Apprenez le poker en ligne avec PokerStrategy.com

Le succès à long terme avec des stratégies gagnantes  - inscription gratuite !

Les meilleures stratégies Avec des stratégies adaptées, le poker devient très facile. Nos experts vous montrent comment y parvenir pas-à-pas. 

Des experts de talent Progressez avec des joueurs professionnels accomplis grâce à nos coachings live et sur

notre forum.

Argent réel gratuit
PokerStrategy.com est totalement gratuit. Et nous vous offrons en plus de l'argent réel gratuit.

Vous êtes déjà membre de PokerStrategy.com ? Connexion

Stratégie Autres variantes

Qu'est-ce qui diffère du Texas Hold'em ?

stud_umstieg

Introduction

Dans cet article
  • La position relative peut changer au cours d'une main
  • Jouer pour la carte gratuite est souvent sans intérêt
  • Un openlimp n'est pas un crime

Tandis que, pour le passage du Hold'em en Omaha, votre expérience du Hold'em peut être fort utile, il en est tout autre pour le Seven Card Stud Hi/Lo. Il s'agit d'une variante radicalement différente, que vous devez réapprendre de fond en comble.

Cela peut également être considéré comme un avantage par rapport au passage en Omaha. Dans cette dernière variante, il n'est pas rare de voir des joueurs de Hold'em mordre la poussière, car ils n'arrivent pas à se séparer de raisonnement propre au Hold'em, que ce soit concernant la force des mains, la texture du tableau, etc.

Cet article vous présente les grosses différences entre le Seven Card Stud Hi/Lo et le Texas Hold'em.

La position

Contrairement au Hold'em, la position d'une table de stud n'est pas donnée par le bouton du dealer. Le premier à parler dépend des cartes ouvertes. Une fois l'ouvreur désigné, le tour se déroule comme d'habitude, dans le sens des aiguilles d'une montre. Il est donc également important de prendre une bonne position par rapport aux différents types de joueurs.

Il est recommandable d'avoir les joueurs agressifs à sa droite. Ainsi, vous savez toujours, à partir de la 3rd street, si ils entrent dans le pot, et pouvez réagir en fonction. Si, en revanche, vous les avez à votre gauche, et si ils ont un As en carte ouverte, par exemple, alors vous devez limiter votre choix de mains de départ, car ils vous sur-relanceront avec un éventail très large.

Avoir les joueurs looses passifs à sa droite est en principe également souhaitable, afin de les isoler. Mais, contrairement au Hold'em, après un limp, vous ne pouvez que compléter à un SB, de sorte que, votre fold equity est nettement moins importante contre les mains derrière vous.

Avoir un joueur agressif à votre droite peut également présenter un autre avantage lors des streets finales. Vous pouvez mettre leur agressivité à profit, à l'aide de relance ou check/raises, afin de pousser d'autres joueurs hors du pot.

Si vous avez un joueur passif à votre droite, qui ne mise que des mains fortes, alors cette approche perd en valeur, car il pourrait faire un check à chaque street, ou, en cas de mise, vous risqueriez de vous isoler contre une meilleure main.

La position en heads-up sur les streets tardives

Si vous êtes heads-up à partir de la 4th street, alors, aucun des joueurs ne peut partir du principe qu'il aura la position tout le long de la main, contrairement au Hold'em.

Si une main hi joue face à une main lo, alors c'est souvent la main lo qui a la position. Ceci fait que, lorsque le tableau se développe bien, le joueur tirant vers la main lo peut souvent choisir entre un bet et une freecard, dans la mesure où, la plupart des joueurs ayant une main hi ne misent plus à partir de la 5th street face à un tableau contenant trois cartes lo.

Si deux mains lo jouent l'une contre l'autre, alors la position peut changer plusieurs fois au cours de la main. Contrairement au Stud Hi, c'est alors souvent la meilleure main qui a la position. Il faut également noter que, relancer une street pour prendre une carte gratuite sur la suivante est rarement justifié, dans la mesure où vous pourriez bien souvent vous retrouver hors position le tour suivant. Qui plus est, cette perte de la position signifie souvent que vous avez reçu une moins bonne carte que votre adversaire.

Si deux mains hi jouent l'une contre l'autre, alors c'est souvent la meilleure main qui est hors position, et doit miser, afin de faire payer les tirages à la main apparemment plus faible. Ceci peut-être mis à profit par une bonne main hi cachée, afin, par exemple, de sous-jouer une paire plus élevée que la upcard adverse, et de relancer ensuite sur la 5th street.

L'initiative

Au Hold'em, l'initiative est très importante, car elle permet, grâce à une agression répétée sur plusieurs streets (continuation bets) de remporter des pots, lorsque personne n'a rien touché. Au Stud8, le tableau est bien plus important que l'initiative. Si vous complétez sur la 3rd street avec une upcard basse, et si votre adversaire suit avec une autre carte basse, alors il est inutile de miser si vous touchez une carte hi tandis que votre adversaire a reçu une autre carte low. L'adversaire peut voir que vous avez désormais une moins bonne main. Faire des contibet blinds à l'aveuglette est un des leaks les plus fréquents des joueurs qui passent du Hold'em au Stud.

De même, utiliser l'initiative pour prendre des cartes gratuites est rarement justifié. Même si votre adversaire est sur une main hi, et vous sur une lo, et que vous n'êtes pas hors position sur la street suivante, alors il fera souvent un donk si vous avez reçu une carte qui ne vous a apparemment pas aidé. Cela signifie que vous pouvez en général ne prendre de carte gratuite que quand vous n'en avez pas besoin.

Complete vs. Limp

Dans les parties agressives de Hold'em comme nous les connaissons, l'openlimp est souvent considéré comme un péché mortel. En stud8, ce n'est pas le cas. Grâce aux antes, on a une excellente cote pour un limp, et, avec des mains lo, qui se jouent bien en pot multiple, mais ne sont pas des monsters, alors il peut être préférable de limper en début ou milieu de parole, afin de ne pas s'isoler contre une main hi qui une sur-relance.

Vous devriez bien sûr relancer les mains fortes pour la value. Mais, avec les mains moyennes, vous devriez vous demander si vous préférez évincer ou préserver les mains derrière vous. En fin de parole, vous ne devriez plus faire d'openlimp, car vous avez maintenant de bonnes chances de remporter les antes directement, par un complete. Vous trouverez plus d'informations sur ce thème dans l'article sur la 3rd street  Cliquez ici pour lire l'article.

En résumé

Le stud8 est tout simplement différent du Hold'em. Le jeu agressif, comme on le connaît au Hold'em, n'est pas toujours le premier choix. Puisque, d'une part, la position générale, et la position relative des joueurs entre eux, peut changer en cours de partie; et que, d'autre part, les joueurs voient une grande partie des cartes dont vous disposez, l'approche se doit d'être différente.

Vous n'allez pas pouvoir utiliser grand-chose de ce que vous connaissez du Texas Hold'em, et ne le devriez d'ailleurs pas. Nous avons évoqué dans cet article la problématique des continuation bets trop nombreux, ainsi que des freecard play inutiles.

D'autres choses, peuvent, en revanche, faire partie du bagage que vous ramenez du Hold'em : les bases du poker en soi, les outs, la cote, la cote du pot, la psychologie des adversaires, et l'un ou l'autre move. La gestion de la bankroll est également primordiale au Stud8, comme au Hold'em. Vous voyez donc que vous ne recommencez pas vraiment à zéro, mais devez bien être conscient des différences entre les deux variantes.

 

Commentaires (1)

#1 christophe63406, 23/02/14 11h48

merci


Mon rang

Vous n'êtes pas encore membre de PokerStrategy.com. Inscrivez-vous gratuitement pour profiter de notre matériel d'apprentissage.
S'inscrire !