou d'un "putain fais chier", surtout en MTT.
      en Cash Game, ca ne me fait plus grand chose. De plus je sais que le fish avec son move de fish va me filer plein d'argent.

      Je suis passé par l'enfer, quasi broke
      Le probleme n'étant de rouspéter sur le moment mais de mesurer si mon état ZEN est entamé, si je suis approche zone TILT.

      Aujourd'hui je commence à pratiquer la phase la plus dure, maitriser mon tilt sans fermer les tables.

      Une des choses qui m'aide c'est de voir que des mechants regs chatent avec moi et échangent les coordonnées. Ils me disent que je suis un peu nit et qu'il me manque des moves mais ca ne fait que renforcer ma confiance dans l'avenir.

      Donc cela équilibre mon émotion en temps réel.
    • MarieCharlotte
      MarieCharlotte
      Black
      Inscrit le 24.10.2008 Messages : 992
      Faut dire aussi qu'au bout d'un moment, on en a tellement vu que plus rien n'est surprenant. Et, en ayant bien joué, on est même content de voir qu'il y a encore des fishs pour jouer des mains complètement n'importe comment.
    • Kingofdonks
      Kingofdonks
      Bronze
      Inscrit le 15.11.2008 Messages : 1.356
      Ouais la gestion du tilt ca arrive en qq mois avec l'experience en fait. Tu passes forcement par des phases ou t'en prends plein la gueule et plus tu joue, plus le tilt se fait leger, meme si tu joue pas forcement au top niveau dans les down.
      Plus tu relativise, moins tu trashtalk et compagnie, plus ca se passe bien.
      Mais bon apres, le pb du down c'est de savoir differencier les situations ou on a dechatte et celles ou on a joue comme un manche, pas forcement facile face a tous les adversaires.

      Par contre le cote up, jouer encore, encore et encore quand on a de bonnes sessions et ne pas se dire apres 3bi gagnes je m'arrete pour la soiree je suis content, perso je trouve ca beaucoup plus compliqué. Dur de trouver sans arret la motiv quand c'est un hobby qui rapporte un peu mais qui reste un hobby.